Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 17/07/2017 à 00:00
Déceler les effets à long terme des commotions cérébrales chez les athlètes
Les avocats qui représentent chacune des parties dans les poursuites contre des ligues sportives pourraient disposer d'un nouvel outil pour étoffer leur plaidoirie : une signature diagnostique qui, au moyen de l'intelligence artificielle, permet de déceler les traumatismes crâniens plusieurs années après leur survenue.

Les effets à long terme d'un traumatisme crânien (La notion de traumatisme crânien ou traumatisme crânio-cérébral (TCC) couvre les traumatismes du neurocrâne (partie haute du crâne contenant...) peuvent se révéler aussi dévastateurs que ses effets immédiats. Les symptômes peuvent persister pendant des années. Toutefois, il est souvent difficile de savoir si ces derniers sont attribuables à la commotion cérébrale ou à d'autres facteurs, comme un trouble neurologique d'une autre nature ou le simple vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses fonctions.).

Auparavant, la seule façon d'objectiver la présence de lésions cérébrales causées par une commotion plusieurs années après que celle-ci se soit produite consistait à réaliser une autopsie (L'autopsie (ou examen post-mortem ou nécropsie) est l'examen médical des cadavres. Le terme vient du grec « Le voir de vos propres yeux ».). Il n'existait donc aucun moyen de diagnostiquer une commotion cérébrale du vivant de la victime.

Une équipe de chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des affaires...), de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical...) et hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin.) neurologiques de Montréal (le Neuro) et du Centre Ludmer en neuroinformatique et santé mentale (La santé mentale est un terme relativement récent et polysémique. Habituellement elle est vue comme l'« aptitude du psychisme à fonctionner de façon harmonieuse, agréable, efficace et à faire face...) ont recruté d'anciens athlètes universitaires âgés de 51 à 75 ans qui avaient pratiqué des sports de contact, comme le hockey sur glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) et le football américain. À partir de ce groupe, les chercheurs ont formé une cohorte de 15 sujets ayant affirmé avoir été victimes d'une commotion cérébrale au cours de leur carrière d'athlète, et un groupe témoin de 15 athlètes n'ayant jamais subi ce type de blessure (Une blessure est une lésion, physique ou psychique, faite involontairement ou dans l'intention de nuire.).

Les chercheurs ont fait subir une batterie de tests aux sujets des deux groupes, dont des tests neuropsychologiques, des tests de génotypage et de neuroimagerie structurelle, des tests d'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit...) par spectroscopie de résonance (Lorsqu'on abandonne un système stable préalablement écarté de sa position d'équilibre, il y retourne, généralement à travers des oscillations propres. Celles-ci se...) magnétique ainsi que des tests d'imagerie de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de « vaporisation »...). Les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) groupées ont été saisies dans un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits...) équipé d'un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de...) d'intelligence artificielle (L'intelligence artificielle ou informatique cognitive est la « recherche de moyens susceptibles de doter les systèmes informatiques de capacités intellectuelles comparables à celles des êtres...) capable  d'" apprendre à déceler " les différences entre le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de...) d'un athlète sain et celui d'un athlète ayant déjà subi une commotion cérébrale. Ils ont découvert des connexions anormales entre plusieurs régions du cerveau au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des...) de la substance blanche (La Substance blanche est avec la substance grise une des deux catégories de tissus du système nerveux. Elle forme la partie interne du cerveau et la partie superficielle...) chez les athlètes commotionnés, ce qui pourrait témoigner à la fois d'une dégénérescence et d'un mécanisme compensateur du cerveau. À l'aide de ces données, les ordinateurs ont été en mesure de déceler les commotions cérébrales avec une exactitude pouvant aller jusqu'à 90 pour cent.

Les résultats de cette étude ont fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est...) d'un article publié dans le European Journal of Neuroscience le 16 mai 2017. Une fois soumise à des analyses plus poussées, cette façon de faire pourrait être utilisée dans le cadre de poursuites judiciaires, actuelles ou futures, en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La...) de commotions cérébrales. Ainsi, d'anciens joueurs ont intenté une poursuite contre la Ligue nationale de football, à qui ils reprochaient de ne pas avoir adopté des mesures suffisantes pour les protéger contre les commotions cérébrales. Il a fallu dix ans pour régler ce litige. Cette poursuite était d'autant plus complexe qu'il n'existait aucune façon de déterminer de façon objective si les symptômes neurologiques éprouvés par les joueurs étaient bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue pour exprimer la puissance du son. Grandeur...) et bien causés par les commotions cérébrales subies alors qu'ils jouaient au sein de la Ligue. La Ligue nationale de hockey fait actuellement l'objet d'une poursuite semblable.

Selon Sébastien Tremblay, Ph. D., auteur principal de l'article, il faudra valider cette signature auprès d'un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) constitué d'un plus grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de sujets en recourant à divers appareils d'imagerie par résonance magnétique avant qu'elle ne devienne un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions...) diagnostique fiable pour les commotions cérébrales. Elle pourrait alors contribuer également à orienter le traitement des commotions cérébrales en permettant aux médecins de connaître la cause exacte des symptômes ressentis par leurs patients.

De tels outils sont plus essentiels que jamais. Selon le gouvernement fédéral, le nombre de commotions cérébrales signalées a augmenté de 40 pour cent entre 2004 et 2014 chez les jeunes joueurs de football, de soccer et de hockey.

" La prévalence des commotions cérébrales est alarmante, puisqu'on en compte de 1,6 à 3,8 millions par année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) aux États-Unis seulement ", affirme Sébastien Tremblay, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant...) postdoctoral au Neuro. " Le fait qu'il n'existe encore aucune méthode ni aucun outil permettant de les diagnostiquer de façon objective est inacceptable, sans compter l'absence de traitements dont l'efficacité a été démontrée scientifiquement. Grâce à nos travaux, nous espérons aider les nombreux athlètes qui éprouvent des problèmes neurologiques après avoir cessé de pratiquer un sport de contact. "

" Des études plus poussées, y compris des comparaisons rigoureuses avec des groupes constitués de patients présentant des troubles neurologiques liés à l'âge, et la découverte de biomarqueurs des commotions cérébrales, nous permettraient de perfectionner notre modèle assisté par ordinateur des effets à long terme des commotions cérébrales sur le cerveau vieillissant ", affirme Louis de Beaumont, Ph. D., chercheur à l'Université de Montréal et auteur en chef de l'article.

Cette étude a été financée par les Instituts de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) du Canada.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université McGill