Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Redbran le Vendredi 30/10/2015 à 12:00
Au coeur de Khéops

Le professeur Maldague et ses collaborateurs concentreront leurs efforts sur la pyramide de Khéops. Les données qu'ils recueilleront par thermographie infrarouge pourraient révéler la présence de structures ayant servi à hisser les énormes blocs de pierre qui composent ce monument.
Une équipe de chercheurs du Département de génie électrique et de génie informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...) de l'Université Laval participera à un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) international visant à étudier quatre grandes pyramides d'Égypte, dont la pyramide (Une pyramide (du grec pyramis) à n côtés est un polyèdre formé en reliant une base polygonale de n côtés à un point, appelé l'apex, par n...) de Khéops. L'équipe du professeur Xavier Maldague mettra son expertise en analyse non destructive des matériaux au service de cette aventure scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) qui pourrait livrer des informations inédites sur les techniques utilisées pour construire ces structures monumentales.

Appelé «mission Scan Pyramids», ce projet, placé sous l'égide du ministère égyptien des Antiquités nationales, est conçu et coordonné par la Faculté des ingénieurs de l'Université du Caire et par l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) Héritage, Innovation, Préservation de France. En plus de l'équipe de l'Université Laval, des chercheurs de l'Université de Nagoya (Nagoya (????; -shi) est la quatrième plus grande et la troisième plus prospère des villes du Japon. Situé sur la côte Pacifique dans la...) au Japon, de la firme française LedLiquid, dirigée par Jean-Claude Barré, de KEK-Japan et d'Iconem ont été invités à participer à cet effort concerté visant à percer les secrets de ces pyramides construites il y a 4500 ans.

Pour réaliser les travaux, les chercheurs feront appel à un vaste arsenal: thermographie (L'AFNOR définit la thermographie comme la « technique permettant d'obtenir, au moyen d'un appareillage approprié, l'image thermique d'une scène thermique observée...) infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que...), radiographie (La radiographie est l'ensemble des techniques permettant de réaliser des clichés à l'aide de rayons X des structures internes d'un patient ou d'un composant mécanique (la...) par muons - une technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) utilisée au Japon pour visualiser l'intérieur de volcans ou de centrales nucléaires -, photogrammétrie, drones, imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait...) par scanneur (Un scanneur, ou numériseur à balayage est l'équivalent du terme anglais scanner, qui vient du verbe anglais to scan, signifiant...) et reconstruction 3D. Ils espèrent ainsi recueillir des informations révélant la présence de chambres, de passages ou encore de vides laissés par des rampes en bois qui auraient servi à hisser les énormes blocs de pierre jusqu'à une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de 146 mètres.

La première phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) des travaux commencera au début novembre, mais le professeur Maldague et ses collaborateurs - Matthieu Klein, un diplômé de son équipe, et le professionnel de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les...) Clemente Ibarra Castanedo - devront patienter jusqu'au début de l'année 2016 avant d'entrer en action. Ces trois chercheurs sont des spécialistes de la thermographie infrarouge, une technique d'imagerie non invasive qui permet de «voir» sous la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) des matériaux, qu'il s'agisse de pièces d'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné...) ou d'oeuvres d'art. «Règle générale, nous exposons l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise,...) que nous étudions à une source de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) pendant quelques secondes, puis nous enregistrons le refroidissement de sa surface. S'il y a une discontinuité dans sa structure, des anomalies seront observées dans les images thermiques captées par caméra infrarouge pendant le refroidissement.»

Cette approche ne permet toutefois pas d'étudier des blocs de pierre faisant plusieurs mètres d'épaisseur. «Pour cette raison, plutôt que d'utiliser une source de chaleur artificielle, nous allons profiter des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de...) thermiques produites par le cycle annuel des saisons, ce qui nous permettra de sonder la pyramide plus en profondeur, explique le professeur Maldague. Lorsque ces ondes rencontrent un vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) dans la pierre, elles sont réfléchies vers la surface et captées par notre caméra. Ce signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes...) est toutefois très faible de sorte qu'il faudra accumuler des données pendant au moins un an afin d'obtenir des résultats assez contrastés pour révéler la présence d'anciennes structures ayant servi à construire les pyramides.»

L'équipe du professeur Maldague concentrera ses efforts sur la pyramide de Khéops. L'équipement scientifique sera installé dans une roulotte (Une roulotte est un habitat nomade en bois qui est utilisé pour voyager en général par les gens du voyage, les tsiganes ou autres (touristes). Il...) donnant sur une des faces de cette oeuvre monumentale, et la prise de données sera complètement informatisée. «En théorie, nous n'aurons pas à intervenir une fois que le matériel sera installé. En pratique, nous savons que bien des choses, notamment des tempêtes de sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites particules provenant de la désagrégation d'autres roches dont la dimension est comprise entre 0,063 et 2 mm.), pourraient compromettre le déroulement du projet. Pour cette raison, une de nos priorités est de former du personnel égyptien qui sera en mesure d'apporter les correctifs nécessaires si des problèmes devaient survenir en notre absence.»

Xavier Maldague a été associé à un projet similaire qui devait se dérouler en 2011, mais les événements politiques survenus en Égypte cette année-là en avaient empêché la réalisation. Le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le...) fait donc montre de réserve quant aux résultats éventuels de la présente mission. «Pour la partie du projet qui nous concerne, il reste quelques détails à régler, mais nous avançons dans la bonne direction», conclut-il prudemment.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval
 
Dimanche 19 Novembre 2017 à 12:00:10 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Colonisation du loup en France
Dimanche 19 Novembre 2017 à 00:00:05 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Des cerveaux à bout de souffle ?
Vendredi 17 Novembre 2017 à 12:00:10 - Physique - 0 commentaire
» Matériaux: identification mécanique 4D ultra-rapide
Vendredi 17 Novembre 2017 à 00:00:11 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Hydrater le manteau ne l'affaiblit pas toujours