Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Jeudi 05/06/2014 à 17:00
Le stress maternel prenatal à l'origine de traits autistiques
Le Projet Verglas démontrerait que le stress maternel prenatal serait à l'origine de traits autistiques et asthmatiques chez les enfants de 6 ans et demi.

Une équipe de chercheurs de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas et de l'Université McGill a suivi, à partir de juin 1998, des femmes qui étaient enceintes au moment de la tempête de verglas (Le verglas est un dépôt de glace compacte et lisse, généralement transparent, provenant d'une pluie ou d'une bruine d'eau...) de janvier 1998 au Québec, afin d'observer les effets de leur stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage courant, on...) sur le développement de leurs enfants (Projet Verglas). L'équipe a examiné dans quelle mesure les différents niveaux de difficultés objectives des mères dues à la tempête et niveaux d'anxiété subjective justifiaient les différences entre les degrés d'intensité des symptômes asthmatiformes et des traits autistiques de leurs enfants.

Les résultats, publiés dans le magazine Psychiatry Research, montrent que plus haut était le niveau de difficultés objectives des mères à la suite de la tempête de verglas (notamment de nombreux jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) sans électricité), plus forte était l'anxiété des mères occasionnée par la tempête 5 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) plus tard, et plus sévères étaient les traits autistiques que présentaient leurs enfants à l'âge de 6 ans et demi.

L'équipe insiste sur le fait que les enfants du Projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité...) Verglas ne sont pas autistes; les résultats montrent des variations normales d'un enfant à l'autre. Un enfant qui présente des traits autistiques a notamment des difficultés à se faire des amis, est maladroit, parle de manière étrange, etc. Les effets du stress des mères dû à la tempête de verglas étaient particulièrement marqués chez celles qui étaient dans leur premier trimestre de grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse survivre...) au moment de la tempête. Fait intéressant, les enfants qui présentaient les symptômes les plus sévères étaient ceux dont les mères avaient vécu un niveau élevé de difficultés dues à la tempête de verglas, mais qui avaient un niveau bas d'anxiété.

Nous avons constaté que les difficultés objectives des mères occasionnées par la tempête de verglas (telles que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de jours sans électricité) ou leur niveau d'anxiété provoquée par la tempête avaient eu des effets sur chaque aspect du développement des enfants que nous avons observés, a dit l'auteure principale de la publication, Suzanne King, PhD. C'est surprenant, car les enfants qui ont participé à notre étude sont issus pour la plupart de familles de la classe supérieure et réussissent extrêmement bien à l'école et dans la vie (La vie est le nom donné :). »

En mai, l'équipe a publié un rapport dans le magazine Biomedical Research International qui montre que les filles dont les mères avaient de hauts niveaux d'anxiété après la tempête de verglas étaient plus susceptibles d'avoir eu des épisodes de respiration (Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz...) sifflante, d'avoir reçu un diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à...) médical d'asthme (L'asthme (phon. : [asm]) du latin asthma signifiant « respiration difficile », est une maladie du système respiratoire touchant les voies...) et des prescriptions de médicaments pour l'asthme avant l'âge de 12 ans. Aucun effet n'a été constaté chez les garçons, et il n'y avait aucun effet dû aux difficultés objectives des mères.

Ces résultats montrent la capacité qu'a un facteur de stress pendant la grossesse d'influencer tant le développement physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...) que la santé mentale de l'enfant à naître. Le Projet Verglas continue de suivre le développement des enfants, notamment au moyen d'IRM du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et constitue le...) à 16 ans, qui seront effectuées à partir de septembre.

Si le stress de la tempête de verglas a pu avoir autant d'effets sur ces enfants, permettant d'expliquer pourquoi certains étaient plus atteints que d'autres ou avaient un développement plus atypique que les autres, a ajouté Suzanne King, quelles proportions pourraient prendre les effets d'un événement encore plus stressant vécu pendant la grossesse ou dans les familles défavorisées qui ont peu de ressources? Notre recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) nous montre à quel point (Graphie) l'enfant à naître est vulnérable à l'humeur de sa mère et à l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) dans lequel elle vit.

Le Projet Verglas

Quand la tempête de verglas de janvier 1998 a plongé dans le noir plus de 3 millions de Québécois pendant 45 jours, l'équipe de chercheurs a profité de l'occasion pour étudier les effets du stress sur les femmes enceintes, sur leur grossesse et sur leur enfant à naître. Elle a suivi un groupe de 150 familles dont la maman était enceinte pendant la tempête de verglas ou est tombée enceinte peu après, dans le but d'observer les effets immédiats de différents niveaux et types de stress sur l'enfant à naître. L'équipe continue de suivre ces enfants, qui sont aujourd'hui des adolescents. L'équipe de chercheurs qui a mené cette étude est composée de Suzanne King et Alain Brunet de la Division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la réciproque de la fonction...) de recherche psychosociale de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) universitaire en santé mentale Douglas et du Département de psychiatrie (La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale ou des maladies mentales. L'étymologie du mot psychiatrie provient du...) (faculté de médecine) de l'Université McGill, ainsi que de David P Laplante, également de l'Institut Douglas. Les résultats de ces travaux ont été publiés dans le Biomedical Research International (asthme, 8 mai) et le Psychiatry Research (autisme, juin). Le projet est soutenu par Les Instituts de recherche en santé du Canada.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: EurekAlert
 
Vendredi 24 Novembre 2017 à 00:00:12 - Energie - 0 commentaire
» Une start-up pour des batteries de plus en plus rapides
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance