Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 18/04/2017 à 00:00
Pollen: poussières de vie, poussières de mort ?

Photo: Muhammad Mahdi Karim
Les abeilles transportent le pollen sous forme de pelote sur leurs pattes arrière. Les chercheurs ont découvert que 20% du pollen de maïs ainsi rapporté à la ruche contient des traces de néonicotinoïdes. L'exposition prolongée à des doses sous-létales de ces insecticides affecte les comportements et le système immunitaire (Le système immunitaire d'un organisme est un ensemble coordonné d'éléments de reconnaissance et de défense qui discrimine le « soi » du...) des abeilles.
Les néonicotinoïdes contenus dans les grains de pollen augmentent la mortalité et le parasitisme dans les colonies d'abeilles

Les insecticides de la famille des néonicotinoïdes qui se retrouvent dans le pollen du maïs (Le maïs (aussi appelé blé d’Inde au Canada) est une plante tropicale herbacée annuelle de la famille des Poacées, largement cultivée comme céréale...) font la vie (La vie est le nom donné :) dure aux abeilles, démontrent des chercheurs de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un...) de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences...) intégrative et des systèmes (IBIS). L'étude publiée par ces chercheurs dans un récent numéro du Journal of Applied Entomology révèle que les colonies installées à proximité de champs de maïs contenant des néonicotinoïdes ont un taux de mortalité (La mortalité, ou taux de mortalité est le nombre de décès annuels rapporté au nombre d'habitants d’un territoire donné. Elle se distingue de la...) deux fois plus élevé que les colonies placées près de champs qui en sont exempts. Elles sont également plus durement frappées par Varroa destructor, un acarien qui s'attaque aux larves et aux adultes et qui est soupçonné de participer au déclin mondial des colonies d'abeilles.

Les chercheurs arrivent à ce constat après avoir étudié 11 ruches installées à proximité de champs où avaient été semées des graines de maïs enrobées de néonicotinoïdes. "À mesure que la plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des...) croît, l'insecticide (Étymologiquement, les insecticides sont des substances actives ou des préparations ayant la propriété de tuer les insectes, leurs...) qui enrobe la graine (Dans le cycle de vie des « plantes à graines », la graine est la structure qui contient et protège l'embryon végétal. Elle est souvent contenue dans un fruit qui permet sa dissémination.) se retrouve dans toutes les parties vascularisées de la plante, notamment dans les fleurs, explique le responsable de l'étude, Nicolas Derome, professeur au Département de biologie. Nous avons voulu déterminer à quel point (Graphie) l'exposition au pollen de maïs produit à partir de graines enrobées de néonicotinoïdes affectait les abeilles." Aux fins de comparaison, les chercheurs avaient aussi placé 11 ruches près de champs de maïs sans néonicotinoïdes.

Les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) recueillies à différents moments de l'été 2013 montrent qu'au plus fort de la floraison (La floraison est le processus biologique de développement des fleurs. Elle est contrôlée par l'environnement (lumière,...), le maïs compose jusqu'à 14% du pollen récolté par les abeilles. De plus, les analyses chimiques indiquent que 20% du pollen de maïs rapporté à la ruche contient des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la...) de néonicotinoïdes. "Les concentrations que nous avons mesurées ne sont pas suffisantes pour tuer instantanément les abeilles, mais l'exposition prolongée à des doses sous-létales a des effets pervers sur leurs comportements et leur système immunitaire", précise le professeur Derome. Les chercheurs ont aussi noté que l'intensité du parasitisme par le varroa était deux fois plus élevée dans les colonies établies près des champs avec néonicotinoïdes.

Au terme d'un suivi de deux ans, le taux de mortalité dans les colonies installées près des champs avec néonicotinoïdes a atteint 28%, contre 15% dans les colonies témoins. "À la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) de nos résultats, il faudrait éviter d'installer des colonies d'abeilles à proximité de champs de maïs produits à partir de graines enrobées de néonicotinoïdes, en particulier pendant la période de floraison du maïs", recommande Nicolas Derome. Le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les...) est bien conscient qu'il s'agit là d'une recommandation (Les industries ne fonctionnent pas correctement sans normes garantissant l'interopérabilité, des organismes crées pour, promulguent des...) difficile à suivre dans le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du Québec, où la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de...) du maïs est omniprésente. "Environ 95% des semences de maïs vendues au Québec sont enrobées de néonicotinoïdes. Comme les abeilles récoltent du pollen dans un rayon de 5 km autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) de la colonie, il est pratiquement impossible qu'elles ne soient pas exposées à ces insecticides. La seule véritable solution au problème serait d'interdire l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) des néonicotinoïdes."

La famille des néonicotinoïdes compte une dizaine de produits qui accaparent environ 25% du marché mondial des insecticides. Leur toxicité (La toxicité (du grec τοξικότητα toxikótêta) est la mesure de la capacité d’une substance à provoquer des effets néfastes et mauvais pour la...) élevée, leur faible biodégradabilité et leur dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les...) dans l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre...) ont conduit plusieurs pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...) à remettre en question leur utilisation, notamment en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...) où plusieurs néonicotinoïdes sont interdits depuis 2013. Plus près de nous, Santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) Canada a entrepris une révision de la réglementation sur ces produits. Une évaluation des risques qu'ils posent pour les pollinisateurs devrait être complétée au cours des prochains mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.).

L'étude parue dans le Journal of Applied Entomology est signée par Mohamed Alburaki, Bachar Cheaib, Louise Quesnel, Pierre-Luc Mercier et Nicolas Derome, de l'IBIS, et Madeleine Chagnon, de l'UQAM.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval