Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le Lundi 18/02/2013 à 12:00
Grossesse: prévenir l’autisme avec la prise de vitamine B9
Il est sans doute temps d’en prendre tous les jours. La prise de vitamine B9, avant et au début de la grossesse, permet de réduire de près de 40% le risque de développement de l’autisme chez le futur bébé. L'autisme se caractérise par la manière dont le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et constitue le...) traite les informations en modifiant l'organisation (Une organisation est) des réseaux de neurones pendant le développement. Cette modification de l'organisation neuronale est peu connue encore aujourd'hui.

En grande quantité dans les œufs, les pois (Le pois (Pisum sativum L.) est une espèce de plante annuelle de la famille des légumineuses (Fabacées), largement cultivée pour ses graines, consommées comme légume ou...), les haricots, mais également les lentilles et les légumes verts à feuilles, la vitamine (Une vitamine est une substance organique nécessaire (en dose allant du microgramme à plusieurs milligrammes par jour) au métabolisme des organismes vivants et donc de l'homme. Les vitamines sont des compléments indispensables...) B9 révèle une fois de plus l’un de ses rôles protecteurs pendant la période de gestation (La gestation est un état fonctionnel particulier propre à la femelle de vivipare qui porte son ou ses petits dans son utérus, entre la nidation de l'œuf et la...). Elle est indispensable à l'organisme et permet la synthèse de l'ADN et le processus de réparation. Cette vitamine est déjà recommandée pour éviter les malformations du système nerveux de l’embryon (Un embryon (du grec ancien ἔμϐρυον / émbruon) est un organisme en développement depuis la première...). Mais en plus, elle réduit le risque de survenance d’autisme (Le terme autisme tend a désigner aujourd'hui un trouble affectant la personne dans trois domaines principaux:) chez le bébé à naître.

C’est le résultat d’une étude internationale conduite par des chercheurs qui ont retrouvé dans la prise de vitamine B9 une action bienfaitrice sur le système cérébral du fœtus. Il y aurait moins de risque de développer l’autisme. Et particulièrement dans le cas de femmes qui ont consommé des compléments de cette vitamine entre quatre semaines avant le début de la gestation et huit semaines après. La vitamine B9 ou encore acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) folique ouvre une nouvelle porte (La Nouvelle Porte est la plus récente ouverture pratiquée dans les fortifications de la vieille ville de Jérusalem. Elle se situe au nord-ouest du quartier chrétien de la cité. Elle...) vers la prévention de cette maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) aussi complexe qu’est l’autisme. Cette maladie neurologique rassemble les troubles du développement qui font leur apparition dès la petite enfance et peuvent persister sur plusieurs années.

Pour plus d'information voir la publication de l'étude (en anglais): http://jama.jamanetwork.com/article.asp ... id=1570279

Référence:

"Association Between Maternal Use of Folic Acid Supplements and Risk of Autism Spectrum Disorders in Children", Pål Surén, MD, MPH; Christine Roth, MSc (En France un MSc est un diplôme d’enseignement supérieur accrédité par la Conférence des grandes écoles.); Michaeline Bresnahan, PhD; Margaretha Haugen, PhD; Mady Hornig, MD; Deborah Hirtz, MD; Kari Kveim Lie, MD; W. Ian Lipkin, MD; Per Magnus, MD, PhD; Ted Reichborn-Kjennerud, MD, PhD; Synnve Schjølberg, MSc; George Davey Smith, MD, DSc; Anne-Siri Øyen, PhD; Ezra Susser, MD, DrPH; Camilla Stoltenberg, MD, PhD ; JAMA. 2013;309(6):570-577. doi:10.1001/jama.2012.155925.
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS