Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 22/02/2016 à 00:00
Quand les poids lourds sautillent

Les camions qui roulent à haute vitesse "sautent" verticalement en réponse aux imperfections dans le profil de la chaussée. La durabilité des routes peut en souffrir.
Les oscillations verticales des camions lourds qui circulent sur les routes participeraient à l'usure prématurée de la chaussée, suggère une étude publiée dans l'International Journal of Pavement Engineering par des chercheurs du Département de génie civil (Le Génie civil représente l'ensemble des techniques concernant les constructions civiles. Les ingénieurs civils s’occupent de la conception, de la réalisation, de l’exploitation et de la réhabilitation d’ouvrages de...) et de génie des eaux et de la Chaire de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) industrielle CRSNG sur l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact...) charges lourdes/climat/chaussées au Québec. Cette équipe, dirigée par le professeur Guy Doré, a mis au point (Graphie) un modèle qui quantifie la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être...) dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) exercée sur la chaussée par les poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre....) lourds en mouvement, ainsi que son évolution en fonction de l'usure de la chaussée.

Les camions qui roulent à haute vitesse (On distingue :) "sautent" verticalement en réponse aux imperfections dans le profil de la chaussée. "Même une route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) neuve présente des irrégularités qui induisent de telles oscillations, précise l'un des auteurs de l'étude, Jean-Pascal Bilodeau. Ce phénomène fait en sorte que la charge appliquée sur la chaussée oscille entre des valeurs plus basses et plus élevées que la charge statique (Le mot statique peut désigner ou qualifier ce qui est relatif à l'absence de mouvement. Il peut être employé comme :) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) utilisée dans la plupart des modèles de conception de route. L'usure de la chaussée qui en résulte accroît les oscillations, ce qui accélère l'usure et réduit la durée de vie (La vie est le nom donné :) de la chaussée."

Pour concevoir leur modèle, les chercheurs ont d'abord étudié les relations entre la charge dynamique d'un camion (Le camion est un véhicule automobile à roues destiné à transporter des marchandises. Le routier (routière) ou camionneur (camionneuse) a pour profession la conduite...) et la rugosité des routes. Un membre de l'équipe, Louis Gagnon, avait préalablement créé un modèle numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par...) qui simule le comportement d'un camion (Le camion est un véhicule routier de plus de 3,5 tonnes, destiné à transporter des marchandises. Le camion se distingue du véhicule...) lourd en mouvement. Les chercheurs ont fait "rouler" ce camion virtuel sur des profils de chaussées enregistrés sur de véritables routes, afin de déterminer comment la rugosité de la route et la charge dynamique s'influencent réciproquement.

Les chercheurs ont ensuite comparé la durée de vie de chaussées, calculée grâce à leur modèle, à celle obtenue par une approche faisant appel à une charge statique. Résultat ? La fissuration de la chaussée induite par les véhicules lourds et la profondeur des ornières atteignent un seuil critique 29% et 20% plus tôt avec des charges dynamiques qu'avec une charge statique constante.

"Il nous reste encore un peu de travail à faire, admet Jean-Pascal Bilodeau, mais nous espérons qu'un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...), les concepteurs de routes utiliseront notre modèle pour mieux définir les charges auxquelles seront réellement soumises les chaussées. En paramétrant les différentes couches de la chaussée en fonction de ces charges, on pourrait améliorer la durabilité des routes au Québec."

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval