Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 10/02/2015 à 12:00
L'intelligence artificielle est-elle une bombe à retardement ?

Illustration: Benoît Gougeon
Le physicien et mathématicien Stephen Hawking et l'homme d'affaires Elon Musk, cofondateur de PayPal, ont lancé une polémique dans les derniers mois en comparant l'intelligence artificielle à l'arme nucléaire. Selon M. Musk, la «bombe I» pourrait être plus dévastatrice encore que la bombe atomique. Faut-il craindre l'intelligence artificielle (L'intelligence artificielle ou informatique cognitive est la « recherche de moyens susceptibles de doter les systèmes informatiques de capacités intellectuelles comparables à...) ? Pas selon Xavier Bouthillier, qui lui consacre une thèse de doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur. Selon les pays et les époques, le doctorat...) au Département d'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement...) et de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) opérationnelle de l'Université de Montréal. «La plupart des craintes semblent être basées sur une vision de l'intelligence artificielle qui est très proche de la science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en SF), est un genre narratif (principalement...) et ne correspond pas à l'état actuel de la recherche dans ce domaine. Or, jusqu'à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits,...), ces craintes éclipsent du débat les risques réels que pose l'intelligence artificielle telle qu'elle existe maintenant», prétend l'étudiant, qui déplore l'association trop rapide entre science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour...) et science-fiction.

«Dans l'état actuel des choses, l'intelligence artificielle ne présente aucun danger de contrôle de la pensée, poursuit-il en entrevue à Forum. Elle ne fait que répondre à la programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel (voire de matériel, cf. VHDL).) humaine. Ainsi, les dangers imminents découlent de l'utilisation que l'être humain en ferait.»

Cela dit, la discipline choisie par Xavier Bouthillier fait d'indiscutables progrès, et ces avancées pourraient être utilisées à mauvais escient si elles parvenaient entre des mains inappropriées. «Je pense à l'accumulation de renseignements personnels sur Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...). Il faut être vigilant (Le SNLE Vigilant (S30) de la Royal Navy est le 3eme des 4 sous-marin de la classe Vanguard.) de ce côté afin de ne pas laisser ces informations servir à de mauvaises fins.»

Dans une lettre ouverte publiée dans Le Devoir le 29 janvier, M. Bouthillier et Marc-Élie Lapointe, qui enseigne les mathématiques au Collège de Maisonneuve, dénoncent le «tapage médiatique» autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) de la sortie publique de MM. Hawking et Musk, à laquelle Bill Gates (William Henry Gates III KBE dit Bill Gates (né le 28 octobre 1955 à Seattle) est un informaticien et chef d'entreprise américain, pionnier dans le domaine de...) a joint sa voix récemment. Avec tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le respect qu'on leur doit, aucun d'entre eux n'est un spécialiste de l'intelligence artificielle, font-ils valoir. Une autorité en la matière, Yoshua Bengio, professeur à l'Université de Montréal, mentionnait récemment que «les meilleurs algorithmes qu'on a aujourd'hui sont encore à un niveau d'intelligence très, très primitive».

Se préoccuper des dangers d'une intelligence parallèle reviendrait, selon les signataires de la lettre du Devoir, à s'alarmer de l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) militaire des drones au moment du premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) des frères Wright ou ce serait comme «si les Égyptiens de l'Égypte antique s'étaient inquiété des dangers de l'industrialisation».

Xavier Bouthillier ne réfute pas le concept de «singularité technologique», ce point (Graphie) de convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) entre les intelligences humaine et artificielle, mais bien malin qui pourrait prédire le moment où on l'observera. «En effet, le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et constitue le siège...) biologique est d'une complexité inouïe et les présents modèles mathématiques qui s'en inspirent n'en sont que de grossières caricatures. Cette comparaison permet d'apprécier l'ampleur de la tâche qui attend les chercheurs avant de pouvoir s'approcher le moindrement d'un système artificiel doté d'une intelligence analogue à celle de l'être humain.»

Dans les prochaines années, l'étudiant cherchera à apporter des améliorations aux modèles mathématiques de réseaux de neurones artificiels existants. Voilà un secteur où les progrès de la science ont été perceptibles pour le commun des mortels. La reconnaissance visuelle et sonore est aujourd'hui appliquée dans le domaine des télécommunications.

Allô ! On est loin d'une mainmise de la machine sur l'humain...

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Mathieu-Robert Sauvé - Université de Montréal