Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 01/02/2016 à 00:00
Triops et artémies avaient déjà des ancêtres très similaires il y a 365 millions d'années
Les Triops et les artémies sont des petits crustacés branchiopodes vivant dans les eaux douces stagnantes temporaires. Ces animaux sont souvent présentés comme "préhistoriques" en raison de leur forte ressemblance avec leurs proches parents fossiles vieux de 220 à 250 millions d'années. Une équipe internationale composée notamment de chercheurs du Centre de Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) sur la Paléobiodiversité et la Paléoenvironnements (CR2P - CNRS/MNHN/UPMC), de l'Unité Biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants (ou...) des Organismes et Écosystèmes Aquatiques (BOREA - CNRS/MNHN/UPMC/UCBM/IRD) et du laboratoire de géologie (La géologie, du grec ancien γη- (gê-, « terre ») et λογος (logos, « parole », « raison »), est la science qui...) de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard (Claude Bernard, né le 12 juillet 1813 à Saint-Julien (Rhône) et mort le 10 février 1878 à Paris, est un médecin et...) Lyon 1/ENS de Lyon), vient de découvrir de nouvelles espèces beaucoup plus anciennes mais morphologiquement toujours très similaires. Ces travaux ont été publiés le 14 janvier 2016 dans la revue Current Biology.


Exemple actuel de communauté de crustacés branchiopodes d'une mare asséchée de Tunisie.
Illustration © Nicolas Rabet

C'est dans une carrière abandonnée du village (Un village est, à la campagne ou à la montagne, un ensemble d'habitations, de bâtiments à usages divers, de fermes... de proportion modérée...) de Strud, en Belgique, que l'équipe de paléontologues a découvert ces nouvelles espèces de Triops et d'artémies vieilles d'environ 365 millions d'années. Cette communauté fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...) ou le simple moulage d'un...) du Dévonien supérieur se compose du notostracé Strudpos goldenbergi, de l'anostracé Haltinnaias serrata et du spinicaudates Gesvesia pernegrei, remarquablement similaires aux représentants actuels de ces groupes, révélant une stase morphologique bien plus longue que ce que l'on pensait.

Comme les communautés actuelles, ces animaux vivaient dans des mares temporaires, ces petites étendues d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) douce stagnantes s'asséchant de façon périodique et ne fournissant qu'un habitat temporaire, dépourvu de poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest et le Bélier à l'est. Bien qu’assez...). Les branchiopodes ont réussi à s'adapter à ces conditions extrêmes, grâce à la production de leurs oeufs, appelés "oeufs de résistance", qui leur permettent, comme le font les graines pour les plantes, de survivre aux périodes sèches en attendant que les mares ne se remplissent à nouveau d'eau. Les paléontologues ont également retrouvé des oeufs à l'intérieur de certains fossiles, mais également dans les sédiments, formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur...) une véritable "banque d'oeufs". Cette stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) reproductive marque une innovation clé ayant permis à ces crustacés de coloniser l'habitat des mares temporaires en s'affranchissant des contraintes environnementales telles que la sécheresse que la vie (La vie est le nom donné :) terrestre impose, à une époque où seuls quelques animaux, essentiellement les myriapodes (mille-pattes) et les arachnides (scorpions et araignées), avaient su coloniser les continents. Du reste, la production de ces oeufs, et le cycle de vie typique qu'ils impliquent, sont très probablement les premiers responsables de la remarquable stase écologique et morphologique de ces animaux.

Malgré leur écologie et leur morphologie générale très stables depuis le Dévonien supérieur, il existe néanmoins des différences notables entre les espèces fossiles et actuelles. En particulier, les oeufs du notostracé Strudpos goldenbergi (environ 70 µm de diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère.) soit celui d'un cheveu) sont beaucoup plus petits que ceux produits par leurs descendants (400 µm) depuis le début du Crétacé, il y a environ 125 millions d'années. Cela traduit très probablement un changement du mode de dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les différentes...) des oeufs, d'un transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions...) par le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur Neptune et sur Saturne. Il est...) dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) alors qu'il n'existait que très peu d'animaux sur les continents, à un transport plus efficace par ingestion des oeufs par les vertébrés (Les vertébrés forment un sous-embranchement du règne animal. Ce taxon, qui dans sa version moderne exclut les myxines, est considéré comme...), en particulier les mammifères et les oiseaux qui se diversifient fortement au cours du Crétacé. Si les branchiopodes n'ont que très légèrement modifié leur morphologie externe sur des centaines millions d'années, ils ont néanmoins dû s'adapter à l'instabilité et à l'évolution de l'écosystème des mares temporaires.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INEE