Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Publication le Dimanche 06/01/2013 à 00:27
GravityLight: utiliser la gravité pour s'éclairer
Deux designers britanniques viennent de développer une ampoule LED alimentée grâce à la traction gravitationnelle d'un poids suspendu. Une alimentation gratuite, naturelle, autonome, constante et durable qui pourrait révolutionner les systèmes d'éclairage dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...) en voie de développement.


GravityLight: utiliser la gravité pour s'éclairer
Illustration: extrait de la vidéo de présentation

Encore 1,5 milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent...) d'hommes à travers le monde (Le mot monde peut désigner :) n'ont pas accès à l'électricité. Beaucoup s'éclairent avec des lampes à huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à l'état liquide à température ambiante et qui ne se mélangent pas à l'eau, mais, est cependant plus...) ou à pétrole mais leur combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une explosion.) coûte cher, présente toujours des risques d'inhalation de fumée dangereuse, et produit 244 millions de tonnes de dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone (appelé parfois, de façon impropre « gaz carbonique ») est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de...) chaque année. Quant à l'énergie solaire, la nécessité de se procurer des batteries pour stocker l'énergie les rend trop onéreuses également. C'est pourquoi Martin Riddiford et Jim Reeves ont souhaité travailler sur un système d'éclairage d'un nouveau genre: une LED s'alimentant grâce à la gravité.

Baptisée GravityLight, le kit comprend une lampe LED qui fonctionne grâce à la traction d'un poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la...) suspendu à cette dernière. Il suffit de soulever le sac de 9 kg (de sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites particules provenant de la désagrégation d'autres roches dont la dimension est comprise entre 0,063 et 2 mm.) ou de cailloux par exemple): sa descente actionnera la corde, qui alimentera la LED par un système de dynamo (Abréviation de dynamoélectrique, dynamo désigne une machine à courant continu fonctionnant en générateur électrique. Elle a été...), et générera assez d'énergie pour fournir 30 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le...) de lumière. Outre l'alimentation de la LED, l'appareil intègre également une sortie afin d'utiliser l'énergie produite pour alimenter ou recharger quelques accessoires.

Pour aboutir à ce développement, les designers ont fait appel à une campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est caractérisée par...) de financement volontaire: les dons sont de 25 dollars pour la création d'une lampe qui sera offerte à des populations africaines, ou de 50 dollars pour recevoir une lampe chez soi également. L'objectif initial était de récolter 55 000 dollars mais les dons dépassent déjà les 300 000 dollars à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...). Un premier lot de 1 000 ampoules va être offert à des villageois africains et indiens afin de les tester et d'affiner leur conception. Ce ne sera qu'après ces premiers retours que l'équipe pourra prévoir une production en masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps...) de la GravityLight, pour un coût espéré à moins de 5 dollars l'unité.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS