Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Isabelle le Mardi 16/02/2016 à 12:00
El Niño menace aujourd’hui la santé de millions de personnes
Le bureau commun sur le climat et la santé relevant de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et de l'Organisation mondiale de la santé(OMS) a publié un document d'information consacré à El Niño/Oscillation australe (ENSO) dans le cadre d'une vaste initiative de l'OMS en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'analyser les risques actuels sur la santé ainsi que les possibilités d'intervention face aux épisodes El Niño dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) à haut risque.

Selon l'OMM, l'épisode El Niño en cours est l'un des trois plus intense depuis 1950 et le plus intense depuis 1997-1998. Il contribue à induire des conditions climatiques extrêmes dans le monde (Le mot monde peut désigner :), et conjugué au changement climatique à long terme, à exacerber les records de températures enregistrés à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) du globe en 2015.

L'épisode El Niño 2015-2016, par la conjugaison de phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes comme les sécheresses et les crues, menace aujourd’hui la santé de millions de personnes. Les conséquences sanitaires d'El Niño se feront sentir même après le pic climatique de l'épisode et perdureront probablement toute l'année. L'OMS estime que la santé de 60 millions de personnes pourrait être affectée par les anomalies météorologiques et climatiques associées à El Niño cette année, ce qui représente une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou...) pour les systèmes de santé.


Illustration: IRI Columbia University

D'après l'analyse OMS-OMM, les répercussions locales des maladies à transmission vectorielle ou hydrique, de l'exposition à la fumée des feux de forêt et des troubles sur la santé et la nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La nutrition est...) causés par les crues et les sécheresses sont sensibles au temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) et au climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se...) et, selon les observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) menées, sont toutes influencées par des facteurs associés aux épisodes ENSO (ENSO est un acronyme composé à partir des termes El Niño et Southern Oscillation (oscillation australe). C'est un phénomène climatique et...).

Des preuves du lien entre El Niño et le paludisme (Le paludisme (du latin paludis, « marais »), aussi appelé malaria (de l'italien mal'aria, « mauvais air »), est une maladie infectieuse due à un parasite du genre...) ont été relevées en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...) australe, en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou...) méridionale et en Amérique du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), avec des épidémies de fièvre de la vallée du Rift (Un rift est une zone où la lithosphère continentale est en extension, ce qui provoque son affaissement (graben), une zone de volcanisme et une importante sédimentation continentale....) dans la corne de l'Afrique.

Par ailleurs, des études révèlent que les épisodes El Niño accentuent les incendies de forêt au Brésil, en Indonésie et en Malaisie. En 2015, la qualité de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines des avions et autres...) est devenue dangereuse dans six pays d'Asie du Sud-Est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) en raison des incendies de forêt attisés par la sécheresse liée à El Niño. En Indonésie notamment, l'état d'urgence a dû être déclaré pour cause de nocivité de la qualité de l'air ; les populations ont été évacuées et des milliers de personnes ont eu besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et...) de soins médicaux.

Les précédents épisodes El Niño ont eu des incidences sanitaires dramatiques, en particulier sur la sécurité alimentaire en Afrique. En 1991–1992, El Niño a provoqué une sécheresse en Afrique australe, qui a frappé près de 100 millions de personnes. La crise alimentaire mondiale de 1982-1984, la plus grave jamais enregistrée, était liée à un épisode El Niño et a engendré des famines touchant de vastes populations d'Afrique.

Néanmoins, le monde est aujourd'hui mieux armé qu'hier face aux épisodes El Niño grâce aux enseignements tirés pendant le puissant épisode de 1997-1998 et aux mesures de surveillance et d'alerte précoce mises en place par l'OMM, ses Membres et ses partenaires concernant le phénomène ENSO.

Les perspectives d'évolution du climat à l'échelle régionale et nationale réalisées par les services météorologiques ont prévu l'apparition et l'évolution de l'épisode El Niño actuel plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) à l'avance. Les récents progrès accomplis dans la prévision d'ENSO et l'amélioration de la prévisibilité des phénomènes climatiques aux échelles saisonnière à interannuelle durant les épisodes ENSO peut aider les professionnels de la santé à anticiper avec fiabilité le lieu et le moment de survenance de risques sanitaires liés à ENSO. La disponibilité de ces connaissances climatologiques a permis à l'OMS de sensibiliser et de soutenir ses bureaux régionaux et nationaux afin de mobiliser des ressources et de prendre les mesures de prévention appropriées.


Pour plus d'information voir: HEALTH AND THE EL NIÑO SOUTHERNOSCILLATION (ENSO)

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: OMM