Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Vendredi 08/04/2016 à 00:00
Le graphène est à la fois transparent et opaque au rayonnement
Un microprocesseur qui filtre le rayonnement indésirable à l'aide de graphène a été développé par des scientifiques de l'EPFL et testé par des chercheurs de l'Université de Genève (UNIGE). L'invention pourrait être mise en oeuvre dans de futurs appareils pour transmettre des données sans fil dix fois plus vite.


Molécule de graphène

Des scientifiques de l'EPFL et de l'UNIGE ont développé un microprocesseur utilisant du graphène qui pourrait permettre aux télécommunications sans fil de partager des données à un taux dix fois plus rapide que c'est le cas actuellement. Ces résultats sont publiés dans Nature Communications.

«Notre microprocesseur à base de graphène est une étape essentielle dans la perspective de télécommunications sans fil plus rapides dans des bandes de fréquences auxquelles les appareils mobiles actuels ne peuvent pas accéder», déclare le scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) de l'EPFL Michele Tamagnone.

Le graphène agit comme des lunettes polarisantes

Leur microprocesseur agit en protégeant les sources de données sans fil -­? qui sont essentiellement des sources de rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) invisible -­? du rayonnement indésirable, ce qui assure que les données demeurent intactes, en réduisant la dégradation de la source.

Ils ont découvert que le graphène peut filtrer le rayonnement largement de la même manière que des lunettes polarisantes. La vibration du rayonnement a une orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des...). Comment des verres polarisants, le microprocesseur au graphène veille à ce que seul le rayonnement qui vibre d'une certaine manière puisse passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.). De la sorte, le graphène est à la fois transparent et opaque au rayonnement, selon l'orientation du rayonnement et la direction du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes...). Les scientifiques de l'EPFL et leurs collègues de Genève ont mis à profit cette propriété pour créer un appareil appelé isolateur optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.).

Des téléchargements dans la bande des Terahertz

De plus, leur microprocesseur travaille dans une bande de fréquences actuellement vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.), appelée la gamme du Terahertz.

Les appareils sans fil fonctionnent aujourd'hui en transmettant des données dans la bande des Gigahertz, ou à des fréquences optiques. Cela résulte des contraintes technologiques, et laisse dès lors la bande des Terahertz inexploitée actuellement pour la transmission de données.

Mais si les appareils sans fil pouvaient utiliser la bande des Terahertz, votre téléphone mobile du futur (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) pourrait potentiellement envoyer ou recevoir des données dix fois plus vite que maintenant, ce qui signifie une meilleure qualité de son et d'image, et des téléchargement plus rapides.

Le microprocesseur à base de graphène rapproche un peu plus la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) du Terahertz de la réalité. Cette découverte relève un important défi, non résolu jusqu'ici faute de technologies, confirmant une fois de plus les extraordinaires propriétés physiques du graphène.

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) commun entre l'EPFL et l'Université de Genève a été financé par le European Graphene Flagship Project et par le Fonds National Suisse.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: UNIGE - Université de Genève