Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 09/06/2015 à 00:00
Nouveaux fossiles: une diversité humaine ancienne
Un crâne et une mandibule découverts à quelques mètres de distance dans une grotte au nord-est du Laos, par une équipe de recherche internationale comprenant notamment des chercheurs du Museum national d'Histoire naturelle, du CNRS, de l'Université Saint-Louis Michigan, suggèrent que les premiers Hommes modernes étaient morphologiquement très diversifiés.


Fossiles de Tam Pa Ling, Gauche: TPL1, Droite TPL2 © Fabrice Demeter

L'étude de ces fossiles vient d'être publiée dans la revue Plos One. Le crâne (TPL1) mis au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) en 2009 dans la grotte de Tam Pa Ling et décrit dans un article publié en 2012 dans les Proceedings of the National Academy of Sciences USA, est l'un des plus anciens fossiles d'Hommes modernes du sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) asiatique. Sa découverte recule de près de 20 000 ans la date de la présence de l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon,...) moderne dans la région. En effet, elle révèle que ces premiers humains qui ont migré vers les côtes et les terres du sud-est asiatique, après être partis d'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...), ont parcouru l'Eurasie plus tôt que ce que l'on ne pensait, entre 44 000 à 63 000 ans.


Grotte de Tam Pa Ling, Gauche © Fabrice Demeter

La mandibule (Chez les vertébrés, la mandibule forme la mâchoire inférieure et s'articule avec le crâne au niveau de l'articulation mandibulaire. C'est elle qui porte les dents...) (TPL2) découverte en 2010 appartient à un second individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).). Elle se situe dans le même intervalle de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) que le crâne. Elle a été étudiée par les anthropologues Fabrice Demeter (MNHN/UPMC, Paris) et Laura Shackelford (Université Saint-Louis, USA). Contraire- ment à la morphologie moderne du crâne, la mandibule, de petite taille, possède à la fois des traits morphologiques archaïques et modernes, comme la présence d'un menton protubérant et un corps alvéolaire d'une très grande robustesse. Cette mosaïque de caractères archaïques et modernes n'est pas rare dans le registre fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine,...) humain, d'autres fossiles africains, euro- péens comme les néandertaliens, et asiatiques présentent également cette combinaison (Une combinaison peut être :) de caractères.

Pour certains chercheurs, cette mosaïque de caractères montre que les Hommes modernes qui ont migré vers de nouvelles régions se sont mélangés aux populations archaïques déjà présentes localement. Cependant, une explication bien plus simple serait de dire que les premiers Homo sapiens (Homo sapiens, qui signifie « Homme sage » en latin, ou Homme moderne est une espèce de l'ordre des Primates appartenant à la famille des Hominidés. Plus communément...) modernes présentaient, à cette époque, une très grande diversité morphologique.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSU