Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Lundi 17/09/2012 à 00:00
Les rayons X perçent un mystère d'une œuvre de van Gogh
Pourquoi des parties du tableau de van Gogh "Fleurs dans un vase bleu" peint en 1887 ont-elles changé de couleur au cours du temps ? C'est ce que viennent de comprendre des scientifiques du CNRS, de l'ESRF (European Synchrotron Radiation Facility), des Universités d'Antwerp (Belgique), TU Delft (Pays-Bas), du Musée Kröller-Müller d'Otterlo (Pays-Bas) et de DESY (Le DESY (Deutsches Elektronen-Synchrotron, « Synchrotron d'électrons allemand ») est un important centre de recherche en Europe en physique des particules et en rayonnement synchrotron.) (Deutsches El ektronen SYnchrotron) à Hambourg (Allemagne). Le processus de dégradation, à l'interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) entre peinture et vernis, inconnu jusqu'à maintenant a pu être identifié grâce à des techniques sophistiquées utilisant notamment des rayons X. C'est un vernis en principe protecteur, appliqué après la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les...) du peintre qui a transformé le jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :) éclatant des fleurs en gris orangé. Ces résultats sont publiés sur le site de la revue Analytical Chemistry.


Illustration légendée indiquant la provenance des micro-échantillons prélevés sur le tableau
et montrant une image en microscopie (La microscopie est l'observation d'un échantillon (placé dans une préparation microscopique plane de faible épaisseur) à travers le microscope. La microscopie permet de rendre visible des éléments invisibles à...) optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) de ces échantillons.
La partie supérieure correspond à la zone étudiée et les quatre graphiques révèlent
la concentration des quatre composants principaux qu'elle contient. © K. Janssens/University of Antwerp.
Cette image est disponible à la photothèque du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), phototheque@cnrs-bellevue.fr

C'est dans la première moitié du 20e siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être l'âge du Christ ?)....) que ce tableau "Fleurs dans un vase bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre...)", acquis par le Musée Kröller-Müller d'Otterlo (Pays-Bas), a été recouvert d'un vernis en principe protecteur, comme beaucoup d'autres tableaux de van Gogh qui n'avait pas l'habitude de vernir ses tableaux. Un traitement de conservation en 2009 a révélé la présence d'une croûte gris opaque, très inhabituelle, sur les parties du tableau peintes avec du jaune cadmium.

Le jaune cadmium (sulfure de cadmium, CdS) utilisé par van Gogh était un pigment relativement nouveau, dont on sait aujourd'hui qu'il s'oxyde en sulfate de cadmium (CdSO4) avec l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...), perdant ainsi couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) et luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.). Mais les pigments de ce tableau étaient anormalement couverts d'une croûte sombre craquelée au lieu de la couche d'oxydation transparente attendue.

Pour identifier le processus de dégradation, le musée a prélevé sur l'œuvre originale deux échantillons de peinture microscopiques (chacun ne faisant qu'une fraction de millimètre). Les scientifiques les ont étudiés à l'aide des faisceaux de rayons X et infrarouges très intenses de l'ESRF et de DESY, ce qui a permis d'analyser leur composition chimique et leur structure interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable...) à l'interface de la peinture et du vernis. A leur grande surprise, ils n'ont pas trouvé les composés de sulfate de cadmium cristallisés qui auraient dû se former au cours du processus d'oxydation. Mais de l'anglésite (PbSO4), un composé opaque qui a été retrouvé presque partout dans le vernis, formé par la réaction des anions de type sulfate au contact des ions de plomb (Le plomb est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Pb et de numéro atomique 82. Le mot et le symbole viennent du latin plumbum.) provenant probablement d'un siccatif rajouté au vernis. A l'interface entre celui-ci et la peinture, les ions de cadmium (provenant du pigment jaune cadmium) se sont associés avec des produits de dégradation du vernis lui-même pour former une couche d'oxalate de cadmium. C'est l'oxalate de cadmium (CdC2O4) avec l'anglésite qui contribue à la croûte opaque, gris orangé, qui défigure certaines parties du tableau à l'échelle macroscopique.

Ces travaux permettent de mieux comprendre l'effet que certains vernis appliqués a posteriori peuvent avoir sur des pigments du tableau et son aspect actuel. Beaucoup de tableaux de van Gogh de la période française ont été vernis dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle...) de façon inappropriée et la suppression de ces couches de vernis non-originaux pose problème car enlever du vernis ou une couche superficielle n'est pas sans conséquence sur la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide,...) d'origine du tableau. Ces travaux permettront d'aider les conservateurs dans leurs choix concernant des traitements de nettoyage aussi complexes. Les scientifiques vont maintenant travailler sur l'effet des conditions de conservation à l'intérieur du musée ainsi que sur celui de la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) de l'air sur le jaune cadmium et les autres pigments contenant des sulfures utilisés par les peintres et qui affectent la durabilité des tableaux.



Photographie du tableau "Fleurs dans un vase bleu" peint par Vincent van Gogh en 1887. La partie décolorée se situe en haut à droite. La version annotée indique le lieu de provenance des échantillons.
© Kröller-Müller Museum. Cette image est disponible à la photothèque du CNRS, phototheque@cnrs-bellevue.fr


Référence:

Combined use of synchrotron (Le terme synchrotron désigne un type de grand instrument destiné à l'accélération à haute énergie de particules élémentaires.) radiation-based ?-XRF, ?-XRD, ?-XANES and ?-FTIR reveals an alternative degradation pathway of the pigment cadmium yellow (CdS) in a painting by Van Gogh. Geert Van der Snickt, Koen H. Janssens, Joris Dik, Wout De Nolf, Frederik Vanmeert, Jacub Jaroszewicz, Marine Cotte, Gerald Falkenberg, and Luuk Van der Loeff Anal. Chem., Just Accepted Manuscript • DOI: 10.1021/ac3015627 • Publication Date (Web): 30 Aug 2012. Downloaded from Consulter le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) on August 31, 2012


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS