Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Vendredi 22/02/2013 à 12:00
Des insectes fossiles lèvent le voile sur une énigme paléontologique
Grâce à la découverte de nouveaux fossiles en Chine, une équipe internationale, dont le paléoentomologiste André Nel du laboratoire « Origine, Structure et Evolution de la Biodiversité » (Muséum national d'Histoire naturelle / CNRS), apporte de nouvelles informations sur les Strashilidae, un groupe d'insectes du Jurassique présent en Chine et en Russie. Ces fossiles ont permis de comprendre la morphologie originale de ces insectes mais aussi de lever le voile sur leur biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des...) et leur mode de vie (La vie est le nom donné :), qui avaient fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a...) de nombreuses spéculations jusqu'alors. Cette découverte a été publiée le 21 février 2013 dans la revue Nature.

La compréhension de l’évolution des insectes est devenue l’un des enjeux de la paléontologie et de la biologie évolutive en général car elle permet de mieux appréhender le fonctionnement actuel de notre planète et d’envisager son avenir. Les insectes du passé ont laissé de nombreux fossiles dont certains n’ont pas encore révélé tous leurs secrets aux scientifiques. D’étranges fossiles, ayant peu de liens avec les organismes actuels, sont retrouvés le plus souvent dans des gisements très anciens datant du Paléozoïque (- 543 à - 250 millions d’années). Mais ils sont parfois retrouvés dans des gisements plus récents datant du Jurassique (- 200 à - 135 millions d’années), parmi eux le groupe des Strashilidae.


Strashila daohugouensis sp à l'époque du Jurassique moyen de Daohugou, en Chine.
(a) Reconstitution d’un mâle, (b) Reconstitution d’une femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction anisogamique.) ayant perdu ses ailes.
© Huang Diying

Les Strashilidae sont des insectes de taille moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) mais dont le mâle possède des pattes arrières démesurément élargies et munies d’une grosse épine, des expansions sur l’abdomen (L’abdomen désigne une partie du corps humain ou du corps d'un animal.) ressemblant à des branchies. Ils ne ressemblent à aucun insecte (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par...) connu dans notre faune actuelle. Treize nouveaux spécimens de ce groupe (comprenant des individus ailés et des larves ainsi que deux couples de deux espèces différentes) ont été récemment découverts dans le gisement exceptionnel de Daohugou, en Mongolie intérieure chinoise. Ces nouveaux fossiles permettent aujourd’hui de comprendre la morphologie de ces insectes mais aussi leur biologie et leur mode de vie.

L’une des caractéristiques principales de la morphologie de ces insectes réside dans la persistance ( Persistance (statistiques) Persistance (informatique) en peinture : La Persistance de la mémoire (1931) en médecine : la persistance du canal...) de branchies à l’état adulte et uniquement chez le mâle (caractère généralement existant seulement l’état de larve (La larve est le premier stade de développement de l'individu après l'éclosion de l'œuf ou la naissance chez un grand nombre d'espèces animales, ayant un développement...) chez les insectes). Ce phénomène de rétention, à l’âge adulte, de caractères juvéniles est appelé pédomorphose (ou néoténie).La présence des branchies révèle le mode de vie aquatique et amphibie de ces insectes, ce qui n’avait jamais été suspecté.

Les scientifiques supposent également que les pattes des mâles, dont la morphologie est particulièrement remarquable, joueraient un rôle dans l’accouplement pour saisir les femelles et pour éventuellement servir à combattre d’autres mâles (sélection sexuelle). L’ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) de ces caractéristiques a permis de montrer que ces insectes sont parmi les premiers
Diptères (mouches et moustiques, etc.) à s'être différenciés.


Reconstitution écologique des Strashila daohugouensis sp à l'époque du Jurassique moyen de Daohugou en Chine.
© Huang Diying

Les fossiles d’insectes du gisement de Daohugou avaient également été mis à l’honneur dans la revue Nature en 2012 avec la découverte des puces de dinosaures par la même équipe. La comparaison de ces vraies puces de dinosaures avec ces mouches a participé à la résolution de l’énigme des Strashilidae car ces derniers avaient été suspectés par erreur d’être des parasites de Ptérosaures, reptiles volants du Mésozoïque.


Référence:

Diying Huang, Andre Nel, Chenyang Cai, Qibin Lin & Michael S. Engel. Amphibious flies and paedomorphism in the Jurassic period Nature, 21 février 2013. doi:10.1038/nature11898
.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS