Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 15/05/2017 à 00:00
Les babouins présentent une propriété du cerveau que l'on croyait caractéristique du langage humain
Une étude IRM réalisée par des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive montre que les babouins partagent avec l'homme une asymétrie anatomique similaire en faveur du cerveau gauche pour une zone clé du langage, le Planum Temporale. Alors que cette particularité anatomique était considérée comme une signature du langage dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...) humain, cette découverte suggère que ses origines pourraient être beaucoup plus anciennes que nous le pensions et remonter, non pas à l'évolution des Hominidés, mais à l'ancêtre commun plus lointain des babouins et de l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère...), il y a 30-40 millions d'années. Cette étude a été publiée le 19 avril 2017 dans la revue Cerebral Cortex.


Figure: Image de coupe de cerveau en 3D de babouin. La région du planum temporale, une aire essentielle du langage chez l'homme, est plus large dans l'hémisphère gauche (en rouge) que dans l'hemisphère droit (en vert) chez une majorité d'individus.
© Laboratoire de Psychologie Cognitive, CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), Univ. Aix-Marseille.
Image illustrant le résumé: © Maxime Cauchoix

Une des particularités bien connue du langage humain est son organisation (Une organisation est) asymétrique entre les deux hémisphères du cerveau. En effet, la plupart des fonctions du langage induisent une activité cérébrale plus importante dans le cerveau gauche, notamment dans une zone du cortex auditif: le planum temporale. On a longtemps cru que cette particularité du langage se reflétait au niveau de la morphologie du cerveau, le planum temporale présentant une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) plus large dans le cerveau gauche de l'homme, telle une signature anatomique cérébrale du langage.

Les chercheurs du Laboratoire de Psychologie Cognitive montrent clairement que les babouins présentent pourtant une asymétrie anatomique similaire du cerveau pour cette zone clé du langage. Autrement dit, comme dans l'espèce humaine, la taille du planum temporale s'est avérée plus large dans l'hémisphère gauche que dans l'hémisphère droit chez une majorité de babouins.

Les chercheurs ont conduit une étude non-invasive en imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à la main, soit par impression mécanique ;...) cérébrale par résonance magnétique (IRM) au Centre IRMf de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) de Neurosciences (Les neurosciences correspondent à l'ensemble de toutes les disciplines biologiques et médicales qui étudient tous les aspects, tant normaux que pathologiques, des neurones et du système nerveux.) de la Timone à Marseille. Près de 96 babouins Papio anubis hébergés en semi-liberté à la Station de Primatologie CNRS sont passés dans la machine IRM alors qu'ils étaient endormis puis remis dans leurs groupes sociaux une fois réveillés.

"Nous avons tracé, sur chaque image IRM cérébrale de babouin, la surface du planum temporale dans les deux hémisphères, gauche et droit. Ce que nous avons trouvé nous a vraiment surpris..." dit Damien Marie, le premier auteur de l'étude. La proportion de babouins ayant le cerveau gauche dominant pour cette zone était quasiment identique à celle qui a été rapportée initialement chez l'homme. "Cette découverte appelle clairement à une redéfinition des racines évolutives de cette organisation anatomique du cerveau humain, qui pourraient être beaucoup plus anciennes que nous le pensions !" ajoute Adrien Meguerditchian, le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de...) CNRS qui a supervisé l'étude. "L'émergence de cette asymétrie pourrait ainsi remonter, non pas à l'évolution des Hominidés, mais plutôt à l'ancêtre commun plus lointain des babouins et de l'Homme, il y a 30-40 millions d'années".

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSB
 
Vendredi 15 Décembre 2017 à 12:00:17 - Physique - 0 commentaire
» La longue mémoire des surfaces de verre
Vendredi 15 Décembre 2017 à 00:00:11 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Découverte du plus ancien plésiosaure au monde