Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Isabelle le Mardi 05/12/2017 à 12:00
Dyslexie: quand les difficultés en orthographe gênent l'acquisition de l'écriture
La dyslexie est un trouble de l'apprentissage du langage écrit empêchant d'acquérir les automatismes nécessaires aux processus de lecture et d'écriture. De nombreuses études ont eu pour but de comprendre l'origine des difficultés éprouvées par les personnes dyslexiques lors de la lecture. Peu de questions ont, en revanche, été posées quant aux mécanismes de l'écriture. Sonia Kandel, professeure de l'Université Grenoble Alpes au GIPSA-Lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP) et ses collègues (1) se sont donc penchés sur l'aspect purement moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) de l'écriture dans le cadre du trouble dyslexique chez l'enfant. Leurs résultats montrent que le déchiffrage de l'orthographe par les enfants dyslexiques est tellement coûteux qu'il finit par modifier ou inhiber le geste d'écriture alors que ces enfants ne sont pas dysgraphiques. Ces travaux ont été publiés dans la revue Cognitive Neuropsychology en novembre 2017.

Dès l'entrée de l'enfant dans le système scolaire, il est primordial pour lui d'arriver à maîtriser l'écriture, tant cet outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par...) est sollicité en permanence. Certains élèves présentent cependant des difficultés pour apprendre à écrire. Parmi eux, on retrouve souvent des enfants dyslexiques qui, en l'absence de troubles moteurs, ont pourtant plus de difficultés avec l'écriture qu'avec la lecture.

Une série d'études menées au GIPSA-Lab de Grenoble ont permis de mettre en évidence que les mouvements d'écriture ne sont pas des mouvements manuels simples. Plus spécifiquement, les chercheurs se sont intéressés aux interactions existant entre la maîtrise de l'orthographe et le geste d'écriture. Il a par exemple été constaté que les mouvements pour écrire les lettres MON dans un mot orthographiquement régulier, c'est-à-dire s'écrivant tel qu'il se prononce comme « montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la Lune), et faisant...) », seront plus simples à produire que dans le mot irrégulier « monsieur ».

En collaboration avec le CHU Grenoble Alpes et le CERCA, à Poitiers, les chercheurs ont ensuite focalisé leurs travaux sur l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) d'enfants dyslexiques. En cas de dyslexie (La dyslexie est un trouble de l'apprentissage de la lecture, liée à une difficulté particulière à identifier les lettres, les syllabes ou les mots qui se manifeste en l'absence de tout déficit visuel, auditif...), la maîtrise orthographique est affaiblie alors même que l'enfant ne présente pas de troubles moteurs. En faisant varier le niveau de complexité orthographique, les chercheurs ont pu analyser l'impact des difficultés de traitement orthographique sur le mouvement d'écriture. Les tests consistaient à écrire des mots de différentes classes: réguliers ou irréguliers, fréquents ou rares, sensés (ex.: futur) ou pseudo-mots n'ayant pas de sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) (ex.: furut). Pour parvenir à comprendre précisément comment l'orthographe affectait le geste d'écriture, les chercheurs ont enregistré les mouvements graphiques des participants sur des tablettes digitales.

Il découle de ces analyses que l'écriture de mots irréguliers et de pseudo-mots présente un impact particulièrement prononcé sur le mouvement manuel chez les enfants dyslexiques. Le contrôle de l'orthographe leur devient tellement coûteux qu'il interfère ou inhibe leur geste d'écriture. Ces enfants produisent alors des tracés irréguliers et parfois illisibles. Ils sont alors souvent considérés à tort comme « dysgraphiques », autrement dit présentant un trouble au niveau de la mécanique du mouvement d'écriture. Ce diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation, distinction“ et...) erroné a comme conséquence une rééducation inefficace et peut conduire au découragement de l'enfant.

Pour offrir un accompagnement efficace aux enfants dyslexiques, ces travaux soutiennent donc l'idée qu'il est nécessaire d'affiner avec précision le diagnostic et de mettre en place un protocole de rééducation qui couple les aspects orthographiques et moteurs.



© Sonia Kandel, GIPSA-Lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP).

Production du mot « regard » par un enfant dyslexique
Haut: Les tracés en noir correspondent ce que l'enfant a effectivement écrit sur la feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs. Elle est insérée sur les tiges des plantes au niveau des...); les tracés en gris représentent les mouvements en l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) réalisés pendant les pauses, relevés par la tablette digitale (Les digitales forment le genre Digitalis, environ 20 espèces de plantes herbacées classiquement placées dans la famille des Scrofulariacées. Les études...). On voit que l'enfant a commencé à écrire, il s'est arrêté, et puis il a recommencé. Le résultat est un tracé très irrégulier et le mot présente une faute d'orthographe à la fin. Bas: Evolution de la vitesse (On distingue :) en fonction du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.); en gris la vitesse des mouvements en l'air relevés par la tablette digitale.



© Sonia Kandel, GIPSA-Lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP).

Production du mot « cuvette » par un enfant dyslexique. On voit que le double « t » a posé des problèmes importants à l'enfant. Les tracés en noir correspondent ce que l'enfant a effectivement écrit sur la feuille; les tracés en gris correspondent aux mouvements en l'air réalisés pendant les pauses relevés par la tablette digitale. Les carrés bleus indiquent les moments où l'enfant a levé son regard pour regarder l'orthographe du mot présenté sur l'écran de l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de...).



© Sonia Kandel, GIPSA-Lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP).

Copie d'un texte présenté sur l'écran d'un ordinateur.
L'enfant dyslexique a écrit « Le monstre poilu vivait dans une caverne sombre humide et grise au milieu d'une for? ». Les tracés en noir correspondent ce que l'enfant a effectivement écrit sur la feuille; les tracés en gris correspondent aux mouvements en l'air réalisés pendant les pauses relevés par la tablette digitale. Les carrés bleus indiquent les moments où l'enfant a levé son regard pour regarder le texte présenté sur l'écran de l'ordinateur.



© Sonia Kandel, GIPSA-Lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP).

Production des mots irréguliers: hérisson, printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des...) (en rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) le modèle à suivre produit par l'enseignant).

Notes:
(1) Ces travaux ont été menés en collaboration avec le Centre référent pour les troubles du langage et des apprentissages scolaires du CHU Grenoble Alpes et le Centre de recherches sur la cognition et l'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par...) (CERCA - CNRS/Université de Poitiers/Université de Tours).


Références publication:
The impact of developmental dyslexia and dysgraphia on movement production during word writing. Sonia Kandel, Delphine Lassus-Sangosse, Géraldine Grosjacques and Cyril Perret. Le 22 novembre 2017, Cognitive Neuropsychology. DOI: Consulter le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.)

Contact chercheur:
Professeure Université Grenoble Alpes l Sonia Kandel


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS