Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Mercredi 09/01/2013 à 00:00
Faut-il laisser pleurer les bébés pour qu'ils fassent leur nuit ?
Aujourd'hui, les jeunes parents sont souvent face à un dilemme: faut-il laisser leur bébé pleurer quand il se réveille la nuit, ou faut-il se précipiter pour le réconforter dès qu'il pleure un peu ?

Une étude, publiée dans Developmental Psychology, soutient l'idée que pour la majorité des nouveau-nés il est préférable de laisser l'enfant s'auto-apaiser et se rendormir tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) seul. Bien sûr cela s'entend lorsque l'enfant est en bonne santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) et ne souffre pas de pathologie nécessitant des soins spécifiques.

D'après Marsha Weinraub professeur de psychologie à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) Temple (États-Unis) "En six mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), la plupart des bébés dorment toute la nuit, réveillant les mères seulement environ une fois par semaine. Cependant, tous les enfants ne suivent pas ce modèle de développement", a déclaré Weinraub, un expert en développement de l'enfant et de relations parent-enfant.

Pour les besoins de l'étude, le professeur Weinraub et ses collègues ont mesuré les modèles de réveils nocturnes des nourrissons de 6 à 36 mois. Ses conclusions ont révélé deux groupes: les enfants qui ne font pas leur nuit et ceux qui ont du mal à se rendormir la nuit.

"Si vous étudiez leur sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus musculaire, survenant à intervalles...), tous les bébés - comme tous les adultes - suivent un cycle de sommeil de 1h30 à 2h où ils se réveillent puis se rendorment", a déclaré Weinraub. "Certains d'entre eux vont pleurer et crier quand ils se réveillent, et on va dire d'eux qu'ils ne font pas leur nuit."

Pour l'étude réalisée sur plus de 1.200 enfants, l'équipe a demandé aux parents de noter les "réveils" de leur enfant à 6, 15, 24 et 36 mois. Ils ont constaté que pour les enfants de six mois, 66 pour cent d'entre eux ne se réveillent pas, ou se réveillent juste une fois par semaine, mais 33 pour cent se réveillent sept nuits par semaine à six mois, cela diminue à deux nuits par semaine à 15 mois et une nuit par semaine à 24 mois.

Les bébés qui se réveillent sont en majorité des garçons. Ces enfants avaient également tendance à des scores plus élevés sur l'évaluation de tempérament difficile qui a identifié des traits tels que l'irritabilité et la distraction.

Les résultats suggèrent un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de choses, d'après le Professeur Weinraub. La première est que les facteurs génétiques ou constitutionnels, tels que ceux qui pourraient se traduire par des tempéraments difficiles semblent impliqués dans les problèmes de sommeil chez le nourrisson (On désigne par le mot nourrisson la période entre l'âge d'un mois et de deux ans chez un bébé. Avant cette période, on parlera d'un nouveau-né. La période qui suit se nomme la petite enfance, jusqu'au...). "Les familles qui voient des problèmes de sommeil de leur enfant persister après 18 mois devraient consulter", a déclaré Weinraub.

Une autre constatation, c'est qu'il est important pour le bébé (L'onomatopée bébé désigne l'être humain en bas-âge. En puériculture on distingue plutôt le nouveau-né (le premier mois), le nourrisson (d'un mois à deux ans) et ensuite la petite enfance qui...) d'apprendre à s'endormir tout seul. "Lorsque les mères accordent du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) à ces réveils nocturnes et / ou si un bébé a l'habitude de s'endormir pendant l'allaitement (L'allaitement est l'action des femelles des mammifères nourrissant leur progéniture grâce au lait qu'elles produisent.), alors cela ne lui apprend pas à s'auto-apaiser, ce qui est essentiel pour un sommeil régulier," dit-elle.

"Le meilleur conseil est de mettre les enfants au lit à une heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure solaire »...) régulière tous les soirs, de leur permettre de s'endormir tout seuls et de résister à l'envie de répondre immédiatement dès qu'ils pleurent la nuit."

Par ailleurs selon le Professeur Weinraub, le mécanisme par lequel la dépression maternelle est connectée à des réveils de l'enfant est un domaine qui bénéficie de nouvelles recherches.
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS