Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Samedi 23/02/2013 à 00:07
Le boson de Higgs annonce une fin cataclysmique pour l'Univers
La vraisemblable découverte du boson de Higgs l'été dernier a permis de réaliser de nouvelles études scientifiques qui n'étaient pas possibles auparavant. Un des résultats qui en découle est que notre Univers est intrinsèquement instable et subira une fin cataclysmique dans plusieurs dizaines de milliards d'années.

Joseph Lykken, physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui les relient. Le mot physicien...) théoricien au Fermi National Accelerator Laboratory, a déclaré cette semaine lors de la réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de Madagascar et à 170 kilomètres au...) annuelle de l'Association Américaine pour l'Avancement de la Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de...): "Il se pourrait que l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) soit intrinsèquement instable, et dans plusieurs milliards d'années, il pourrait s'anéantir". Cette projection (La projection cartographique est un ensemble de techniques permettant de représenter la surface de la Terre dans son ensemble ou en partie sur la surface plane d'une carte.) est basée sur un calcul de "l'instabilité du vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.)" de l'Univers, qui dépend de la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la masse grave). Ces...) du boson de Higgs (Le boson de Higgs est une particule élémentaire dont l'existence a été proposée en 1964 par Gerry Guralnik, C.R. Hagen, et Tom Kibble; Robert Brout et François Englert (et nommé...).


La gravité façonne l'Univers par la masse des objets,
et c'est le boson (Les bosons représentent une classe de particules qui possèdent des propriétés de symétrie particulières lors de l'échange de particules : un...) de Higgs qui quantifie la masse

Qu'est-ce que le boson de Higgs a à voir avec le destin de l'Univers ?

Le boson de Higgs est lié au champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de Higgs, un champ d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) constituant l'espace permettant d'insuffler la masse aux particules élémentaires, et par conséquent à toute matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide,...). Le champ de Higgs possède une certaine énergie potentielle liée à la façon dont il interagit avec lui-même. Le champ de Higgs peut avoir des minimums et des maximums de son énergie potentielle, comme l'explique Tim Barklow, physicien au Laboratoire SLAC National Accelerator en Californie.

À l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il...) actuelle, les calculs suggèrent que le champ de Higgs est à un minimum local de potentiel, mais il est statistiquement possible que dans plusieurs milliards d'années, via une fluctuation par effet tunnel (L'effet tunnel désigne la propriété que possède un objet quantique de franchir une barrière de potentiel, franchissement impossible selon la mécanique...), le champ bascule (Une bascule ou un basculeur est un circuit intégré logique doté d'une sortie et d'une ou plusieurs entrées. La sortie peut être au niveau logique 0 ou 1. Les changements d'état de la...) à un autre minimum de potentiel qui lui confère des propriétés différentes.

Si le champ de Higgs se retrouve à cet autre minimum d'énergie potentielle, il pourrait devenir beaucoup plus fort, conduisant les particules de l'univers à gagner de la masse. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) changement dans la masse des particules fondamentales telles que le proton (Le proton est une particule subatomique portant une charge électrique élémentaire positive.) et l'électron (L'électron est une particule élémentaire de la famille des leptons, et possèdant une charge électrique élémentaire de signe négatif. C'est un des composants de l'atome.) aurait des répercussions drastiques. Atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner...), planètes, étoiles, galaxies (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de...) ne pourraient plus interagir comme ils le font actuellement si leurs constituants fondamentaux sont modifiés. "Toutes les lois de la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...) changent et tout est déchiré", déclare Tim Barklow, qui est membre de l'expérience ATLAS du LHC, l'une des expériences qui a permis la découverte possible du boson de Higgs.

La destruction de notre Univers proviendra d'une petite bulle qui se créera ponctuellement, possédant un autre minimum de potentiel dans le champ de Higgs. Cette bulle se propagera en grossissant à la vitesse de la lumière (La vitesse de la lumière (299 792 458 m/s) a été mesurée dès le XVIIe siècle par l'astronome danois Ole Christensen Rømer qui avait observé en 1676 un retard...), le champ de Higgs de notre Univers basculant progressivement vers ce nouveau minimum de potentiel. Ceci créera comme un Univers alternatif à l'intérieur de notre propre Univers qu'il finira par engloutir, comme dévoré de l'intérieur. Avec une vitesse (On distingue :) d'expansion égale à la vitesse de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La...), il ne sera pas possible de détecter la présence de cette bulle ni son approche.


Modélisation d'une portion de l'Univers

Pourquoi cette instabilité ?

La validité ou non de cette hypothèse dépend d'un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de propriétés, dont la masse du boson de Higgs. Elle n'était pas connue jusqu'à tout récemment, lorsque le LHC a produit une particule encore jamais observée qui semble être le boson de Higgs. La masse de cette particule est d'environ 126 GeV, soit environ 126 fois la masse du proton.

L'instabilité dépend aussi de la masse du quark (Les quarks sont des fermions que la théorie du modèle standard décrit, en compagnie de la famille des leptons, comme les constituants...) top. La masse du Higgs et la masse du quark top se révèlent avoir des valeurs qui engendrent une instabilité fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) dans le champ de Higgs, ce qui condamne notre Univers. "La présence de cette instabilité est liée à un quark top lourd et un boson de Higgs très léger", a déclaré le physicien Michael Peskin. "Et il s'avère que le quark top est très lourd et le boson de Higgs est plus léger qu'estimé précédemment."


Le détecteur ATLAS du LHC, en juillet 2007. Image CERN.

Pour autant, tout n'est pas perdu. Cette théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou...) est construite avec les connaissances actuelles de la physique, mais de nombreuses théories alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) et moins cataclysmiques, postulant par exemple l'existence d'autres particules, ne demandent qu'à être expérimentalement validées.
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS