Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 06/04/2013 à 00:02
Vidéo: Un trou noir se réveille pour engloutir un objet céleste
Les astronomes viennent d’observer qu’après avoir sommeillé pendant plusieurs décennies, un trou noir s’est réveillé pour capturer un objet cosmique de faible masse, une naine brune ou une planète géante, qui s’est approchée trop près de lui. Un événement similaire d’absorption ( En optique, l'absorption se réfère au processus par lequel l'énergie d'un photon est prise par une autre entité, par exemple, un atome qui fait une transition...), même s’il ne s’agira (Agira est une commune italienne de la province d'Enna dans la région Sicile en Italie.) que d’un nuage (Un nuage est une grande quantité de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’atmosphère. L’aspect d'un nuage dépend de...) de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la...), se produira prochainement dans le trou noir (Le Trou noir (The Black Hole) est un film de science-fiction réalisé par Gary Nelson, produit par la Walt Disney Pictures et sorti en 1979. L'histoire est inspiré du roman Vingt mille...) situé au centre de notre galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois au singulier.), la Voie lactée.


Un trou noir essaie de capturer un Jupiter géant

Cette découverte au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier...) de la galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.) NGC 4845, située à une distance de 47 millions d’années-lumière, a été faite par Integral, le satellite (Satellite peut faire référence à :) d’observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) spatiale de l’ESA. Elle a été suivie d’autres observations complémentaires venant des satellites XMM-Newton de l’ESA et Swift de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable...) ainsi que de l’observatoire japonais MAXI X-ray qui est installé à bord de la Station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat placé en orbite terrestre basse, occupé en permanence par un...).

Les astronomes étaient en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour...) d’utiliser Integral pour étudier une galaxie quand ils ont aperçu une émission brillante de rayons X issue d’un endroit différent qui se trouvait dans le même champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) d’observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...). Avec XMM-Newton, son origine a pu être confirmée en tant que NGC 4845, une galaxie qui n’avait jamais été détectée auparavant avec des niveaux d’énergies aussi élevés.

Swift et MAXI ont permis de tracer l’émission de la galaxie depuis son maximum atteint en janvier 2011 quand elle s’est éclairée avec un facteur 1000 avant de s’affaiblir au cours de la même année.

« L’observation était complètement inattendue, venant d’une galaxie qui était restée muette pendant au moins 20 à 30 ans », explique Marek Nikolajuk de l’Université de Bialystok en Pologne, l’auteur principal de l’article publié dans Astronomy & Astrophysics.


En analysant les caractéristiques de ce rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.), les astronomes ont pu déterminer que l’émission venait d’un halo de matière situé autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) du trou noir qui se trouve au centre de la galaxie. Ce trou noir était alors en train de s’étirer avant d’essayer de capturer un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions,...) ayant 14 à 30 fois la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de...) de Jupiter. Cette dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou...) correspond aux naines brunes, des objets substellaires qui ne sont pas assez massifs pour produire une réaction de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur,...) de l’hydrogène dans leur cœurs et ne peuvent donc pas devenir des étoiles.

Les auteurs constatent aussi que si la masse de cet objet céleste avait été inférieure, seulement plusieurs fois la taille de Jupiter, dans ce cas l’objet ferait alors partie de la catégorie des planètes géantes gazeuses.

D’après des études récentes, des objets de ce genre flottant librement et ayant une masse planétaire pourraient exister en grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) dans les galaxies, après avoir été éjectés de leurs systèmes solaires d’origine à cause des interactions gravitationnelles.

Le trou noir qui se trouve au centre de NGC 4845 a une masse estimée à environ 300 000 fois celle de notre Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type...). Et il aime jouer avec sa proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.): La manière avec laquelle l’émission s’est éclairée et s’est effacée montre qu’il y avait une période de deux à trois mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) entre le moment où l’objet fut perturbé et le moment où les débris commençaient à se réchauffer aux alentours du trou noir.

Les auteurs estiment que seules les couches extérieures avaient été capturées par le trou noir, correspondant à environ 10% de la masse totale de l’objet, et qu’un cœur plus dense avait été épargné.


Référence:

Tidal disruption of a super-Jupiter by a massive (Le mot massif peut être employé comme :) black hole. M. Niko?ajuk & R. Walter - Astronomy & Astrophysics


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source et illustration: ESA