Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 26/06/2012 à 12:00
Lumières colorées pour ajuster l'horloge interne

La lampe expérimentale diffuse une lumière qui augmenterait la vigilance des sujets pendant la nuit.
Diffuser une lumière bleue et rouge pourrait aider à ajuster l'horloge interne des travailleurs de nuit.

Il y aurait moyen de contrer la baisse de vigilance (Son attention prend un aspect d'intensité pour solliciter l'ensemble de ses capacités de perception et les concentrer sur le déroulement de la...) qui frappe les travailleurs de nuit en les exposant (Exposant peut signifier:) à une savante combinaison (Une combinaison peut être :) de lumière bleue et rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.). C'est ce que suggèrent les travaux menés par Charlotte Imane Fontaine et Marc Hébert qui ont été présentés le 31 mai lors de la Journée annuelle de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) de la Faculté de médecine de l'Université Laval.

L'horloge biologique humaine avance au pas de la mélatonine, une hormone (Une hormone est un messager chimique véhiculé par le système circulatoire qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs...) produite par le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et...) dont la concentration augmente en fin de journée et atteint un pic vers 5 h du matin. La mélatonine ralentit le métabolisme, abaisse la température corporelle, réduit la vigilance et induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité...) le sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution...), des effets contre lesquels doivent lutter les travailleurs de nuit.

Les travaux antérieurs de l'équipe de Marc Hébert ont montré qu'il est possible de retarder la sécrétion de mélatonine en plaçant des lampes projetant une lumière bleu-vert à proximité des travailleurs de nuit. La lumière du jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant...), en particulier celle du matin, contient beaucoup de bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en luminosité du cyan à une...) et prévient la sécrétion de mélatonine. «La lumière bleue est reconnue pour stimuler la vigilance, rappelle le professeur Hébert. Elle active un photopigment, la mélanopsine, présent dans un sous-groupe de cellules ganglionnaires de la rétine impliquées dans la régulation de l'horloge biologique.»

Une fois stimulée, la mélanopsine est dégradée de sorte que la lumière bleue peut devenir moins efficace pour maintenir la vigilance. Pour régénérer la mélanopsine, il faut exposer la rétine à la lumière rouge. Une combinaison de lumière bleue et rouge pourrait-elle constituer le cocktail parfait pour maintenir la vigilance des travailleurs de nuit?

Il semble que oui, suggèrent les expériences menées par les chercheurs Fontaine et Hébert sur 12 sujets qu'ils avaient conviés à leur laboratoire pour y passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) 4 nuits blanches. La lumière pulsée combinant le bleu et le rouge est celle qui a induit la plus nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt au grec ancien...) augmentation des indices indirects de vigilance - le rythme cardiaque (Le rythme cardiaque est - au sens médical du terme - le mécanisme électrophysiologique à l’origine de la contraction des ventricules. Définir le rythme est le préambule...) et la température corporelle - lors des tests.

Selon les chercheurs, l'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) d'un tel régime d'éclairage en milieu de travail pourrait réduire les accidents liés à un manque de vigilance en plus d'améliorer la qualité de vie (La vie est le nom donné :) des travailleurs de nuit. Une demande visant à breveter cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) est en cours. Les travailleurs soumis à un éclairage pulsé bleu et rouge n'auront pas l'impression d'être dans une discothèque pour autant. «La combinaison du bleu et du rouge donne une lumière lilas, souligne le professeur Hébert. Par ailleurs, la pulsation est de 70 flashs à la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure...), elle n'est pas détectable par le cerveau et le travailleur ne la perçoit pas visuellement. Par contre, les cellules de la rétine, elles, semblent en mesure de la détecter.»

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages