Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Jeudi 21/09/2017 à 00:00
Mesure plus précise du potentiel oxydant, nouvel indicateur sanitaire des particules atmosphériques
Une équipe de l'Institut des géosciences de l'environnement (IGE/OSUG, CNRS / IRD / UGA / INPG) a mesuré le potentiel oxydant, métrique de l'exposition aux particules atmosphériques qui sont responsables de pathologies cardio-pulmonaires, après que celles-ci aient été extraites de fluides pulmonaires artificiels. Leurs résultats indiquent que l'extraction dans l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) des particules, technique largement utilisée jusqu'à présent pour mesurer ce pouvoir oxydant, tend à le surestimer.

La pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) atmosphérique particulaire est une préoccupation majeure pour la santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la présenter comme « l'étude, d'une part,...). Les particules (PM) induisent un stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le...) oxydatif pulmonaire (Les pulmonaires sont des plantes de la famille des Boraginacées appartenant au genre Pulmonaria. Elles doivent leur nom au fait que, selon les Romains, leur racine était...) qui joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et...) un rôle clé dans les affections cardio-respiratoires causant plusieurs millions de décès prématurés dans le monde (Le mot monde peut désigner :) chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). Le potentiel oxydant (PO), une propriété des particules qui intègre leur taille, composition et surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement...) spécifique est une métrique récente et prometteuse de l'exposition à la pollution particulaire, en complément des simples mesures de concentrations massiques actuellement réglementées.


Cinétique de consommation du DTT (substitut d'anti-oxydant permettant de mesurer le potentiel oxydant) en fonction de la concentration molaire de 1, 4 Naphtoquinone (un composé redox-actif contribuant significativement au PO des aérosols sous nos latitudes) dans 4 milieux d'extractions (ALF, Gamble et Gamble +DPPC sont des fluides pulmonaires reconstitués et sont comparés avec une extraction à l'eau). Les barres d'erreurs correspondent aux déviations standards des triplicats.
Le PO peut être déterminé par plusieurs tests biochimiques acellulaires et diverses autres méthodologies, mais à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et...) aucun consensus n'existe et les protocoles ne sont pas standardisés. La plupart des études extraient les particules dans des fluides peu représentatifs des conditions physiologiques rencontrées par les PM dans les poumons. Une équipe de l'IGE a étudié l'impact sur le potentiel oxydant des PM avec le test DTT, une des méthodologies de PO les plus répandues, après une extraction dans plusieurs fluides pulmonaires simulés, en tenant compte de la bio-accessibilité. Ceci est très important, car de récentes études toxicologiques suggèrent que seule la fraction biodisponible des PM est susceptible d'atteindre la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) sanguine où surviennent les réactions inflammatoires.

La principale constatation de cette étude est que tous les extraits de fluides pulmonaires simulés induisent des résultats de PO différents pour les PM par rapport à une simple extraction dans l'eau. Nos conclusions montrent que l'extraction dans l'eau, largement utilisée pour les mesures PO, tend à surestimer le PO des PM ambiantes.

Ces résultats devraient intéresser les disciplines de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.). Des études très récentes ont combiné des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) épidémiologiques et plusieurs mesures de PO pour évaluer les liens entre la mesure PO et les pathologies observées, avec des résultats contradictoires. De tels résultats divergents suggèrent un lien manquant, que la bioaccessibilité pulmonaire pourrait expliquer. Ces résultats sont à prendre en compte dans le cadre d'une future standardisation des tests de PO nécessaire avant son éventuelle implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) en routine dans les mesures de la qualité de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...).

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSU