Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mercredi 23/10/2013 à 00:25
Un virus utilisé pour combattre des tumeurs cérébrales
31 patients de la Clinica Universidad de Navarra (CUN) en Espagne, atteints de glioblastome (1), pourraient bénéficier, dans le cadre d'essais cliniques, d'un traitement innovant basé sur l'utilisation d'un virus génétiquement modifié.

La thérapie actuellement à l'étude à la CUN (Phase I de l'étude) consiste à injecter au patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.) une quantité fixée d'un adénovirus (2) appelé delta 24-RGD, préalablement modifié. Les modifications génétiques apportées au virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme...) sont de deux types: tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord la suppression d'une partie précise de l'ADN du virus empêche la synthèse d'une protéine essentielle à l'infection des cellules cérébrales non tumorales par le virus. D'autre part, les "fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.)" qui permettent au virus d'adhérer aux parois des cellules hôtes pour les pénétrer, ont étés modifiées: un segment appelé RGD-4C y a été ajouté, ce qui augmente le pouvoir d'adhérence du virus spécifiquement aux parois des cellules tumorales. Cela facilite donc son entrée dans ces mêmes cellules. Il s'agit donc d'utiliser la capacité de pénétration propre aux virus, après les avoir rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de...) inoffensifs (pour les cellules saines).

Du fait de ces deux modifications, le virus injecté dans les tissus cérébraux affectés par la tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.), pénètre les cellules tumorales, et s'y multiplie jusqu'à provoquer leur destruction (mort cellulaire programmée, ou lyse cellulaire), liée au détournement de la machinerie cellulaire pour le développement du virus. Les nouvelles copies du virus qui sortent de ces cellules tumorales détruites infectent alors d'autres cellules cancéreuses. Si le virus vient à bout de la totalité des cellules tumorales, il est condamné à mourir, étant incapable d'utiliser les cellules cérébrales saines pour sa survie.

Lorsque l'adénovirus modifié a été inoculé, l'étape suivante des essais cliniques consiste à combiner l'action du virus à un agent anticancéreux, le temolozolomide, dont l'efficacité partielle a déjà pu être vérifiée dans le traitement de glioblastome nouvellement diagnostiqué. Le patient recevra le traitement par l'agent anticancéreux tous les 15 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) pendant deux mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) après injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) du virus modifié.

L'essai clinique (Un essai clinique est une étude scientifique réalisée en thérapeutique médicale humaine pour évaluer l'innocuité et l'efficacité d'une...) qui va commencer prochainement à la CUN, sera réalisé sur des patients chez lesquels la tumeur a réapparu après un traitement initial, c'est-à-dire à la première récidive de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.). L'hypothèse faite par l'équipe de la CUN est que l'effet combiné du virus et des agents anticancéreux pourra permettre d'éliminer les cellules tumorales qui auraient résisté à chacun des deux traitements appliqués seuls.

D'autres essais en cours menés à Houston (Houston est une ville du Texas au sud des États-Unis. Avec une population de plus de 2 000 000 habitants (Houstoniens) et 5 280 661 dans l'agglomération, c'est la plus...) (USA) et à Rotterdam (Hollande) montrent des résultats prometteurs pour la thérapie du virus modifié. Un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) italien mené sur l'utilisation d'un autre virus oncolytique (3) dans le traitement de divers cancers a récemment reçu un financement de 2.5 millions d'euros du Conseil Européen pour la Recherche. L'essai espagnol mené à la CUN est toutefois le premier au monde (Le mot monde peut désigner :) à tester sur l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...) la combinaison (Une combinaison peut être :) de la thérapie par injection de virus et l'administration d'agents anticancéreux. Les premiers résultats sont attendus d'ici 15 mois pour plus de la moitié des patients de l'essai clinique.

Notes:

(1) Un glioblastome est un type de tumeur cérébrale très agressive,

(2) Un adénovirus possède une molécule d'ADN à double brin, par opposition aux virus à ARN dont le matériel génétique est constitué d'ARN.

(3) Un virus oncolytique est un virus qui infecte préférentiellement et tue les cellules cancéreuses.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Espagne numéro 130 (18/10/2013) - Ambassade de France en Espagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /74161.htm