Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Jeudi 12/10/2017 à 12:00
Une technique de pointe en reconnaissance faciale se généralise

© SiMiT Lab
Des progrès dans le domaine de la reconnaissance faciale ont abouti à de nouvelles méthodes qui permettent à l'interaction homme-machine de se généraliser dans des applications courantes. La technologie s'avère déjà très prometteuse dans les domaines de la santé, de la sécurité, de l'éducation et des divertissements.

Pendant des millions d'années, et avant même l'avènement de la parole (La parole, c'est du langage incarné. Autrement dit c'est l'acte d'un sujet. Si le langage renvoie à la notion de code, la parole renvoie...), les humains ont communiqué en utilisant des expressions faciales pour exprimer leurs émotions et communiquer des messages. Comme les visages jouent un rôle essentiel dans la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...) humaine, il est naturel que le traitement des images faciales jouent un rôle clé dans les environnements high-tech actuels.

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) MMFP (Multimodal face processing), financé par l'UE et coordonné par l'Université technique d'Istanbul en Turquie, a fait de grands progrès dans ce domaine. «Nous nous sommes intéressés à des applications comme la ludification, les technologies d'aide à l'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences,...), les systèmes d'assistance, l'indexation multimédia et l'animation (L'animation consiste à donner l'illusion du mouvement à l'aide d'une suite d'images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, photographiées,...)», déclare le Dr Hazim Kemal Ekenel, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de...) du projet et professeur associé au Département de génie informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de...) de l'Université.

Dans cet esprit, l'équipe du projet a développé un cadre commun pour obtenir des informations à partir d'images de visages et optimiser l'extraction de ces informations. Elle a également fait d'importants progrès dans la reconnaissance des visages dans des conditions ambiantes. Une étape importante a été l'exploitation des réseaux neuronaux convolutifs (CNN), des réseaux neuronaux artificiels inspirés des processus biologiques, qui ont été utilisés avec succès pour analyser l'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à la main, soit par impression mécanique ; elle...) visuelle.

Une technologie primée pour les jeux et d'autres applications

«Nous avons mis au point (Graphie) un système de reconnaissance faciale qui exploite la représentation en profondeur des CNN et une normalisation des scores pour la reconnaissance faciale dans des conditions peu favorables», remarque le Dr Ekenel. «Le système développé s'est classé premier au concours international de reconnaissance biométrique en milieu naturel», ajoute-t-il, faisant référence au premier événement de ce type organisé dans le cadre de la Conférence internationale sur la biométrie.

En effet, le projet a développé les algorithmes de reconnaissance faciale génériques, rapides et fiables qui sont capables de gérer simultanément plusieurs types de variations et fonctionnent en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) réel dans des conditions non contrôlées. «Grâce à leur polyvalence, leur rapidité et leur fiabilité, les méthodes de traitement des images faciales développées ont pu être utilisées dans un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'applications réelles», déclare le Dr Ekenel.

Deux applications de ce type ont été réalisées par l'équipe du projet dans le domaine de la ludification, qui représente une excellente occasion de démontrer la précision et la fiabilité de la technologie. «Nous avons développé deux tests de validation du concept: le premier est un jeu de type paintball qui vous permet de cibler l'opposant grâce à la reconnaissance faciale, le deuxième est un jeu d'imitation où vous marquez des points en imitant des expressions faciales.»

Les visages ne mentent ni sur l'âge, ni sur les goûts

En termes plus techniques, l'équipe a perfectionné une représentation basée sur l'apprentissage profond pour la reconnaissance faciale dans diverses conditions, telles que la pose, l'éclairage, un mauvais alignement et des dégradations de l'image. Elle a amélioré la technologie dans des domaines tels que l'anonymisation des visages, l'estimation de l'âge et le classement par genre. «Nous avons également développé un système de reconnaissance d'expression faciale qui fonctionne à la fois sur des représentations statiques et dynamiques», explique le Dr Ekenel, «et nous avons exploré des applications innovantes d'analyse faciale telles que l'estimation visuelle de l'appréciation du goût et le tutorat intelligent.»

Une entreprise dérivée a déjà été créée en marge des recherches de laboratoire réalisées par le projet. «Nous avons également mené à bien plusieurs projet industriels», révèle le Dr Ekenel. Tous les efforts du projet ont été appuyés par des partenaires internationaux de 11 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de...) en Amérique, Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale...) et Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...), ce qui souligne l'importance de ce thème dans les recherches actuelles en haute technologie.

Ce nouveau cadre unifié, qui permet d'obtenir des informations à partir d'images du visage et d'améliorer l'extraction des informations, a déjà commencé à produire des applications s'appuyant sur une reconnaissance faciale plus intelligente et plus précise. Grâce à ces travaux, l'avenir de ces applications semble maintenant plus prometteur que jamais.

Pour plus d'information voir:
- Periodic Report Summary 1 - MMFP (Multimodal Face Processing)
- Smart (Smart est une société allemande et une marque du groupe DaimlerChrysler créée en 1996 avec l'aide de Swatch Group. Elle...) Interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.), Mobile Intelligence, and Multimedia Technologies Lab

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CORDIS-Europa