Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Dimanche 05/02/2017 à 00:00
Gaia, lanceur d'alertes... pour les objets du système solaire
La mission spatiale européenne Gaia, lancée en 2013, a récemment complété l'étendue de ses activités de cartographie du ciel par la mise en service d'un système de lancement d'alertes quotidiennes pour le suivi des astéroïdes qu'elle découvre. Des astronomes et ingénieurs de l'Observatoire de Paris (L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique équipé de bons instruments permettant...) à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel...) de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides (IMCCE) et de l'Observatoire de la Côte d'Azur (OCA), au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en...) du consortium d'analyse des données Gaia, ont largement contribué à sa mise en place.

Après avoir délivré son premier catalogue stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la famille des Caryophyllaceae. Il comprend près de 90 espèces réparties à travers le monde.) le 14 septembre 2016, Gaia poursuit sa mission de cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur un...) d'un milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent...) d'objets célestes et s'y ajoute maintenant une fonction supplémentaire de lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) d'alertes pour les astéroïdes. Si depuis plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) des alertes étaient déjà lancées concernant des phénomènes transitoires d'objets célestes fixes (sursauts photométriques, novae et supernovae, lentilles gravitationnelles,...), il n'en était encore rien pour les objets du système solaire. Mais depuis octobre 2016, ce type d'alertes, validé par des observateurs de l'Observatoire de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur...), est dorénavant lancé quotidiennement sur la base de données Gaia-FUN-SSO accessible aux astronomes.


Images extraites des données d'observation de l'alerte GAIA-606 obtenues depuis le télescope de 1.2 m de l'Observatoire de Haute Provence le 26 octobre 2016. Les heures (L'heure est une unité de mesure  :) (UTC) sont indiquées pour chaque image. L'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction...) est sur une trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) nord-sud près de l'étoile USNO-A2-1125-19276564 © ESA

Le système d'alerte

Des astronomes et ingénieurs de l'Observatoire de Paris à l'Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides (IMCCE), et de l'Observatoire de la Côte d'Azur (OCA), en collaboration avec des scientifiques de Besançon, Bruxelles, Helsinki, Turin (Turin (Türìn en piémontais - Torino en italien) est une ville, chef-lieu de la province de même nom et capitale du Piémont en Italie.) et Florence (Florence (en italien Firenze) est une ville d'Italie, capitale de la région de Toscane et chef-lieu de province (370 051 habitants, les Florentins). Située au pied de l'Apennin septentrional, elle est traversée par le fleuve...) au sein du consortium d'analyse des données Gaia et des ingénieurs du CNES, ont particulièrement oeuvré à la mise en place de ce système. Dans le processus de traitement des données acquises par Gaia, une détection des mouvements relatifs par rapport aux étoiles est réalisée. La comparaison avec des éphémérides (positions apparentes des objets du système solaire) fournies par l'IMCCE à l'Observatoire de Paris permet de savoir s'il s'agit d'un objet connu ou inconnu. Si l'objet est inconnu, une tâche du processus permet de calculer de multiples solutions orbitales correspondant aux observations réalisées par Gaia. Ces solutions permettent ensuite de prédire et visualiser la zone du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) où un observateur terrestre a la possibilité de le retrouver. L'alerte est alors injectée dans la base de données Gaia-FUN-SSO.

Un projet de science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris,...) participative

Les observateurs intéressés peuvent s'inscrire sur le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) de façon à être identifiés dans le réseau Gaia-FUN-SSO et oeuvrer à la redécouverte des objets par des observations depuis le sol.

Le processus de validation

Avant d'ouvrir officiellement le site mis à disposition du public pour la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) des astéroïdes détectés par Gaia, il était important d'en valider les informations. C'est pourquoi deux missions d'observations au télescope de 1.2 m de l'Observatoire de Haute-Provence (OHP) ont été menées en octobre 2016. Elles ont permis en particulier le 26 octobre 2016 de confirmer au sol la détection d'un astéroïde découvert quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport...) plus tôt par Gaia et désigné provisoirement GAIA-606. Cet objet inconnu a pu être suivi pendant trois nuits. Ses positions successives ont été envoyées et enregistrées au Minor Planet (Un Planet est un site Web dynamique qui agrège le plus souvent sur une seule page, le contenu de notes, d'articles ou de billets publiés sur des...) Center, au Smithonian Astrophysical Observatory, USA, qui a la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...), sous l'égide de l'Union Astronomique Internationale (L’union astronomique internationale (UAI) est une association internationale non gouvernementale avec pour objectif de coordonner les travaux des astronomes à travers le monde.), de collecter ces informations au niveau mondial.

La découverte aurait pu être attribuée à Gaia si aucune observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens...) préalable n'avait été faite. Cependant ce n'était pas le cas, quelques-unes avaient été faites peu avant, sans pour autant être reliées entre elles. Les observations réalisées à l'OHP ont permis la détermination d'une orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) reliant toutes ces observations, et cet objet est maintenant connu sous la désignation 2016 UV56. Ce fut donc la conséquence de l'alerte et de ces observations à l'OHP, mais le plus important était qu'elles validaient le processus de déclenchement et de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à...) d'alertes Gaia-FUN-SSO pour les objets du système solaire.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
 
Lundi 11 Décembre 2017 à 00:00:02 - Autres sujets - 0 commentaire
» Archéologie: Opération Wampum
Vendredi 8 Décembre 2017 à 12:00:27 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Diabète de type 2, tout commence dans le foie