Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Mardi 23/12/2014 à 12:00
Des logiciels pour diminuer la consommation électrique des ordinateurs
Un projet de recherche au sein de l'Union européenne vise à mettre au point des outils pour aider les informaticiens à développer des programmes économes en énergie, ce qui pourrait réduire la consommation électrique des centres de traitement de données jusqu'à 50 %, ainsi qu'améliorer l'autonomie des smartphones et tablettes.

Jusqu'à présent, les composants matériels étaient la cible des économies d'énergie dans l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement...). Mais ces derniers ne représenteraient que la partie émergée de l'iceberg, comme le montre un nouveau projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique,...) européen. En effet, la plupart de l'énergie économisée avec du matériel qui consomme peu est de toute façon gaspillée par des logiciels énergivores.

Les chercheurs du projet ENTRA, qui se terminera en septembre 2015, ont mis au point (Graphie) un prototype de logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de...) qui utilise la sémantique des langages de programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel (voire de...) pour indiquer au programmeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise du logiciel en créant des algorithmes et en les mettant en œuvre dans un langage de...) l'énergie que son programme utilisera. Cet outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation...) fonctionne en parallèle de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) de développement. Il analyse le programme puis, grâce à des modélisations de l'énergie, indique la consommation électrique de l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques...) induite par le fonctionnement du programme, et montre comment différentes options de conception peuvent améliorer cette consommation.

Comme l'explique le coordinateur du projet ENTRA, le professeur John Gallagher, de l'université de Roskilde au Danemark, «on pourrait faire la comparaison avec la consommation d'une voiture, que nous considérons comme une propriété du véhicule. Vous achetez une voiture et elle est supposée consommer 8 litres au 100, mais cela dépend bien sûr de votre style de conduite. C'est la même chose pour les ordinateurs. On croit que la consommation électrique est uniquement liée au matériel mais il semble qu'il y ait encore plus d'économies d'énergie possibles au niveau des logiciels, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en utilisant le même matériel. Et c'est là qu'intervient le projet ENTRA.»

La consommation d'énergie indiquée aux programmeurs


Le projet ENTRA se concentre sur l'économie d'énergie en tant qu'objectif lors de la conception des logiciels et a pour but l'accélération de la mise sur le marché des produits économes en énergie par les entreprises informatiques. L'outil ENTRA donne la consommation en watt (Le watt (symbole W) est une unité dérivée du système international pour la puissance. Un watt est la puissance d'un système énergétique dans lequel une énergie de 1 joule est...) (la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) consommé) ou en besoins énergétiques absolus (l'énergie nécessaire pour terminer la tâche) en fonction de la vitesse (On distingue :) du processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes...) (GHz). Plutôt que d'attendre d'avoir installé le programme et de le faire fonctionner pour mesurer sa consommation (il est alors souvent trop tard pour changer quoi que ce soit), le programmeur connaît cette donnée en amont grâce aux prévisions faites à partir de son code.

La consommation énergétique des ordinateurs est devenue très préoccupante, tant d'un point de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) environnemental en termes d'empreinte carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.), que d'un point de vue pratique car ils ont besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois...) de batteries de plus en plus performantes. L'important développement de l'informatique dématérialisée au cours des dix dernières années a entraîné l'installation de centres de traitement de données très gourmands en énergie. Il faut de l'électricité pour traiter et transporter les données mais aussi pour refroidir les machines. L'approche ENTRA peut aider à limiter la consommation d'énergie d'un programme au moment de sa conception et lors de la planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener) des tâches.

D'importantes économies sont possibles pour les batteries de téléphones


Alors que la demande de puissance informatique augmente exponentiellement, les applications doivent être conçues pour être économes en énergie afin d'augmenter l'autonomie des batteries de faible capacité.

Avec ces défis en tête, l'équipe du projet ENTRA teste son prototype dans trois situations typiquement énergivores: le traitement audio en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) réel, la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) de robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont généralement dangereuses, pénibles,...) et de moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...), et la gestion de réseau en temps réel. Le logiciel qui simule ces conditions fonctionne sur du matériel de l'entreprise XMOS, un producteur de semi-conducteurs de Bristol au Royaume-Uni, qui travaille dans l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport...), l'informatique et les jeux vidéo. À l'occasion de ces études de cas, les chercheurs observent des économies d'énergie de 20 % à 50 %, par exemple en compressant les programmes et en optimisant le déclenchement des tâches pour limiter la vitesse de processeur utilisée.

XMOS prévoit d'ajouter aux outils à disposition de ses équipes les modules développés par le projet ENTRA. Les résultats du projet ENTRA seront également présentés à des multinationales comme ARM et ST Microelectronics, ainsi qu'aux universitaires spécialistes de l'efficacité énergétique en informatique à l'occasion des ateliers EACO («Energy Aware COmputing»).

Il est possible, selon le professeur Gallagher, d'étendre les résultats du projet à un système entier. «Notre approche est indépendante de tout composant matériel ou logiciel puisque l'analyse n'utilise que la sémantique du langage de programmation (Un langage de programmation est un langage informatique, permettant à un être humain d'écrire un code source qui sera analysé par...) et une modélisation générique de l'énergie. Il est donc tout à fait envisageable de l'appliquer aux ordinateurs de hautes performances», souligne-t-il.

Le projet ENTRA regroupe 4 partenaires au Danemark, au Royaume Uni et en Espagne, et a reçu un financement de 2,1 millions d'euros du 7e programme-cadre européen. Il a débuté en octobre 2012 et doit se terminer le 30 septembre 2015.

Pour plus d'information voir: projet ENTRA

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source et illustration: Europa
 
Vendredi 24 Novembre 2017 à 00:00:12 - Energie - 0 commentaire
» Une start-up pour des batteries de plus en plus rapides
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance