Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le Samedi 01/09/2012 à 12:00
Un spray nasal anti-suicide pour les soldats américains
Le département de la Défense constate un triste taux de suicide au sein de l'armée américaine. C'est pourquoi une mission a été confiée à des chercheurs: mettre au point un spray anti-dépresseur à effet quasi-immédiat que les soldats pourraient s'appliquer en cas de besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes...).

Les faits sont graves: plus d'une centaine de soldats américains se seraient suicidés depuis le début de l'année (66 suicides confirmés, 50 suspectés), dont 38 sur le seul mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de juillet. Il y a désormais plus de morts par suicide (Le suicide (du latin suicidium, du verbe sui caedere « se massacrer soi-même ») est l’acte délibéré de mettre fin à sa propre vie. Dans le domaine médical, on parle...) que de décès sur le terrain. Devant la gravité de la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu...), le département de la Défense a fait un don de 3 millions de dollars à l'école de médecine de l’Université d’Indiana pour mettre au point (Graphie) un spray (Le Spray était le nom du voilier utilisé par Joshua Slocum pour accomplir son tour du monde en solitaire qui l'a rendu célèbre.) nasal anti-suicide. Au-delà du combat contre le suicide, ce spray pourrait également traiter la dépression ou les troubles bipolaires des combattants ou d'autres patients.

L'idée est de concevoir un spray capable de délivrer des doses de thyréotropine (TSH), qui présente des effets anti-dépresseurs. La thyréotropine est naturellement présente dans notre cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de...). Elle est délivrée par l'hormone (Une hormone est un messager chimique véhiculé par le système circulatoire qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs spécifiques.) thyréotrope (TRH pour Thyrotropin-Releasing Hormone), elle-même produite par l'hypothalamus. Mais il arrive que la dose de TSH ne suffise plus, ce qui provoque des dépressions chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...).

Les effets du TSH sont connus depuis les années 1970: effet euphorique, anti-dépresseur, calmant, capable de soigner des maladies comme la schizophrénie ou l'anxiété, les dépressions ou troubles bi-polaires... Malheureusement, il est très complexe de faire parvenir un complément de TSH dans le cerveau: les essais de perfusions, ou de prises par pilules n'ont pas été convaincantes car l'hormone se dégrade rapidement dans l'organisme et est bloquée par la barrière hémato-encéphalique (le liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) céphalo-rachidien, qui sert de filtre (Un filtre est un système servant à séparer des éléments dans un flux.) pour séparer le liquide qui baigne le cerveau et la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) sanguine). Le seul moyen connu à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...) est de l'injecter directement dans la moelle épinière par une ponction lombaire, mais cette méthode reste douloureuse et peu pratique.

La solution étudiée ici, consistant à absorber les molécules par les muqueuses du nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le segment supérieur...), est intéressante car le cerveau peut être rapidement atteint par les nerfs olfactifs, les molécules contournant ainsi la barrière hémato-encéphalique. De plus, les chercheurs tentent de concevoir un vecteur (En mathématiques, un vecteur est un élément d'un espace vectoriel, ce qui permet d'effectuer des opérations d'addition et de multiplication par un scalaire. Un n-uplet peut constituer un exemple...) protecteur avec des nanoparticules biodégradables, ce qui permettrait d'éviter la déperdition et ainsi obtenir une plus grande quantité du produit, donc une meilleure efficacité.

Cette technique, déjà testée sur le rat (Le mot « rat » désigne en français, dans le langage vernaculaire certains mammifères rongeurs, le plus souvent du genre Rattus ou au moins de la...) pour soigner l'épilepsie, peut être utilisée comme solution lors de phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de dépression. Malgré son efficacité quasi-immédiate, ce spray ne remplacerait pas pour autant les thérapies actuelles. Il faut plutôt le voir comme solution complémentaire, en attendant que les antidépresseurs agissent sur le long terme.

Les recherches vont se dérouler pendant un an en association avec des pharmacologues américains et israéliens. Des essais sur l'homme sont ensuite prévus à l'université de Purdue (Indiana). Espérons que cette solution soit efficace, non seulement pour venir en aide à l'armée américaine, mais aussi et surtout plus largement pour l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) de la population. Rappelons que le suicide est la dixième cause de décés chez les américains.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages