Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Mardi 27/05/2014 à 00:00
Une nouvelle cible pour le traitement lié au diabète de type 2

Marc Prentki
Un signal qui facilite la sécrétion d'insuline et réduit l'hyperglycémie dans un modèle animal du diabète de type 2 est favorisé par un nouvel enzyme découvert par des chercheurs du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) et de l'Université de Montréal. L'équipe est rattachée au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les...) du diabète de Montréal et son étude, publiée récemment dans Cell Metabolism, a été dirigée par les chercheurs Marc Prentki et Murthy Madiraju.

L'insuline (L'insuline (du latin insula, île) est une hormone peptidique sécrétée par les cellules β des îlots de Langerhans du...) est une hormone (Une hormone est un messager chimique véhiculé par le système circulatoire qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs spécifiques.) importante de notre organisme : elle contrôle l'utilisation du glucose (Le glucose est un aldohexose, principal représentant des oses (sucres). Par convention, il est symbolisé par Glc. Il est directement assimilable par l'organisme.) et des graisses. Une libération insuffisante d'insuline par les cellules bêta du pancréas et des interférences dans l'action de l'insuline conduisent à un diabète de type 2. La sécrétion d'insuline dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des...) dépend de l'utilisation du glucose et des graisses par les cellules bêta et de la production du nouveau signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés...) découvert par l'équipe de recherche, appelé monoacylglycérol.

« En dépit des recherches importantes menées sur les mécanismes de la sécrétion insulinique, les molécules de signalisation impliquées dans ce processus sont restées une énigme. L'identification de ces molécules de signalisation est nécessaire pour l'élaboration de meilleurs traitements du diabète », a expliqué Marc Prentki, directeur du Centre de recherche du diabète de Montréal (CRDM), professeur à l'Université de Montréal et titulaire d'une chaire de recherche du Canada sur le diabète et le métabolisme.

« Quand le sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion). Il est majoritairement formé d'un...) est utilisé par les cellules bêta du pancréas, sécrétrices d'insuline, elles produisent du monoacylglycérol, une molécule de signalisation semblable à de la graisse (La graisse est un corps gras se présentant à l'état solide à température ordinaire. Le terme s'oppose aux huiles qui se présentent sous forme...) qui est associée à la libération d'insuline dans le sang; nous avons trouvé que la production de monoacylglycérol est essentielle pour que les cellules bêta puissent sécréter l'insuline sous l'effet du glucose » a déclaré Murthy Madiraju, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le...) au CRCHUM. L'équipe de recherche a découvert un élément important, un enzyme (Une enzyme est une molécule (protéine ou ARN dans le cas des ribozymes) permettant d'abaisser l'énergie d'activation d'une réaction et d'accélérer...) appelé alpha/bêta hydrolase domaine-6 (plus simplement l'ABHD6), qui dégrade le monoacylglycérol et exerce donc un contrôle négatif sur la libération d'insuline.

Les chercheurs ont déclaré qu'un « médicament idéal pour le diabète de type 2 devrait augmenter les taux d'insuline dans le sang en améliorant la réponse au glucose des cellules bêta, uniquement lorsque ce glucose est élevé, et en augmentant également la sensibilité des tissus de l'organisme à l'insuline. C'est précisément ce que fait l'inhibition de l'ABHD6 et nous avons donc identifié une nouvelle cible unique dans le diabète de type 2. »

L'équipe de recherche est actuellement en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou...) de découvrir des substances nouvelles bloquant puissamment l'ABHD6 sans présenter de toxicité indésirable, et susceptibles d'être développées sous forme de médicaments pour le diabète de type 2. Ces études sont réalisées en collaboration avec AmorChem Financial, Inc. et leur filiale de Montréal, NuChem Therapeutics.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université de Montréal - William Raillant-Clark