Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Vendredi 17/02/2017 à 00:00
Alpes: une fonte des glaciers qui s'accélère depuis 2003
Des scientifiques allemands, autrichiens, suisses et français ont conduit une étude originale sur l'évolution de la fonte des glaciers alpins au cours des 50 dernières années, en réalisant une analyse statistique d'observations in situ se rapportant à 6 glaciers répartis sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) du massif (Le mot massif peut être employé comme :). Ils ont ainsi pu montrer que les fluctuations climatique étaient très semblable d'un bout à l'autre de la chaine et qu'au cours de ces dix dernières années, la fonte des glaciers alpins s'était fortement accélérée. Les laboratoires français impliqués sont l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) des géosciences de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) (IGE/OSUG, CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) / IRD / UGA / INPG) et le laboratoire Érosion torrentielle, neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une infinité de...) et avalanches (ETNA, IRSTEA).


Mesures GPS sur le glacier d'Argentière (massif du Mont Blanc). © Christian Vincent, IGE

Jusqu'à présent, les études réalisées sur l'évolution de la fonte des glaciers alpins avaient porté sur l'estimation des variations de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse...) de l'ensemble des glaciers du massif par extrapolation d'un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) limité de mesures, ce qui avait conduit à des résultats entachés d'une grande incertitude.

Dans cette nouvelle étude menée par des chercheurs allemands, autrichiens, suisses et français, les chercheurs ont travaillé sur 6 glaciers répartis sur l'ensemble du massif et situés en Autriche, en Suisse et en France. En outre, ils ont traité directement, à l'aide d'un modèle statistique (Une statistique est, au premier abord, un nombre calculé à propos d'un échantillon. D'une façon générale, c'est le résultat de l'application d'une méthode statistique à un ensemble de données....), les observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...) in situ obtenues à partir de balises d'ablation (permettant de mesurer la fonte) implantées sur les langues glaciaires de ces glaciers.


Carte des Alpes indiquant les 6 glaciers sélectionnés dans l'étude: Vernagtferner (Vernagt) et Hintereisferner (Hef.) en Autriche, Silvretta (Silv.) et Gries en Suisse, Saint Sorlin (Sor.) et Sarennes (Sar.) en France.


Pour la période 1964-2014, bilans de masse cumulés des 6 glaciers, (b) bilans de masse totaux centrés, (c) bilans de masse totaux centrés cumulés, (d) bilans de masse ponctuels centrés et (e) bilans de masse ponctuels centrés cumulés.
Cette analyse a permis aux chercheurs de montrer que plus de la moitié des variations annuelles des bilans de masse (de la fonte) de ces glaciers était identique d'un bout à l'autre de la chaine alpine: deux glaciers situés à 10 km l'un de l'autre avaient 80 % de variations communes (variance) et deux glaciers situés à 400 km l'un de l'autre avaient plus de 52 % de variations communes. C'est beaucoup plus que tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce qui avait été montré auparavant. Cette étude révèle donc que les fluctuations climatique sont très semblables sur l'ensemble des Alpes, de l'Autriche à la France, soit sur plus de 400 km.

En outre, les chercheurs ont mis en évidence une très forte accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique, plus précisément en cinématique, l'accélération...) de la fonte de ces glaciers au cours des 10 dernières années, beaucoup plus importante que celle estimée par les études antérieures. Cette accélération équivaut à une fonte supplémentaire de 1,7 m de hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) par an par rapport à la période de référence 1962-1982 durant laquelle les glaciers alpins étaient dans une situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou...) de quasi-équilibre, c'est-à-dire sans changement notable.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSU