Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 16/10/2012 à 00:00
L'autrichien Felix Baumgartner franchit le mur du son en chute libre
Triple record pour l'autrichien Felix Baumgartner, et non des moindres. Tout d'abord celui de la plus haute altitude atteinte par un homme en ballon. Ensuite, celui du saut en parachute le plus haut de l'histoire: 39.045 mètres d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui...). Enfin, celui de la plus grande vitesse (On distingue :) atteinte par un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme »....) sans l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) d'un véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.): 1342 km/h. Surtout, Felix Baumgartner est le premier homme à avoir franchi le mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) du son sans l'aide d'un véhicule. Durant sa chute, qui a eu lieu le 14 octobre 2012, la vitesse qu'il a atteinte est de mach 1,24, soit 1,24 fois la vitesse du son.


L'autrichien Felix Baumgartner se laisse tomber de sa nacelle à 39.045 mètres d'altitude.
Image RED BULL (Bull est une société française spécialisée dans l'informatique professionnelle.) STRATOS.

Pour atteindre son exploit, Felix Baumgartner a effectué une ascension de 2h10 dans une nacelle accrochée à un ballon rempli d'hélium (L'hélium est un gaz noble ou gaz rare, pratiquement inerte. De numéro atomique 2, il ouvre la série des gaz nobles dans le tableau périodique des éléments. Son point d'ébullition est le plus bas...). Arrivé à une altitude de 39.045 mètres et après une longue check-list, Felix Baumgartner s'est jeté dans le vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) avec pour seul équipement une combinaison (Une combinaison peut être :) spécialement conçue, son "ange-gardien" tel l'a surnommé son correspondant de la mission au sol. Avec la faible résistance de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de...) à cette altitude, Felix Baumgartner a atteint sa vitesse maximale au bout de quelques dizaines de secondes, franchissant au passage le mur du son. Au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total...), la chute libre a duré 4 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain...) et 19 secondes, et l'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le domaine maritime...) en douceur dans le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison du sol impropre, ou de la faiblesse des précipitations (moins de 250 mm par an).) du Nouveau-Mexique a eu lieu 9 minutes et 3 secondes après avoir quitté la nacelle.

Le danger durant le saut était la perte de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la stabilité, le passage du mur du son engendrant de fortes pressions aérodynamiques. Felix Baumgartner a d'ailleurs failli perdre le contrôle, se mettant à tournoyer sur lui-même, mais sa combinaison pressurisée lui a permis de rester conscient et de finir son saut en toute sécurité.

Les intérêts du saut sont l'étude médicale dans le domaine de l'astronautique (L'astronautique ou spationautique ou cosmonautique, est constituée par l'ensemble des sciences et des techniques visant à envoyer dans l'espace extraterrestre un véhicule...), les retombées possibles pour le tourisme spatial (Le tourisme spatial est le tourisme qui concerne l'espace. Il est apparu au début du XXIe siècle, et est bien sûr réservé aux personnes particulièrement fortunées.), et, à n'en pas douter, une campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La...) publicitaire inédite pour l'entreprise investigatrice de ce record: Red Bull.

Le précédent record de saut en parachute (Le parachute est un dispositif destiné à freiner le mouvement, principalement vertical d'un objet ou d'une personne.) a eu lieu voici 52 ans, en 1960, par Joe Kittinger. L'ancien colonel de l'Armée de l'air américaine s'était jeté dans le vide d'une altitude de 31.333 mètres, atteignant une vitesse officielle de Mach 0,9.
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS