Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le Vendredi 31/08/2012 à 12:00
Vidéo: Invention de Meshworm, un robot-lombric
L'équipe Ingénierie mécanique du MIT (Massachussetts Institute of Technology), l'Université nationale de Séoul et l'Université d'Harvard se sont associées pour créer un robot présentant les caractéristiques d'un ver. Souple et mou, ce robot a été conçu avec des "muscles" permettant un déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la...) similaire à celui de l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances...). Les travaux ont été publiés dans IEEE/ASME Transactions on Mechatronics.


Meshworm: un robot souple et mou comme un ver (Les vers constituent un groupe très hétérogène d'animaux invertébrés qui partagent une caractéristique commune, à savoir un corps mou, flexible, de forme allongée et ne comportant aucune...).
Illustration: extrait de la vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de...) de présentation

Concevoir un robot souple présente une difficulté majeure: l'intégration de moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) flexibles permettant de l'alimenter. Une technique permet d'utiliser de l'air comprimé (L'air comprimé est de l'air ambiant, mis sous pression avec un compresseur, le plus souvent aux alentours de 10 bars mais parfois jusque 300 bars.) pour faire déplacer le robot (voir notre article ici). Ce n'est toutefois pas la solution qui a été retenue pour la conception de Meshworm.

Ce robot a en effet été conçu en s'inspirant d'animaux invertébrés comme les vers. Ces animaux disposent de deux principaux groupes de muscles: une musculature longitudinale qui parcourt la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) du corps, et une musculature circulaire qui entoure le corps tubulaire du ver. En alternant la contraction et l'étirement de ces muscles, les vers arrivent ainsi à se déplacer. Ce mécanisme nommé péristaltisme est également utilisé par les escargots, les concombres de mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), mais également par notre tube digestif qui s'en sert pour pousser la nourriture vers notre estomac (L’estomac (en grec ancien στόμαχος) est la portion du tube digestif en forme de poche, située entre...).

Le corps tubulaire du Meshworm a été conçu à partir d'un grillage de polymère enroulé, permettant l'étirement et la contraction. Son muscle (Les muscles sont une forme contractile des tissus des animaux. Ils forment l'un des quatre types majeurs de tissus, les autres étant le tissu épithélial, le tissu conjonctif, le tissu...) artificiel est fait d'un alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.) à mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) de forme, composé de titane et de nickel (Le nickel est un élément chimique, de symbole Ni et de numéro atomique 28.), qui réagit à la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) en s'étirant et se contractant. Ce muscle artificiel se présente sous forme de fils entourant le tube comme les anneaux d'un ver, mais également présents sur toute sa longueur afin d'imiter la musculature longitudinale de l'animal.


Vidéo de présentation de Meshworm

Le corps du robot intègre enfin une batterie et une carte à circuits imprimés permettant de générer un courant électrique (Un courant électrique est un déplacement d'ensemble de porteurs de charge électrique, généralement des électrons, au sein d'un matériau conducteur. Ces déplacements sont imposés...) de faible puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) et chauffer le fil sur certains segments. Ainsi, lorsqu'un courant est appliqué à des segments du fil placés en forme d'anneaux, le fil se contracte et provoque une compression du tube grillagé, ce qui permet de faire avancer le robot. Lorsqu'un courant est appliqué sur un fil longitudinal, le fil se contracte tirant le ver vers la droite ou vers la gauche.

La résistance du Meshworm est telle qu'il peut être piétiné ou subir un coup de marteau (marteau peut faire référence à :) sans conséquence. Les applications d'un tel robot peuvent être multiples. Les travaux étant financés par la DARPA (l'agence de la défense américaine), il est fort probable que son but premier sera d'explorer les terrains accidentés. Mais il pourrait également avoir des applications pour des implants, des endoscopes, ou encore des prothèses.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS