Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 24/10/2016 à 00:00
Un nouveau type de source gamma dans l'Univers
Des astrophysiciens de la collaboration internationale Hess « High Energy Stereoscopic System », qui réunit notamment des laboratoires du CNRS (IN2P3 et INSU) et du CEA (Dapnia), ont découvert un type nouveau et inattendu de source de rayons gamma de haute énergie. Il s'agit d'un système binaire composé d'une étoile normale et d'un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions,...) plus compact (un trou noir (En astrophysique, un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper (à l'exception notable de la radiation de...) ou une étoile à neutrons). Ces résultats sont publiés dans la revue Science.


Image de synthèse de la nouvelle source de rayons gamma: l'étoile (à gauche) et le trou noir ou l'étoile à neutrons (à droite), beaucoup plus compact. Cette image a été créée en utilisant un logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans...) de Rob Hynes (http://www.phys.lsu.edu/~rih/binsim/).
© CNRS/Guillaume Dubus. Disponible à la photothèque du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) (phototheque@cnrs-bellevue.fr)

Les rayons gamma sont produits dans des accélérateurs de particules cosmiques, comme les supernovae. Ils nous renseignent sur les phénomènes de haute énergie à l'œuvre dans la Voie Lactée. Le réseau de télescopes Hess réalise le premier balayage de notre galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.) dans ce domaine d'énergie, découvrant ainsi de nombreuses sources encore inconnues.

Les astrophysiciens de la collaboration Hess ont découvert un nouveau type de source gamma de haute énergie. C'est un système composé de deux objets en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) l'un autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) de l'autre. Le premier est une étoile normale, tandis que le second est un trou noir ou une étoile à neutrons (une étoile en fin de vie (La vie est le nom donné :), après le stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et...) de la supernova), beaucoup plus compact que son compagnon, dont il attire la matière. Cette matière tombe vers l'objet compact en décrivant une spirale (En mathématiques, une spirale est une courbe qui commence en un point central puis s'en éloigne de plus en plus, en même temps qu'elle tourne autour.), un peu comme l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) qui se vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) dans un évier. Le trou noir ou l'étoile à neutron (Le neutron est une particule subatomique. Comme son nom l'indique, le neutron est neutre et n'a donc pas de charge électrique (ni positive, ni...) expulse un jet de matière se déplaçant à 20 pour cent de la vitesse (On distingue :) de la lumière et qui produit les rayons gamma détectés avec Hess.

Jusqu'à présent, on connaissait une dizaine d'exemples de tels systèmes binaires dans notre galaxie, mais qui émettaient dans un domaine d'énergie moins élevé (celui des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter...) radio et des rayons X). C'est l'un d'eux qui vient d'être identifié comme une source gamma.

Deux questions demeurent en suspens: pourquoi le jet de matière de la nouvelle source ne se déplace-t-il pas à une vitesse voisine de celle de la lumière, comme c'est normalement le cas pour ce type d'objet ? Comment les rayons gamma s'échappent-ils du système binaire, au lieu de se convertir en particules de matière et d'antimatière, comme le prévoit la théorie ? D'autres observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) seront nécessaires pour mieux comprendre cette nouvelle source, la nature de l'objet compact et la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la...) à l'origine de l'émission gamma.

Hess est situé en Namibie, au sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.) de l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population...). Ce réseau de quatre télescopes de 13 mètres de diamètre forme actuellement le détecteur de rayons gamma le plus sensible aux très hautes énergies (un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999)...) de millions de fois plus énergétique que la lumière visible). Ces rayons gamma sont rares. Même pour une source puissante, seul un photon (En physique des particules, le photon est la particule élémentaire médiatrice de l'interaction électromagnétique. Autrement dit, lorsque...) gamma par mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) et par mètre carré arrive en haut de l'atmosphère terrestre. Il faudrait un satellite (Satellite peut faire référence à :) d'une taille gigantesque pour collecter suffisamment de photons gamma dans l'espace. L'astuce du réseau Hess est d'utiliser l'atmosphère comme détecteur. Lorsque les rayons gamma entrent dans l'atmosphère ils émettent des flashs de lumière bleue, la lumière Cherenkov, qui ne durent que quelques milliardièmes de seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La...). C'est cette lumière, enregistrée par les miroirs et les caméras ultrasensibles de Hess, qui est utilisée pour reconstruire l'image de la source telle qu'elle apparaît en rayons gamma.

Les télescopes Hess sont le résultat de plusieurs années d'efforts de la part d'une collaboration internationale comprenant plus de 100 scientifiques et ingénieurs venant d'Allemagne, de France, de Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique,...), d'Irlande, de République Tchèque, d'Arménie et d'Afrique du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). Le CNRS et le CEA participent à leur financement à hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) d'un tiers.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS
 
Dimanche 19 Novembre 2017 à 00:00:05 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Des cerveaux à bout de souffle ?
Vendredi 17 Novembre 2017 à 12:00:10 - Physique - 0 commentaire
» Matériaux: identification mécanique 4D ultra-rapide
Vendredi 17 Novembre 2017 à 00:00:11 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Hydrater le manteau ne l'affaiblit pas toujours