Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Isabelle le Dimanche 05/11/2017 à 12:00
Un dinosaure végétarien avec des dents qui coupent comme des ciseaux
Une équipe franco-belge(1) vient de décrire un nouveau fossile de dinosaure herbivore rhabdodontidé mis au jour à Velaux-La Bastide Neuve dans les Bouches-du-Rhône. Les dents de Matheronodon provincialis à la morphologie unique opéraient à la manière de ciseaux pour couper les plantes avant ingestion. Son régime alimentaire était sans doute spécialisé sur des feuilles coriaces des premiers palmiers. Cette étude vient de paraître dans la revue Scientific Reports du groupe Nature.


Reconstitution de Matheronodon provincialis © Lukas Panzarin 2017 pour Palaios

Une découverte de terrain

Ces dernières années, les efforts sur le terrain de Xavier Valentin, Géraldine Garcia de l’Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) de paléoprimatologie, paléontologie humaine: évolution et paléoenvironnements (IPHEP - CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) /Université de Poitiers) , Pascal Godefroit (IRSNB, Belgique), Bernard Gomez du Laboratoire de géologie de Lyon: Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...), planètes et environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le...) (LGL-TPE CNRS/ ENS Lyon/Université Claude Bernard) et de l’association de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) Palaios, en appui avec la commune de Velaux et le conseil départemental des Bouches du Rhône ont permis la découverte de très nombreux fossiles dans la localité de Velaux-La Bastide Neuve, dans les Bouches-du-Rhône. Parmi ces découvertes, citons le sauropode – ou « dinosaure (Les dinosaures (du grec Dinosauria) forment un clade extrêmement diversifié de vertébrés diapsides représentés actuellement par les oiseaux. Ce sont des archosaures ovipares ayant en commun une posture...) au long cou (Le cou est la région du corps qui est située entre la tête et le reste du corps (torse ou tronc).) » – Atsinganosaurus velauciensis, des crânes du crocodile (Les crocodilidés (Crocodylidae) sont des reptiles aquatiques de l'ordre des crocodiliens. Leur nom vernaculaire contient le terme crocodile et pour certains d'entre eux faux-gavial. Ils constituent la famille des Crocodylidae et vivent dans...) Allodaposuchus precedens, des restes de tortues, des dents de dinosaures carnivores, des ossements de dinosaures cuirassés et de reptiles volants. C’est aujourd’hui une mâchoire et les dents spécialisées d’un dinosaure herbivore (Un herbivore est, dans le domaine de la zoologie, un animal (mammifère, insecte, poisson, etc. ) qui se nourrit exclusivement ou presque de plantes vivantes et non de chair, d'excréments, de champignons ou nécromasse. On peut donc...) appartenant au groupe des rhabdotondidés qui sont décrites et nommées en l’honneur de Philippe Matheron, qui fut en 1869 le premier à décrire des restes de dinosaures de cette famille en Provence, le Rhabdodon priscus.

Des dents fines et larges pour couper comme une paire de ciseaux

Les rhabdodontidés sont un groupe de dinosaures herbivores de petite à moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur...) taille (maximum 5 mètres) qui dominaient les faunes continentales européennes du Crétacé supérieur, il y a environ 70 millions d’années. Le nouveau taxon, Matheronodon provincialis, est caractérisé par ses dents fines et extrêmement larges, mais au nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) réduit. Lorsque les mâchoires se fermaient et les dents se croisaient, ces dernières agissaient comme une paire de ciseaux coupant une feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs. Elle est insérée sur les tiges des...) de papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles...). La dentition des rhabdodontidés a en fait évolué dans une direction opposée à celle des hadrosaures – ou « dinosaures à becs de canards » – qui vivaient également au cours du Crétacé supérieur ; ces derniers se caractérisent par des batteries dentaires sophistiquées, composées d’un très grand nombre de petites dents qui pouvaient être très rapidement remplacées dès qu’elles étaient usées.


Maxillaire droit de Matheronodon provincialis (vues latérale et ventrale) © Xavier Valentin 2017

Un régime alimentaire sans doute très spécialisé

Dans plusieurs localités en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des sous-parties...) où les rhabdodontidés sont trouvés, la végétation inclut des plantes à grandes feuilles très fibreuses, dont les tous premiers palmiers. Matheronodon, ainsi que les autres rhabdodontidés, se nourrissaient probablement de telles plantes et ils étaient sans doute des consommateurs spécialisés de ces feuilles coriaces. En effet, plutôt que de devoir mâcher interminablement avec des dents plates, leurs mâchoires à dents uniques découpaient plus efficacement, voire éminçaient, les aliments végétaux avant de les ingérer en quantité.

Note:
(1) Pascal Godefroit (Royal Belgian Institute of Natural (Natural est un langage de programmation semi-compilé, édité par la société allemande Software AG.) Sciences, Belgique), Géraldine Garcia et Xavier Valentin (Université de Poitiers, France), Bernard Gomez (Université Lyon 1, France), Koen Stein (Vrije Universiteit Brussel, Belgique), Aude Cincotta (Université de Namur (Namur (en wallon Nameur, en néerlandais Namen) est une ville et commune francophone de Belgique, capitale de la Région wallonne, chef-lieu de la province de Namur.), Belgique) et Ulysse Lefèvre (Université de Liège, Belgique).


Référence publication:
Extreme tooth enlargement in a new Late Cretaceous rhabdodontid dinosaur from Southern (Southern est le nouveau nom de la concession ferroviaire, initialement exploitée par Connex South Central, desservant les lignes du sud de Londres, du Surrey et du Sussex à...) France.
Godefroit P, Garcia G, Gomez B, Stein K, Cincotta A, Lefèvre U, Valentin X.
Sci Rep. 2017 Oct 19. doi:10.1038/s41598-017-13160-2

Contacts chercheurs:
- Xavier VALENTIN – Institut de paléoprimatologie, paléontologie humaine: évolution et paléoenvironnements - IPHEP (CNRS / Université de Poitiers) et Palaios Association

- Bernard GOMEZ – Laboratoire de géologie de Lyon: Terre, planètes et environnement - LGL-TPE (CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard)

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INEE
 
Mercredi 17 Janvier 2018 à 00:00:04 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Cumul d'activités pour l'exosome