Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mercredi 18/12/2013 à 00:00
L'homme de Néandertal inhumait bien déjà ses morts
Depuis la découverte de sépultures néandertaliennes sur le site de La Chapelle-aux-Saints, il y a plus d'un siècle, un débat autour des pratiques funéraires et notamment celle de l'inhumation chez les Néandertaliens faisait rage au sein de la communauté scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.). De nouvelles fouilles archéologiques sur ce site d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...) occidentale et un réexamen des restes humains découverts au début du XXème siècle prouvent l'existence d'une sépulture néandertalienne et permettent de mettre fin au débat. Ces résultats obtenus par une équipe de chercheurs du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), de la société Archéosphère, de l'université de Bordeaux, avec des membres de l'Inrap et du ministère de la Culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision...) et de la Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) soulignent le comportement foncièrement moderne de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) de Néandertal face à la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...). Ils sont publiés cette semaine sur le site de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS).


Scan de la fosse sépulcrale pour sa reconstitution virtuelle 3D.
© Archéosphère, Cédric Beauval.

Depuis la découverte de l'Homme de la Chapelle-aux-Saints en 1908, l'existence de sépultures chez Neandertal a été interprétée comme la preuve de la modernité de son comportement et de l'étendue de ses capacités cognitives. Cependant, plusieurs travaux récents avaient remis en question certaines des inhumations identifiées, arguant que ces découvertes avaient été réalisées au début du XXème siècle avec des méthodes de fouilles inadaptées, ne permettant pas de soutenir de telles interprétations. D'un autre côté les travaux réalisés cette dernière décennie avaient soulevé l'hypothèse d'un comportement symbolique chez cet hominidé, notamment avec l'utilisation intensive de pigments ou la collecte de coquillages et de plumes décoratives. Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les...), il était essentiel de reconsidérer le comportement de l'homme de Néandertal face à la mort.

C'est ce qui explique qu'une équipe de chercheurs (1), menée par William Rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des sources de...), chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur...) CNRS au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en...) du Center for international research in the humanities and social sciences (CNRS / New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule 8 143 200 habitants. Son...) University), Cédric Beauval, directeur de la société Archéosphère et Thierry Bismuth (Le bismuth est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole Bi et de numéro atomique 83.), du service régional de l'archéologie du Limousin, se soit intéressée à cette question. Les chercheurs ont donc mené de nouvelles fouilles archéologiques sur le site de La Chapelle-aux-Saints, alliées à un réexamen taphonomique (2) des restes humains découverts au début du XXème siècle.


Vue depuis le fond de la cavitée.
© Archéosphère, Cédric Beauval.


La fosse à la fin des fouilles à La Chapelle-aux-Saints
© Archéosphère, Cédric Beauval.

Les travaux ont démontré que la cavité dans laquelle a été découvert le premier squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni...) néandertalien considéré comme témoignant d'une sépulture (appelée la bouffia Bonneval) faisait partie d'un complexe de sept grottes le long d'une même ligne de falaises. L'étude des différents niveaux archéologiques a permis de caractériser l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie...) dans lequel avaient évolué différents groupes néandertaliens et de proposer une première attribution chronologique de l'occupation de la falaise (Une falaise est un escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte. On peut distinguer les falaises basses (hauteur inférieure à 2 mètres), les falaises moyennes (entre 2 et 10...). De plus, la reprise des fouilles dans cette cavité a permis de retrouver la fosse dans laquelle le squelette avait été découvert et d'établir son origine anthropique. L'étude des restes osseux humains atteste également d'une protection rapide du cadavre (Le cadavre est ce qui reste du corps d'un organisme vivant humain ou animal dans la période qui suit la mort. On parle aussi de dépouille mortelle pour le corps humain, et on appellera plutôt charogne le cadavre d'un animal...) alors que d'autres vestiges animaux semblent avoir été exposés assez longtemps à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure,...) du sol. Ces deux arguments, associés à l'existence de connexions anatomiques (3), confirment ainsi l'hypothèse d'une inhumation volontaire.

Par ailleurs, au cours de la fouille, les restes de trois nouveaux Néandertaliens, deux enfants et un second adulte, ont été identifiés, suggérant une occupation assez longue du site par des groupes familiaux. Ces travaux prouvent l'existence d'une sépulture néandertalienne et témoignent également de l'émergence d'une pensée symbolique complexe au sein des populations moustériennes (4) en Europe.

Notes:

(1) Les chercheurs sont rattachés à plusieurs laboratoires: De la Préhistoire à l'Actuel: Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :), Environnement et Anthropologie (CNRS/Université de Bordeaux/ministère de la Culture et de la Communication/Inrap) ; Histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de...) de l'Homme préhistorique (CNRS/MNHN) ; Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés (TRACES) (CNRS/Université de Toulouse 2/ ministère de la Culture et de la Communication/EHESS/ Inrap) ; Identité et différenciation de l'espace, de l'environnement et des sociétés (IDEES) (CNRS/Université de Rouen/Unicaen/Université du Havre) ainsi qu'à l'université de Rouen et au Musée National de la Préhistoire.

(2) La taphonomie est la discipline de la paléontologie qui étudie tous les processus qui interviennent après la mort d'un organisme, jusqu'à sa fossilisation.

(3) préservation du contact au niveau des articulations entre les os.

(4) Le Moustérien est la principale manifestation culturelle du Paléolithique moyen en Eurasie (environ 300 000 à 30 000 avant le présent). Il est principalement l'œuvre de l'Homme de Néandertal, notamment en Europe. Il est marqué par la généralisation d'une méthode de débitage particulière mais aussi par les premières sépultures ainsi que les premiers indices de préoccupations esthétiques (utilisation d'ocre, collecte de fossiles, incisions géométriques sur des ossements, etc.).


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS