Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le Mercredi 06/03/2013 à 12:00
Le manque de sommeil affecte plus de 700 gènes
D’après les scientifiques de l’Université du Surrey au Royaume-Uni, la carence en sommeil affecte plus de 700 gènes qui favoriseraient l’apparition de maladies cardiaques, des troubles cognitifs et l’obésité. Pour s’expliquer, les chercheurs ont souligné que dormir peu perturberait directement l’horloge biologique interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme d'études...).

Pour ce faire, le docteur Derk-Jan Dijk et son équipe ont étudié le cas de quelques volontaires. La moitié avait moins de 6 heures (L'heure est une unité de mesure  :) de sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus...) par nuit tandis que l’autre moitié dormait pendant plus de 10 heures. Il a suffi d’une semaine pour faire ressortir la conclusion. Au final, les scientifiques ont constaté que plus de 700 gènes étaient touchés par le manque de sommeil, dont 11 liés aux rythmes circadiens et 4 associés à l’homéostasie du sommeil. Ils ont également remarqué que la privation de sommeil affecte également les gènes liés au stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage courant, on parle de stress...) oxydatif, à l’inflammation (Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure,...), à l’immunité et au métabolisme. Des modifications ont été aperçues au niveau de la chromatique, l’ADN dans le noyau des cellules qui régule l’expression génétique. C’est une grande avancée qui permet de mettre en évidence encore une fois de plus l’importance du sommeil et de l’horloge biologique interne sur la santé.

Pour rappel, de précédentes études ont également démontré que le dysfonctionnement de cette horloge biologique interne favoriserait l’obésité.

Voir aussi:
- Dormir 7 heures par nuit pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires
- Manque de sommeil et troubles de mémoire des plus de 70 ans
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS