Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 04/09/2017 à 12:00
Rencontres de type stellaire
Le mouvement de plus de 300 000 étoiles observées par le satellite Gaia de l'ESA révèle que de rares rencontres de type stellaire avec notre Soleil pourraient perturber le nuage de comètes situé aux confins de notre Système Solaire, et envoyer dans un lointain futur (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) des comètes vers la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...).

Alors que notre Système Solaire se déplace dans la Galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir...) et que d'autres étoiles suivent elles aussi leur propre chemin, des rencontres sont inévitables, même si elles se produiront encore à plusieurs trillions de kilomètres. L'influence gravitationnelle des étoiles qui croisent près du réservoir de comètes de notre Système Solaire, le nuage (Un nuage est une grande quantité de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’atmosphère. L’aspect d'un nuage dépend de la...) d'Oort, pourrait dévier de leur trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) les comètes qui s'y trouvent, et les envoyer sur une orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) qui traverserait le Système Solaire interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet...).


Gaia. Illustration: ESA

C'est probablement la raison qui explique l'apparition de comètes dans nos cieux, et c'est également potentiellement ce qui pourrait envoyer des comètes sur une trajectoire de collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) avec la Terre ou d'autres planètes.

L'un des principaux objectifs de Gaia est donc de comprendre les mouvements passés et futurs des étoiles grâce aux données précises qui seront collectés pendant les cinq années de la mission. Un premier catalogue de plus d'un milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999 999) et...) d'étoiles a récemment été mis à disposition, il comprend les distances et les mouvements de plus de deux millions d'étoiles. A ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...), les mouvements relatifs au Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique,...) de plus de 300 000 étoiles ont été retracés dans la Galaxie, et le point (Graphie) de rencontre le plus rapproché déterminé jusqu'à cinq millions d'années dans le passé et dans le futur.

Une étude récente a utilisé les mesures effectuées par Gaïa pour estimer le taux de rencontre stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la famille des Caryophyllaceae. Il comprend près de 90...). Pour les cinq millions d'années dans le passé et dans le futur, ce taux est d'une rencontre stellaire tous les 50 000 ans environ. Il est important de retenir qu'il n'y a aucune garantie que le passage d'une étoile forcerait des comètes vers le Système Solaire interne, ni que la Terre se retrouverait dans la ligne de tir.

Ces estimations seront affinées grâce aux prochaines données mises à disposition par Gaia. La prochaine publication de données est prévue en avril prochain, et contiendra des informations sur environ 20 fois plus d'étoiles, sur plus d'étoiles lointaines également, et permettra de reconstruire les mouvements des étoiles jusqu'à 25 millions d'années dans le passé ou dans le futur.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: ESA
 
Vendredi 17 Novembre 2017 à 12:00:10 - Physique - 0 commentaire
» Matériaux: identification mécanique 4D ultra-rapide
Vendredi 17 Novembre 2017 à 00:00:11 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Hydrater le manteau ne l'affaiblit pas toujours
Jeudi 16 Novembre 2017 à 00:00:07 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Voir l'histoire de nos gènes