Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 20/05/2013 à 00:00
Stocker l'énergie intermittente sous forme d'hydrogène
Des chercheurs de l'Université de Saragosse ont mis au point un matériau plus efficace pour réaliser l'électrolyse de l'eau et stocker l'hydrogène produit. Ce dispositif permet de créer des cellules de stockage de l'énergie sous la forme d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) qui peut être utilisé ensuite dans les piles à combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant de la chaleur : la...). Ces dispositifs pourraient être utilisés pour stocker l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) produite de manière alternative comme le solaire ou l'éolien.

Les énergies dites renouvelables possèdent souvent le même défaut: elles sont aussi intermittente, c'est à dire que leur production n'est pas assurée en permanence ni de manière constante. C'est le cas par exemple pour l'énergie solaire (L'énergie solaire est l'énergie que dispense le soleil par son rayonnement, directement ou de manière diffuse à travers l'atmosphère. Sur Terre, l'énergie solaire est à l'origine du cycle de l'eau et du vent....) et l'énergie éolienne (L'énergie éolienne est l'énergie du vent et plus spécifiquement, l'énergie tirée du vent au moyen d'un dispositif aérogénérateur ad hoc comme une éolienne ou un moulin à vent. L'énergie...). Il arrive parfois que ces systèmes produisent plus d'énergie que nécessaire. Le surplus ne pouvant être utilisé est alors perdu alors qu'il pourrait être utile au moment où ces méthodes ne produisent pas d'énergie. Afin de résoudre ce problème, les chercheurs travaillent au développement de méthode de stockage.

Une des pistes privilégiée est basée sur l'hydrogène. L'énergie électrique (Un apport d'énergie électrique à un système électrotechnique est nécessaire pour qu'il effectue un travail : déplacer une charge, fournir de la lumière, calculer. Ce travail est proportionnel à la quantité d'électricité.) produite peut permettre d'électrolyser de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) afin de produire de l'hydrogène et de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.). Ces produits sont ensuite utilisés dans des piles à combustibles pour produire à nouveau de l'eau et de l'énergie utilisable. Si les piles à combustible existent et sont déjà opérationnelles dans les voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en conséquence. C'est un des...) hybrides par exemple, la production d'hydrogène par électrolyse (Dans l'industrie chimique, l'électrolyse est une méthode de séparation d'éléments ou de composés chimiques liés utilisant l'électricité.) est limitée à cause de l'absence de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) efficaces.

C'est dans ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) que les chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où...) de Saragosse ont travaillé. Ils ont mis au point (Graphie) des électrolyseurs alcalins qui permettent de réaliser la réaction d'électrolyse avec moins d'énergie et qui assurent aussi une meilleure séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) des produits pour faciliter leur stockage. Les diaphragmes développés ont été brevetés et sont déjà en production à moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient...) échelle par des entreprises associées au projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...). Les travaux étaient conduits depuis 2009 au travers de programmes de cofinancement public-privés comme INNPACTO mis en place par l'ancien Ministère dédié à la recherche et à l'innovation.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Espagne numéro 126 (15/05/2013) - Ambassade de France en Espagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /73038.htm