Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Samedi 09/09/2017 à 00:00
Télescope CHIME: la carte du plus grand volume d'espace jamais étudié
Les efforts déployés par le Canada pour bâtir l'un des radiotélescopes les plus novateurs de la planète pavent la voie à l'étude de l'Univers dans une toute nouvelle dimension scientifique. Kirsty Duncan, ministre des Sciences, a posé la dernière pièce du nouvel instrument, qui agira (Agira est une commune italienne de la province d'Enna dans la région Sicile en Italie.) en quelque sorte comme une machine à remonter le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Grâce à lui, les scientifiques traceront une carte en relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) de l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.), tel qu'il était il y a longtemps et loin dans l'espace.

L'Expérience canadienne de cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de...) de l'intensité de l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) ou CHIME est en fait un nouveau télescope de grande puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :). Il est le seul à emprunter la forme d'une "moitié de tuyau" ou demilune et à posséder assez de puissance de calcul pour que les scientifiques comprennent mieux les trois frontières de l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques....) actuelle: l'histoire de l'univers, la nature des étoiles lointaines et la détection des ondes gravitationnelles.

En mesurant la composition de l'énergie sombre (En cosmologie, l'énergie sombre est une forme d'énergie hypothétique remplissant tout l'Univers et exerçant une pression négative se comportant comme une force gravitationnelle répulsive....), les scientifiques comprendront mieux l'aspect, la structure et le sort de l'univers. Enfin, le télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter la luminosité ainsi...) CHIME jouera un rôle capital dans l'étude des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.) gravitationnelles, qui font onduler l'espace-temps (La notion d'espace-temps a été introduite au début des années 1900 et reprise notamment par Minkowski en 1908 dans un exposé mathématique sur la géométrie de l'espace et du temps telle qu'elle avait...) et n'ont été mesurées que depuis peu, confirmant un élément de la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...) d'Einstein sur la relativité générale (La relativité générale, fondée sur le principe de covariance générale qui étend le principe de relativité aux référentiels non-inertiels, est une théorie...).

Le télescope CHIME est né de la collaboration d'une cinquantaine de scientifiques canadiens travaillant à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de la Colombie-Britannique, à l'Université de Toronto, à l'Université McGill et au Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Les 16 millions de dollars injectés dans cet instrument ont été réunis par la Fondation canadienne pour l'innovation et les gouvernements de la Colombie-Britannique, de l'Ontario et du Québec, avec le concours du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) canadien de recherches avancées. Le télescope a été aménagé dans les montagnes de la vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme allongée et façonnée dans le relief par un cours d'eau (vallée fluviale) ou...) de l'Okanagan, près de Penticton, en Colombie-Britannique, où se trouve l'Observatoire fédéral de radioastrophysique du CNRC.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université McGill