Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Mardi 14/01/2014 à 00:00
Un fossile humain vieux de 2 millions d'années trouvé à l'ouest du Rift africain
Une molaire identifiée parmi des fossiles Homo sapiens trouvés à Ishango, en République démocratique du Congo, crée l'émoi dans la communauté scientifique: elle appartiendrait en réalité à un humain archaïque ayant vécu entre 2,5 et 2 millions d'années avant notre ère. C'est la première fois qu'un Homininé aussi ancien est trouvé en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population de...) centrale.


Les analyses par imagerie (en bas) le confirment:
la molaire de la collection d'Ishango présente les caractéristiques morphométriques
d'une dent (Une dent est un organe enveloppé d'os, dur, blanchâtre, généralement composé d'une couronne libre et d'une ou plusieurs racines implantées dans la cavité buccale, plus particulièrement dans...) appartenant à un Homininé de la période de transition Plio-Pléistocène
(entre 2,5 millions et 2 millions d'années). © Isabelle Crevecoeur / IRSNB

C'est une découverte qui relativise le scénario jusqu'alors favorisé de l'apparition des premiers Homininés, selon lequel les premiers hommes se seraient mis debout dans la savane, à l'est du Rift (Un rift est une zone où la lithosphère continentale est en extension, ce qui provoque son affaissement (graben), une zone de volcanisme et une importante sédimentation...) africain. La molaire issue de la collection d'Ishango, attribuée par une équipe internationale de chercheurs à un Homininé vieux de 2,5 à 2 millions d'années, est en effet le premier fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...) ou le simple moulage d'un animal...) aussi ancien trouvé en Afrique centrale: "ce site exploré dans les années 50 puis 80 se situe sur le bord ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) du Rift, en lisière de forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et...), dans l'actuelle République démocratique du Congo", précise Isabelle Crèvecoeur, la paléo-anthropoloque du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) à l'origine de la découverte publiée dans PLOS ONE.

C'est en voulant décrire la collection de fossiles sapiens d'Ishango, datée entre 25 000 et 20 000 ans avant notre ère et conservée à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) royal des sciences naturelles de Belgique, que la chercheuse a eu les premiers doutes. Parmi la centaine de fossiles répertoriés - tibias, humérus, mandibules... -, se trouve une molaire qui ne ressemble pas à une dent d'Homo (Homo est le genre qui réunit l'Homme moderne et les espèces apparentées. Le genre apparaît entre environ 2,5 et 2 Ma. Toutes les...) sapiens, mais plutôt à celle d'un Australopithèque. "La conformation (En chimie, la conformation d'une molécule est l'arrangement spatial des atomes qui la composent. Les molécules dans lesquelles les atomes sont liés chimiquement de la même façon, mais dans lesquelles l'arrangement spatial des...) des dents est un marqueur génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) fort dans la lignée humaine" explique Isabelle Crèvecoeur, qui décide alors de mener avec les meilleurs spécialistes une étude de morphométrie géométrique de la molaire.

Les résultats sont sans ambiguïté: l'examen par imagerie de la jonction émail-dentine (la zone de contact entre l'émail qui recouvre la dent et les tissus internes) et sa comparaison avec 68 dents d'Homininés, des plus anciens à l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...) moderne, confirme que la molaire appartient à un individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) ayant vécu entre 2,5 millions et 2 millions d'années avant le présent. "La présence du fossile dans la couche de 25 000 ans serait liée au remaniement géologique d'une couche plus ancienne sous-jacente", indique la chercheuse. Impossible, en revanche, d'attribuer la dent plus précisément: "ni vraiment Australopithèque, ni Paranthrope (un Homininé ayant vécu en Afrique entre 2,7 millions et 1 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un (1 000 001). Il vaut un...) d'années), ni clairement attribuable aux premiers représentants du genre Homo, ce fossile suggère que la diversité des premiers représentants de la lignée humaine était probablement plus complexe que celle imaginée jusqu'à présent", conclut Isabelle Crevecoeur.


Référence:

First early hominin from Central Africa (Ishango, Democratic Republic of Congo), publié dans PLOS ONE le 10 janvier 2014 par I. Crevecoeur, M. M. Skinner, S. E. Bailey, P. Gunz, S. Bortoluzzi, A. S. Brooks, C. Burlet, E. Cornelissen, N. De Clerck, B. Maureille, P. Semal, Y. Vanbrabant et B. Wood.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INEE