Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Jeudi 11/05/2017 à 00:00
Linac 4: Un nouvel accélérateur de particules linéaire
Le CERN a inauguré un tout nouvel accélérateur linéaire, le Linac 4, soit la dernière machine construite depuis le Grand collisionneur de hadrons (LHC). Le Linac 4 doit alimenter en faisceaux de haute énergie le complexe d'accélérateurs du CERN, ce qui permettra au LHC d'atteindre une luminosité plus élevée d'ici à 2021. Après une période d'essai intensive, le Linac 4 sera relié au complexe d'accélérateurs du CERN lors du prochain long arrêt technique, en 2019-2020. Le Linac 4 remplacera le Linac 2, lequel est en service depuis 1978. Il deviendra le premier maillon (Le maillon en language maritime est une longueur de chaîne (ligne de mouillage), qui mesure 15 brasses soit 27,50 m. L'élément de base de la chaîne est...) de la chaîne d'accélérateurs du CERN, et fournira des faisceaux de protons à de nombreuses expériences.


Lors d'une cérémonie, le CERN a inauguré un tout nouvel accélérateur linéaire, le Linac 4, soit la dernière machine construite depuis le Grand collisionneur (Un collisionneur est un type d'accélérateur de particules mettant en jeu des faisceaux dirigés de particules élémentaires.) de hadrons (LHC)(Image: Maximilien Brice/ CERN)

« Nous sommes heureux de célébrer cette réalisation remarquable. Le Linac 4 est un injecteur moderne, le premier élément essentiel de notre ambitieux programme d'amélioration conduisant au LHC à haute luminosité. Cette phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de haute luminosité augmentera considérablement les capacités des expériences LHC en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de la découverte d'une nouvelle physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et...) et de mesures plus précises des propriétés du boson de Higgs (Le boson de Higgs est une particule élémentaire dont l'existence a été proposée en 1964 par Gerry Guralnik, C.R. Hagen, et Tom Kibble; Robert Brout et...) », a déclaré Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN.

« C'est un succès, non seulement pour le CERN, mais aussi pour les partenaires de nombreux pays qui ont contribué à la conception et à la construction de cette nouvelle machine, a déclaré Frédérick Bordry, directeur des accélérateurs et de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :). Aujourd'hui, nous voulons également mettre à l'honneur la vaste collaboration internationale qui a dirigé le projet, brillant exemple de ce qui peut être accompli grâce aux efforts conjugués de nombreuses nations ».

L'accélérateur linéaire est le premier maillon essentiel d'une chaîne d'accélération. C'est là que les particules produites reçoivent l'accélération initiale ; la densité et l'intensité des faisceaux de particules y sont également définies. Situé à 12 mètres sous terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive...), le Linac 4 mesure près de 90 mètres de long. Il a fallu 10 ans pour le construire.

Le Linac 4 enverra des ions d'hydrogène négatifs, composés d'un atome (Un atome (grec ancien ἄτομος [atomos], « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple...) d'hydrogène et de deux électrons, au Booster (Le nom de booster (ou propulseur d'appoint) est donné au moteur-fusée qui est attaché aux navettes spatiales américaines.[1] Par généralisation, le terme peut s'employer pour...) du Synchrotron (Le terme synchrotron désigne un type de grand instrument destiné à l'accélération à haute énergie de particules...) à protons (PSB) du CERN, où les ions négatifs subissent une nouvelle accélération et sont privés de leurs électrons. Il portera le faisceau à une énergie de 160 MeV, soit plus de trois fois l'énergie atteinte par son prédécesseur. Grâce à l'énergie plus élevée obtenue et aux ions d'hydrogène utilisés, il sera possible de doubler l'intensité de faisceau à fournir au LHC, ce qui contribuera à accroître la luminosité du LHC.

La luminosité est un paramètre indiquant le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de particules entrant en collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) en un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) donné. Il est prévu que la luminosité de crête du LHC soit relevée d'un facteur cinq d'ici à 2025, ce qui permettra aux expériences d'accumuler environ 10 fois plus de données qu'auparavant, sur la période comprise entre 2025 et 2035. Grâce au LHC à haute luminosité, les chercheurs pourront ainsi réaliser des mesures plus précises sur les particules fondamentales et augmenter leurs chances d'observer des processus rares inaccessibles avec le niveau de sensibilité actuel de la machine.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Harriet Kim Jarlett - Copyright CERN
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages