Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Mercredi 19/11/2014 à 00:00
Pourquoi le cerveau a-t-il besoin des oméga 3 ?
Oméga 3, oméga 6: comment agissent les acides gras polyinsaturés (AGPI) sur le cerveau ? Sophie Layé, directrice Inra de l'unité Nutrition et Neurobiologie Intégrée (Inra, Université de Bordeaux) et Richard Bazinet, professeur à l’Université de Toronto font un point (Graphie) sur l’état des connaissances scientifiques et médicales du fonctionnement de ces AGPI dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...) normal et pathologique. Publiée dans Nature Reviews Neuroscience le 12 novembre 2014, cette synthèse aborde également les nouvelles pistes pour comprendre comment ces lipides protègent des troubles neuropsychiatriques et des maladies neurodégénératives.


Image d'un hippocampe de souris nourries avec une diète déséquilibrée en oméga 3. En jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :): les astrocytes ; en bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en...): les neurones et en rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.): les cellules microgliales. Illustration: © Inra, NutriNeuro
Thon, sardine (La sardine (Sardina pilchardus) est un poisson de la famille des Clupeidae, qui comprend également le hareng, l'alose, notamment. Selon la...), maquereau (Le terme maquereau est un nom vernaculaire utilisé pour désigner de nombreuses espèces de poissons de mer à la morphologie différente. Principalement en France, il désigne le maquereau commun, mais aussi...) et tous les poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest...) gras en général mais aussi les huiles de noix, de soja (Le soja, ou soya, est une plante grimpante de la famille des Fabacées, du genre Glycine (à ne pas confondre avec la glycine, Wisteria sp.), proche du haricot, largement cultivée pour ses graines...), etc. sont les principales sources d’oméga 3, des acides gras polyinsaturés (AGPI). Dans le cerveau, les principales formes d’AGPI sont l’acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) docosahéxaénoïque (DHA) pour la famille oméga 3 et l’acide arachidonique (AA) pour la famille oméga 6. Ces lipides sont issus de précurseurs fournis exclusivement par l’alimentation qui parviennent au cerveau par le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la...). Si DHA et AA sont peu utilisés comme source d’énergie dans le cerveau, ces lipides et leurs dérivés sont impliqués dans un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de processus comme la neurotransmission, la survie des cellules, la neuro-inflammation et par conséquent agissent sur l’humeur et la cognition.

Des apports essentiels pendant la période périnatale

Chez l’animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe,...) de laboratoire, une carence en oméga 3 pendant le développement embryonnaire et la période de lactation altère le système immunitaire cérébral et la plasticité du cerveau. C’est ce que révèlent pour la première fois dans une récente étude des chercheurs de l’unité Nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La...) et Neurobiologie Intégrée, NutriNeuro (Inra, Université de Bordeaux) (1). Au cours du développement, le rôle des AGPI est particulièrement important du fait de leur agrégation dans les membranes des cellules du cerveau. Cependant, leur entrée dans le cerveau devant rester constante pour éviter les carences, les apports nutritionnels doivent rester appropriés à la fois au cours du développement et à l'âge adulte.

Neuro-inflammation, neurogénèse, neuroprotection… que font les oméga 3 ?

L’article de Sophie Layé et Richard Bazinet fait le point sur l’état des connaissances actuelles sur l’implication des AGPI dans les fonctions cellulaires physiologiques du cerveau. En particulier, des travaux, dont les leurs, ont démontré que DHA et AA régulent l’activité synaptique au travers de la synthèse et de l’action des endocannabinoïdes (des dérivés lipidiques qui contrôlent les synapses excitatrices et inhibitrices par la libération vésiculaire des neurotransmetteurs)(2). Les auteurs rappellent le rôle de ces lipides dans la neurogénèse et la neuroprotection. Ils participent à l’entrée du glucose (Le glucose est un aldohexose, principal représentant des oses (sucres). Par convention, il est symbolisé par Glc. Il est directement assimilable par l'organisme.) dans le cerveau, la source énergétique principale de cet organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une...) et ils sont de puissants modulateurs de la neuro-inflammation. Par ailleurs, si la nature et les activités des métabolites de l’AA (prostaglandines, leucotriènes, etc.) sont bien connus en situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le qualifier à...) inflammatoire, celles des dérivés du DHA (neuroprotectine, résolvine, etc.) nécessitent des investigations complémentaires, notamment au regard de leur rôle dans la résolution de la neuro-inflammation.

Booster la mémoire avec les oméga 3

En 2012, les chercheurs de l’Inra et de l’Université de Bordeaux ont montré chez des souris âgées (3) qu’un régime enrichi en DHA dans le cerveau réduit la neuro-inflammation et la survenue de troubles cognitifs (comme la perte de mémoire). Plus récemment, les chercheurs de l’unité NutriNeuro ont conforté ces observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) à l’aide d’un modèle de souris transgéniques présentant des taux endogènes d’AGPI oméga 3 plus élevés dans le cerveau. En provoquant une neuro-inflammation, ils ont montré que les souris transgéniques présentaient des performances cognitives normales ainsi qu’une plasticité neuronale préservée, à l’inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1...) des souris témoins (4).

Se protéger de la dépression

Quel est le rôle et l’implication des AGPI dans les pathologies neuropsychiatriques et neurodégénératives ? De nombreuses données chez l’homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère...) associent une diminution des taux sanguins et cérébraux des AGPI oméga 3 à la dépression, la schizophrénie ou la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) d’Alzheimer. Des travaux récents menés par les chercheurs de l’unité NutriNeuro décryptent chez la souris comment des apports alimentaires déséquilibrés perturbent leur comportement émotionnel. Les scientifiques y démontrent qu’une carence en AGPI oméga 3 conduit à un état de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes...) chronique et au développement de comportement de type anxieux via la modulation de la morphologie du cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou périphérique d'un tissu organique.) préfrontal. Leurs résultats montrent également le rôle d’un régime riche en oméga 3 pour prévenir l’apparition de la dépression (5). Ces observations sont concordantes avec des essais cliniques menés avec des supplémentations alimentaires en oméga 3 qui révèlent une amélioration de l’efficacité de certains traitements médicamenteux, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives thérapeutiques. L’ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) de ces recherches visent à déterminer l’apport nutritionnel en AGPI oméga 3 adapté au fonctionnement optimum du cerveau et sa protection, notamment face à des évènements neuropathologiques.

Notes:
(1) Madore, C., et al. (2014) Nutritional n-3 PUFAs deficiency during perinatal periods alters brain innate immune system and neuronal plasticity-associated genes. Brain Behavior, and Immunity 41:22-31.
(2) Lafourcade M, Larrieu T, Mato S, Duffaud A, Sepers M, Matias I, De Smedt-Peyrusse V, Labrousse VF, Bretillon L, Matute C, Rodríguez-Puertas R, Layé S*, Manzoni OJ* (equal contribution) (2011) Nutritional omega-3 deficiency abolishes endocannabinoid-mediated neuronal functions. Nature Neuroscience.14(3):345-50.
(3) Labrousse VF, Nadjar A, Joffre C, Costes L, Aubert A, et al. (2012) Short-Term Long Chain Omega 3 Diet Protects from Neuroinflammatory Processes and Memory Impairment in Aged Mice. PLoS ONE (PLoS One est une revue scientifique exclusivement en ligne couvrant tous les domaines de la biologie et de la médecine sans distinction, qui a...) 7(5) e36861. doi:10.1371.
(4) Delpech JC, Madore C, Joffre C, Aubert A, Kang JX, Nadjar A and Layé,S (2014) Transgenic Increase in n-3/n-6 Fatty Acid Ratio Protects Against Cognitive Deficits Induced by an Immune Challenge through Decrease of Neuroinflammation. Neuropsychopharmacology advance (Advance est un constructeur informatique.) online publication, 17 September 2014; doi:10.1038/npp.2014.196.
(5) T Larrieu, LM Hilal, C Fourrier, V De Smedt-Peyrusse, Sans N, L Capuron and S Layé (2014) Nutritional omega-3 modulates neuronal morphology in the prefrontal cortex along with depression-related behavior through corticosterone secretion. Translational Psychiatry 4, e437.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: INRA
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages