Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Jeudi 19/01/2017 à 00:00
Signature de contrats concernant les miroirs et les capteurs de l'ELT
Au siège de l'ESO s'est tenue une cérémonie de signature de quatre contrats portant sur des composants essentiels de l'Extremely Large Telescope (ELT) que l'ESO construit. Ces contrats concernaient: la fabrication des vastes miroirs secondaire et tertiaire du télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant...) par l'entreprise SCHOTT ; la fourniture des cellules miroir (Un miroir est un objet possédant une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme par réflexion et conçu à cet effet. C'est souvent une couche métallique fine, qui, pour être...) destinées à soutenir ces deux miroirs, par le Groupe SENER ; et la fourniture des capteurs (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable, exemple : une tension électrique, une hauteur de mercure, une intensité, la...) qui composent l'essentiel du système de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) du vaste miroir primaire segmenté de l'ELT, par le consortium FAMES. Le miroir secondaire sera le plus grand miroir installé sur un télescope et le plus grand miroir convexe (En géométrie, un objet est convexe si pour toute paire de points { A , B } de cet objet, le segment [AB] qui les joint est entièrement contenu dans l'objet. Par exemple, un cube plein, un disque ou une...) conçu à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...).


La construction de l'ELT qui, avec ses 39 mètres de diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère.), s'affirmera bientôt comme le plus grand télescope au monde (Le mot monde peut désigner :) opérant dans l'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) et le proche infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des...), progresse. Le fonctionnement du télescope géant repose sur un système optique complexe, constitué de cinq miroirs, totalement inédit, et requiert des éléments optiques et mécaniques à la pointe de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) actuelle.

Le Directeur Général de l'ESO, Tim de Zeeuw, et les représentants des trois entreprises industrielles des Etats Membres de l'ESO, viennent de signer les contrats de fabrication de certains de ces composants clés du télescope.

En introduction à la cérémonie, Tim de Zeeuw déclara: "C'est un grand plaisir pour moi de signer aujourd'hui ces quatre contrats, qui tous concernent des composants essentiels du système optique révolutionnaire de l'ELT. Ils attestent de la rapidité de construction de ce télescope géant, dont la première lumière (L'expression première lumière désigne le moment où un télescope astronomique nouvellement installé reçoit et enregistre ses premiers photons venus du ciel. Les astronomes utilisent ce terme...) est prévue pour 2024. Nous à l'ESO sommes impatients de travailler avec SCHOTT, SENER et FAMES - les trois principaux partenaires industriels de nos Etats membres."

Les deux premiers contrats ont été signés avec SCHOTT par Christoph Fark, vice-président exécutif. Ils concernent le moulage des deux plus grands miroirs simples de l'ELT - le miroir secondaire de 4,2 mètres de diamètre et le miroir tertiaire de 3,8 mètres de diamètre, à partir de la céramique (Premier « art du feu » à apparaître (avant la métallurgie et le travail du verre), la céramique désigne l’ensemble des objets fabriqués en terre qui ont subi une...) faible dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les différentes...) Zerodur© conçue par SCHOTT (1).

A l'extrémité supérieure de la structure du télescope, bien au-dessus du miroir primaire de 39 mètres de diamètre, figurera le miroir secondaire, le plus grand installé sur un télescope et le plus grand miroir convexe produit à ce jour (2). Le miroir tertiaire, de forme concave, est également un composant inhabituel du télescope (3). Les dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) des miroirs secondaire et tertiaire de l'ELT rivaliseront avec celles des miroirs primaires de nombreux télescopes modernes, dédiés à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...). Leurs masses atteindront respectivement les 3,5 et 3,2 tonnes (4). Le miroir secondaire doit être livré fin 2018, le miroir tertiaire en juillet 2019.

Le troisième contrat a été signé avec le groupe SENER par Diego Rodriguez, directeur du département spatial. Il concerne la fourniture des cellules de soutien particulièrement sophistiquées des miroirs secondaire et tertiaire de l'ELT, ainsi que des systèmes optiques complexes associés qui permettront à ces miroirs massifs et flexibles à la fois de conserver leurs formes et des positions appropriées au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale...) du télescope. Seule une grande précision est garante d'une qualité d'image optimale.

Le quatrième contrat a été signé par Didier Rozière, Directeur Général (FAMES, Fogale) et Martin Sellen, Directeur Général (FAMES, Micro-Epsilon), pour le consortium FAMES, qui se compose de Fogale et Micro-Epsilon. Le contrat porte sur la fabrication de 4608 capteurs au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas forcément...), destinés à équiper les 798 segments hexagonaux du miroir primaire de l'ELT (5).

Ces capteurs sont les plus précis jamais utilisés sur un télescope: ilsl sont capables de mesurer des positions relatives avec une précision de quelques nanomètres seulement. Ils constituent un élément essentiel du système complexe dont la tâche consistera à détecter, en continu, les positions relatives de chacun des segments du miroir primaire de l'ELT, et permettra aux segments de collaborer afin de constituer un système d'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à...) parfait. Réaliser ces capteurs dotés de la précision requise, en livrer plusieurs milliers dans des délais nécessairement très courts, constituent deux énormes défis.

A cette cérémonie de signature ont également assisté d'autres hauts représentants des entreprises concernées et de l'ESO. Elle fut l'occasion, pour les représentants des entreprises contractuelles impliquées dans la production des nombreux composants optiques et mécaniques du télescope géant, de se rencontrer de manière informelle, au tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) début de leur collaboration à l'édification du plus grand oeil jamais tourné vers le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.).

Notes

(1) A l'origine, Zerodur fut développé pour les besoins des télescopes astronomiques datant de la fin des années 1960. Ce matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets. C'est donc une matière de base sélectionnée en raison de propriétés particulières et...) se caractérise par une dilatation (La dilatation est l'expansion du volume d'un corps occasionné par son réchauffement, généralement imperceptible. Dans le cas d'un gaz, il y a dilatation à pression constante ou maintien du volume et...) thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et...) quasi nulle, ce qui signifie qu'il ne se dilate pas sous l'effet de grandes variations de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée...). Chimiquement parlant, ce matériau présente une grande résistance et peut subir un polissage avancé. La couche réfléchissante réelle, composée d'aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.) ou d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.), est généralement vaporisée sur la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement...) lissée peu avant que le télescope n'entre en service. De nombreux télescopes équipés de miroirs Zerodur ont opéré, des décennies durant, sans rencontrer le moindre problème. Tel est le cas par exemple du Très Grand Télescope de l'ESO au Chili.

(2) S'agissant d'un miroir asphérique fortement convexe, la fabrication du secondaire constitue un défi considérable et sa réalisation offrira un remarquable exemple d'ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements d'une installation technique ou...) optique de précision. A l'instar de nombreux autres composants de l'ELT, il s'affirmera comme une première dans ce domaine de la technologie. Le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la résultante des...) total du miroir secondaire et de son système de maintien avoisine les 12 tonnes - et parce qu'il surplombe le miroir primaire, un grand soin devra être apporté afin d'éviter qu'il ne chute !

(3) La plupart des grands télescopes actuels, tels le VLT et le Télescope Spatial Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un tour complet de la Terre...) du consortium NASA/ESA, n'utilisent que deux miroirs courbes pour générer une image. Dans ces cas, un miroir tertiaire est parfois ajouté pour focaliser la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à...) en un point (Graphie) - typiquement, ce miroir est petit et plat. Le miroir tertiaire de l'ELT sera quant à lui également doté d'une surface courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les...). L'utilisation de trois miroirs permettra d'acquérir une image de qualité supérieure sur un champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) plus étendu que ne l'aurait permis un système composé de deux miroirs.

(4) Le contrat portant sur le polissage du miroir secondaire a déjà été attribué.

(5) A ce jour, 3288 segments ont été commandés (dans le cadre de la première phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de l'ELT). 1320 autres seront ajoutés lors de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) phase de l'ELT, ce qui portera leur nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) total à 4608.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: ESO