Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 27/03/2017 à 00:00
Les découvertes biomédicales rapportées par la presse sont-elles fiables ?
La recherche scientifique est un processus cumulatif évoluant d'une première étude incertaine vers un consensus stable au fur et à mesure des études sur une même question. Malheureusement, la presse couvre préférentiellement les études initiales et n'informe quasiment jamais le public lorsque elles sont invalidées, ce qui est pourtant le cas le plus fréquent. C'est ce que montrent Estelle Dumas-Mallet au Centre Emile Durkheim et ses collaborateurs à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) des maladies neurodégénératives, en analysant la couverture médiatique de 4723 études associant un facteur de risque (En gestion des risques, un facteur de risque est une source de risque qui est classée en risques inhérents génériques probables dans le but de faciliter l'évaluation ou...) avec une pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance...). Cette étude est parue le 21 février 2017 dans la revue Plos One.


Figure 1: Exemple d'une étude initiale invalidée par les études ultérieures. Il s'agit du taux de transporteur de la dopamine chez les patients souffrant du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité. La presse grand public n'a couvert que l'étude initiale et n'a jamais informé le public de son invalidation. La méta-analyse prend en compte l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) publiées.
© François Gonon

La "crise de la reproductibilité (La reproductibilité d'une expérience scientifique est une des conditions qui permet d'inclure les observations réalisées durant cette expérience dans le processus...)" de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également...) biomédicale préoccupe la communauté scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) depuis le début des années 1990. En particulier, les résultats d'études initiales, que ce soit dans le cadre d'études pré-cliniques, d'essais cliniques ou d'études d'association sont souvent invalidés par les études ultérieures (Dumas-Mallet et al. PLoS ONE, 2016, 6: e0158064). Ceci n'est pas choquant du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de la connaissance scientifique, mais pose problème concernant la médiatisation des recherches.

Les chercheurs ont analysé la couverture médiatique de 4723 études d'association entre différents facteurs de risque (génétiques, environnementaux, épidémiologiques) pour trois domaines de la recherche biomédicale, la psychiatrie (La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale ou des maladies mentales. L'étymologie du mot psychiatrie...) (Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité, autisme (Le terme autisme tend a désigner aujourd'hui un trouble affectant la personne dans trois domaines principaux:), schizophrénie (Le terme de schizophrénie regroupe de manière générique un ensemble d'affections psychiatriques présentant un noyau commun, mais dites différentes quant à leur présentation et leur évolution. On utilise...) et dépression), la neurologie (La neurologie est la discipline médicale clinique qui étudie l'ensemble des maladies du système nerveux, et en particulier du cerveau. Cette spécialité...) (maladies d'Alzheimer et de Parkinson, épilepsie et sclérose (La sclérose est une lésion élémentaire en pathologie dermatologique. Elle correspond à la rigidification anormale de la peau. Elle peut être...) en plaque) et 4 maladies somatiques (cancer du sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des mammifères qui englobe...), glaucome, psoriasis (Le psoriasis est une maladie de la peau d'origine mal connue, en partie génétique. Cette affection dermatologique touche 1 à 3 % de la population mondiale, aussi bien chez les femmes que chez les...) et polyarthrite rhumatoïde). Ces études ont été classifiées en 2 catégories: les études concernant l'influence du "mode de vie (La vie est le nom donné :)", sur lequel un sujet peut agir (comme par exemple fumer) et les autres études. Ces publications scientifiques avaient été préalablement sélectionnées en compilant les résultats de 306 méta-analyses. La reproductibilité de chaque étude a donc pu être évaluée en comparant leur résultat avec celui de la méta-analyse correspondante. La base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif...) Dow Jones Factiva a été utilisée pour déterminer quelles études scientifiques avaient été couvertes par la presse anglo-saxonne.

Les chercheurs ont identifié 156 études (3,3%) relayées par 1475 articles de presse. Cette analyse montre que la probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un évènement. En mathématiques, l'étude des probabilités est un sujet de grande importance donnant...) pour une étude d'être couverte par la presse augmente largement avec le facteur d'impact, autrement dit le prestige du journal scientifique dans lequel l'étude est publiée. La presse couvre de manière égale les études initiales ou ultérieures sur "le mode de vie". Par contre, pour les autres études, les journalistes couvrent plus fréquemment les études initiales (13,1%) que les études ultérieures (1,2%). Les journaux ne couvrent jamais les études initiales rapportant un résultat nul et rarement les études ultérieures négatives. Parmi les 156 études couvertes, seulement 48,7% ont été validées par les méta-analyses correspondantes. En particulier, le taux de validation des études initiales ne se rapportant pas au "mode de vie" est bien inférieur (33,3%) à celui des études subséquentes (64%) ou des études sur le "mode de vie" (49%). Finalement, alors que 234 articles de presse avaient été consacrés à la couverture de 35 études initiales qui ont été par la suite invalidées, seulement 4 articles de presse se sont fait l'écho d'une étude ultérieure négative et ont mentionné la réfutation de l'étude initiale.

Cette étude montre que: 1) les journalistes couvrent préférentiellement les études initiales bien qu'elles soient souvent invalidées par les méta-analyses et 2) ils n'informent que rarement le public de ces réfutations. Il semblerait donc que les journalistes n'ont pas conscience ou choisissent d'ignorer l'incertitude inhérente aux résultats initiaux. Les chercheurs ont sans doute une part de responsabilité: lors de leurs échanges avec les journalistes pensent-ils bien à préciser le caractère incertain d'une étude initiale ?

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSB