Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 10/10/2017 à 00:00
Médicament anti-apeline: l'appel au secours des tumeurs du cerveau
Le glioblastome est une tumeur du cerveau incurable avec une survie médiane de 15 mois. Une nouvelle approche propose de cibler les cellules souches tumorales qui sont logées au sein d'une niche vasculaire en interaction étroite avec l'endothélium cérébral. L'équipe de Julie Gavard au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) en cancérologie (L'oncologie ou carcinologie ou cancérologie est la spécialité médicale d'étude, de diagnostic et de traitement des cancers. Un médecin qui pratique cette discipline est appelé...) et immunologie (L'immunologie est la branche de la biologie qui s'occupe de l'étude du système immunitaire. Apparu très tôt dans l'échelle de...) de Nantes-Angers, révèle le rôle essentiel de l'apeline, une petite protéine (Une protéine est une macromolécule biologique composée par une ou plusieurs chaîne(s) d'acides aminés liés entre eux par des liaisons peptidiques. En général,...) produite par l'endothélium, dans le maintien des propriétés de ces cellules in vitro et dans la progression tumorale in vivo. Cette étude a été publiée le 3 octobre 2017 dans la revue Brain.


Figure: Des cellules de patients atteints d'un glioblastome ont été implantées dans le cerveau de souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi de nombreuses...). Les souris ont ensuite reçu un traitement trois fois par semaine du placebo ou du composé chimique MM54 ciblant le récepteur à l'apeline (représentation dans le graphe). L'histologie des cerveaux des souris montre une réduction de la taille de la tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.) à la fin du traitement par le MM54. La survie des deux groupes de souris a également été suivie tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au long de l'expérience, et cette analyse montre clairement un avantage de survie pour les souris ayant reçu le MM54.
© Julie Gavard

Dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le...) occidentaux, moins de 5% des patients diagnostiqués chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) pour une tumeur du cerveau maligne survivra plus de 5 ans. C'est cette tumeur, le glioblastome, qui a dévasté le cinéaste François Truffaut et dont a été récemment opéré le sénateur américain John McCain. Les traitements actuels font appel à une chirurgie (La chirurgie est une technique médicale consistant en une intervention physique sur les tissus, notamment par incision et suture. Un médecin spécialisé dans cette discipline est un chirurgien. Un acte médical...) invasive et des cycles répétés de rayons et de chimiothérapie (La chimiothérapie est l'usage de certaines substances chimiques pour traiter une maladie. C'est une technique de traitement à part entière au...). Malgré ces efforts thérapeutiques, le glioblastome reste incurable avec une survie médiane (Le terme de médiane, du latin medius, qui est au milieu, possède plusieurs acceptations en mathématiques :) de 15 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.). Ce cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est...) demeure donc un des plus mortels chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...).

Une nouvelle stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) serait de cibler un groupe minoritaire des cellules cancéreuses, mimant les propriétés des cellules souches neurales adultes. Ces cellules souches du cancer serviraient de réservoir de cellules autonomes capables d'initier, maintenir et renouveler la tumeur, notamment après les traitements. Des travaux incluant ceux de l'équipe de Julie Gavard, ont identifié ces cellules souches du cancer (CSCs) à proximité des vaisseaux sanguins dans les tumeurs humaines du cerveau. Ces cellules sont ainsi logées au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des mammifères qui englobe...) d'une niche vasculaire en interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.) étroite avec l'endothélium cérébral. L'équipe de Julie Gavard propose que des signaux endothéliaux assurent le maintien des propriétés des CSCs et cherche à caractériser de nouveaux composés capables d'interférer avec la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) entre cellules endothéliales et les cellules souches du glioblastome.

Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de...), les chercheurs ont développé un modèle de co-culture de deux types de cellules: des cellules souches de glioblastome isolées de patients après chirurgie, et des cellules vasculaires cérébrales humaines normales. Les résultats obtenus mettent en avant l'existence de signaux de communication sécrétés par les cellules endothéliales des vaisseaux sanguins et contrôlant les propriétés des CSCs. Une étude protéomique entamée à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) Cochin à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine,...), a permis d'identifier l'apeline, un petit peptide hormonal agissant sur un récepteur à sept domaines transmembranaires. Les travaux poursuivis au Centre de Recherche en Cancérologie et Immunologie de Nantes-Angers, montrent le rôle instrumental de l'apeline produite par l'endothélium dans le maintien des propriétés des CSCs ex vivo et dans la progression tumorale in vivo, notamment à l'aide de modèles expérimentaux impliquant le transfert intracrânien chez la souris de cellules isolées de patients. En collaboration avec des pharmacologues et chimistes de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) de Cambridge au Royaume-Uni, les chercheurs apportent la preuve de concept qu'un antagoniste de l'apeline entrave l'expansion des CSCs et réduit la croissance tumorale.

Cette molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus petite quantité de...) n'a montré aucune toxicité (La toxicité (du grec τοξικότητα toxikótêta) est la mesure de la capacité d’une substance à provoquer des effets néfastes et...) in vitro et in vivo, et semble douée de propriétés pharmacodynamiques intéressantes. Plus important, l'administration répétée de cet inhibiteur permet de ralentir l'apparition de signes neurologiques et la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...) des animaux porteurs de tumeurs. Ces résultats pourraient offrir des nouvelles perspectives cliniques innovantes, telles que le développement de stratégies thérapeutiques visant les cellules cancéreuses à caractère souche.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSB