Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 15/10/2012 à 13:40
Le déploiement de la constellation européenne Galileo se poursuit

Décollage de Soyuz VS03
Les troisième et quatrième satellites du système mondial de navigation par satellite Galileo ont été lancés le 12 octobre du port spatial de l'Europe en Guyane. Ils vont rejoindre en orbite leurs deux prédécesseurs, lancés il y a un an, et permettre d'achever la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de validation du programme européen Galileo (Galileo est le nom du futur système de positionnement par satellites européen, en test depuis 2004, qui commencera à être utilisable en 2010 et le sera pleinement en 2012.).

Tous les étages de Soyouz (Soyouz (du russe ????, Union), Soïouz ou Soyuz est le nom d'une série de vaisseaux spatiaux russes, imaginés par Sergueï Korolev, utilisés depuis 1967 pour les vols habités. Ce vaisseau succéda...) ont fonctionné comme prévu et l'étage supérieur Frégate-MT a injecté les satellites Galileo sur une orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) près de 23 200 km d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur...), 3 heures (L'heure est une unité de mesure  :) 45 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. Unités...) après le décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.).


Les quatres satellites Galileo
Les satellites ont été fabriqués par un consortium dirigé par le maître d'oeuvre Astrium, Thales Alenia Space (Thales Alenia Space est une coentreprise franco-italienne, née le 10 avril 2007 par l'apport à Thales des activités spatiales d'Alcatel-Lucent détenues dans Alcatel Alenia Space....) étant responsable de l'assemblage, de l'intégration et des essais.

Les activités opérationnelles sont gérées par SpaceOpal, une coentreprise fondée par le Centre aérospatial allemand DLR et la société italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la voile, et on tire dessus pour enrouler la voile.) Telespazio, tandis que pendant la phase de début de fonctionnement en orbite le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) des satellites est assuré par une équipe conjointe basée à Toulouse (France), réunissant du personnel de l'ESA et du CNES, l'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) française.

Après les vérifications initiales, les satellites seront confiés aux Centres de contrôle Galileo d'Oberpfaffenhofen (Allemagne) et de Fucino (Italie) pour être testés avant leur recette pour la phase de validation des services Galileo. Du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de leurs performances, ces satellites de validation en orbite (IOV) sont les mêmes que les satellites qui suivront.

Quatre satellites identiques étant désormais en orbite, l'ESA va pouvoir démontrer pleinement les performances du système de localisation Galileo, avant le déploiement des autres satellites opérationnels. "Depuis le premier lancement l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) dernière, Galileo a fait ses preuves en orbite du point de vue technologique" déclare Didier Faivre, Directeur Programme Galileo et Activités de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) à l'ESA. "Les satellites lancés aujourd'hui vont permettre d'achever la phase d'essai et d'ouvrir la voie à la mise en place rapide de la constellation complète. D'ici fin 2014, 18 satellites devraient avoir été lancés ; les Européens pourront alors bénéficier des services initiaux."

À propos de Galileo

Galileo est le système de navigation par satellite (Satellite peut faire référence à :) à couverture mondiale de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...). Il se compose de 30 satellites et de l'infrastructure au sol associée.

La phase de définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.), de développement et de validation en orbite du programme Galileo, conduite par l'ESA et financée conjointement par l'ESA et la Commission européenne, débouchera sur la mise en place d'une mini-constellation de quatre satellites et d'un segment sol limité axé sur la validation du concept d'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) de Galileo.

Les quatre satellites lancés pendant la phase IOV forment le noyau de la constellation, qui sera étoffée pour atteindre la capacité opérationnelle complète (FOC). La phase FOC (Le foc est le nom donné à la première voile d'avant triangulaire endraillée d'un voilier. Un grand foc s'appelle aussi génois. Le plus petit foc (pour le mauvais temps) est appellé "tourmentin".) est intégralement financée par la Commission européenne. La Commission et l'ESA ont signé une Convention de délégation en vertu de laquelle l'ESA oeuvre en tant qu'agent de conception et d'approvisionnement pour le compte de la Commission.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: ESA