Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mercredi 22/05/2013 à 00:00
Des comportements agressifs seraient liés au tabagisme passif

Linda Pagani
Les enfants exposés en bas âge au tabagisme passif sont plus susceptibles de devenir physiquement agressifs et antisociaux, indépendamment du fait qu'ils aient été exposés au tabagisme pendant la grossesse ou que leurs parents aient un historique de comportements antisociaux, selon Linda Pagani et Caroline Fitzpatrick, de l'Université de Montréal et de son hôpital affilié, le CHU Sainte-Justine. Aucune étude à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons...) n'avait pris en compte ces facteurs. « Le tabagisme passif (Le tabagisme passif résulte de l'inhalation involontaire de la fumée dégagée par la combustion de cigarettes ou cigares (courant secondaire; dans le cendrier par exemple), ou rejetée par un ou plusieurs fumeurs...) est en fait plus dangereuse que la fumée directement inhalée par le fumeur, et 40 % des enfants dans le monde (Le mot monde peut désigner :) entier y sont exposés. En outre, l'exposition à cette fumée pendant la petite enfance est particulièrement dangereuse, car le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et constitue le...) de l'enfant est alors en plein développement , indique la Dr Pagani.  J'ai examiné des données recueillies sur environ 2 055 enfants, entre la naissance et l'âge de dix ans, comprenant des indications des parents sur l'exposition au tabagisme (Le tabagisme est le fait de consommer du tabac, produit manufacturé élaboré à partir de feuilles séchées de plantes appartenant à la famille des Solanacées et caractérisées par la présence...) passif et des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens...) des enseignants et des enfants eux-mêmes sur leur comportement en classe. Les enfants qui avaient été exposés au tabagisme passif, même temporairement, étaient beaucoup plus susceptibles de se décrire comme plus agressifs en fin de quatrième année. » L'étude a été publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health le 21 mai 2013.

Puisqu'il n'était pas question d'exposer délibérément des enfants au tabagisme passif, la professeure Pagani s'est fondée sur des données longitudinales recueillies annuellement, à partir de la naissance, par l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) des Statistiques du Quebec. Comme les parents élevaient leurs enfants tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en participant à l'étude, ces données ont servi d'expérimentation naturelle des variations dans la population infantile de l'exposition au tabagisme à la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) pendant la petite enfance. Bien qu'aucun lien direct de causalité ne soit démontré, la corrélation statistique (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la présentation de ces ressources afin...) laisse penser que l'exposition au tabagisme passif permet de prédire des comportements déviants plus tard dans l'enfance. L'information très détaillée colligée dans le cadre de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec a permis à la professeure Pagani d'en arriver à un résultat jamais obtenu auparavant par d'autres chercheurs : distinguer la contribution unique de l'exposition au tabagisme passif sur les comportements déviants ultérieurs chez les enfants. « Généralement, dans les études précédentes sur des groupes d'enfants, on demandait périodiquement aux mères si elles fumaient ou non, et combien, plutôt que de demander si quelqu'un fumait dans la maison où les jeunes enfants passent leurs journées, indique la professeure  Pagani.  En outre, peu d'études ont tenu compte des comportements antisociaux chez les parents, et elles ont été encore plus rares à étudier l'influence subséquente à long terme d'une exposition prolongée au tabagisme passif. Par ailleurs, aucune n'a pris en compte le fait que les familles défavorisées sont moins susceptibles de participer à une étude à long terme comme celle-ci, ce qui fausse évidemment les statistiques. »

Les statistiques de l'étude sont corroborées par d'autres études biologiques sur les effets de la fumée sur le cerveau. La fumée du tabagisme passif est composée à 15 % par la fumée inhalée puis exhalée par le fumeur, et à 85 % par la fumée qui s'envole de la cigarette. Cette dernière est jugée plus toxique, car elle contient une plus grande concentration de nombreux polluants et est respirée sur une période plus longue. « Nous savons que le manque d'oxygène dans le système nerveux central du foetus, causé par l'exposition de la mère à la fumée, peut ralentir la croissance du cerveau chez le foetus et entraîner un faible poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la...) à la naissance , explique la professeure  Pagani. La présence de fumée de tabac dans l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) représente la cause la plus évitable de maladies et d'invalidité chez l'enfant. Cette étude laisse penser que la période postnatale est importante pour la prévention des troubles de comportement chez l'enfant, et ses conclusions militent en faveur de la promotion d'un environnement non pollué à la maison pour les enfants. »

Linda Pagani

Linda Pagani est professeure à l'École de psychoéducation de l'Université de Montréal, chercheuse au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine et membre du Groupe de recherche sur les environnements scolaires du Fonds de recherche du Québec - Société et culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :).

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université de Montréal
 
Dimanche 19 Novembre 2017 à 12:00:10 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Colonisation du loup en France
Dimanche 19 Novembre 2017 à 00:00:05 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Des cerveaux à bout de souffle ?
Vendredi 17 Novembre 2017 à 12:00:10 - Physique - 0 commentaire
» Matériaux: identification mécanique 4D ultra-rapide
Vendredi 17 Novembre 2017 à 00:00:11 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Hydrater le manteau ne l'affaiblit pas toujours