Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 16/10/2012 à 12:00
Apprendre en dormant
En plus des dictons du type "Qui dort, dîne" et sa réciproque "Qui dîne, dort" revisités et confirmés par les neurobiologistes du sommeil et de la prise alimentaire, nous pourrions voire apparaître le "Qui dort, apprends"...

Ces dernières années la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) en neurobiologie a permis de mieux comprendre le rôle du sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur,...). Chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...) par exemple cette phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) que l'on qualifie à tort d'inactivité est un moment privilégié ou certaines informations sont renforcées (gardées en mémoire) et d'autres effacées. Ce contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) mnésique est notamment possible grâce au raffinement (En informatique, le raffinement consiste à avoir une approche de conception où on affine à chaque étape le niveau de détails ; le but étant d'atteindre le niveau de granularité. On appelle aussi cette approche, « approche descendante ».) des connexions nerveuses. En revanche la capacité à acquérir des connaissances, apprendre, durant le sommeil restait une inconnue.

Pour tenter de répondre à cette question, l'équipe du Dr. Noam Sobel du département de neurobiologie de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute...) Weizmann (Rehovot, Israel) s'est intéressée au "Sniffing" (littéralement des reniflements). L'amplitude (Dans cette simple équation d’onde :) de cette réponse olfactive varie en fonction de la qualité de l'odeur. Les odeurs plaisantes engendrent de grands "sniff" alors que les mauvaises odeurs provoquent un "sniff" modéré.

C'est en utilisant une approche de conditionnement permettant un renforcement de trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la géométrie du plasma coronal,...) partielle que les chercheurs ont jumelé les odeurs agréables et désagréables avec des sons différents pendant le sommeil. Par la suite ces derniers ont pu mesurer la réponse du reniflement lorsque seuls les sons sont appliqués (en absence d'odeur) - pendant le sommeil et le lendemain dans la journée. Les résultats récemment rapportés dans le journal Nature Neuroscience montrent que les sujets apprennent de nouvelles associations entre les sons et les odeurs et ce, durant le sommeil de telle sorte qu'ils initient un réflexe (Le réflexe d'une façon générale fait intervenir des propriétés intégratrices d'un centre nerveux. Il résulte d'un réflexe des activités musculaires en réponse à un stimulus. Ces activités musculaires sont involontaires, stéréotypées.) de reniflement lorsque seuls les sons sont présentés. Ce comportement une fois acquis persiste tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au long de la nuit et durant la phase d'éveil suivante qui a suivi sans prise de conscience du processus d'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par l'observation,...) par le sujet.

Si ces résultats peuvent faire sourire ils n'en demeurent pas moins très intéressants car ils montrent la capacité à conditionner des réflexes durant le sommeil. Ils pourraient en outre aider les chercheurs à orienter leurs travaux pour caractériser des apprentissages plus complexes et les modalités d'intégration d'informations durant le sommeil.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Israël numéro 81 (12/10/2012) - Ambassade de France en Israël / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /71177.htm