Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Samedi 01/07/2017 à 00:00
Le LHC fait tomber les records
Un nombre record de particules atteint en un temps record. Cinq semaines seulement après le redémarrage de la physique, le Grand collisionneur de hadrons LHC tourne à plein régime. Mercredi, l'accélérateur a réalisé une performance, avec 2556 paquets de protons tournant dans chaque sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) de l'accélérateur. Les faisceaux qui circulent dans le LHC sont en effet formés de paquets, espacés de 7 mètres (soit 25 nanosecondes), et contenant chacun 100 milliards de protons. 2556 paquets est le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) maximum qui peut être atteint avec le mode de préparation des faisceaux utilisé actuellement.


Vue du LHC dans son tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de fer, canal, route, chemin piétonnier). Sont apparentés...). En cinq semaines seulement, les opérateurs ont poussé les performances de l'accélérateur, faisant circuler jusqu'à 2556 paquets de particules. (Image: Maximilien Brice/CERN)

Les particules qui finissent leur course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) dans le LHC sont en effet groupées et accélérées par une chaîne de quatre accélérateurs. Depuis l'an passé, une nouvelle méthode pour regrouper les particules permet d'obtenir des paquets plus denses. A nombre égal de protons, le diamètre des faisceaux est ainsi réduit de 40%. Avec des paquets plus compacts, la probabilité de collisions au centre des expériences est plus élevée.

Le LHC a ainsi atteint la luminosité instantanée record de 1.58x10^34 cm^-2s^-1. Ce chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) parait obscur pour la plupart d'entre nous, il est pourtant crucial pour les spécialistes des accélérateurs. Il indique le nombre de collisions susceptibles de se produire par seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La...) et par unité de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...). Ce nouveau pic de luminosité dépasse les prévisions fixées par les concepteurs du LHC qui espéraient atteindre un maximum de 1x10^34cm^-2s^-1.

Une luminosité plus élevée signifie plus de collisions pour les expériences qui engrangent les données : en quelques semaines, ATLAS et CMS ont récolté une luminosité intégrée d'environ 6 femtobarns inverses, soit plus d'un huitième de l'objectif fixé pour l'année entière.

Les opérateurs ne se tournent pas les pouces pour autant. De nombreux paramètres peuvent encore être réglés pour améliorer encore la luminosité

La semaine prochaine, le LHC et ses expériences prendront une courte pause pour le premier des deux arrêts techniques prévus dans l'année. L'occasion de procéder à des opérations de maintenance. 

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Corinne Pralavorio - Copyright CERN