Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mardi 12/12/2017 à 00:00
AWAKE: vers une révolution de l'accélération
Le CERN pourra bientôt tester une technologie révolutionnaire d'accélération des particules. Les derniers éléments clés de l'expérience AWAKE viennent d'être installés : sa source d'électrons, sa ligne de faisceaux d'électrons et son spectromètre à électrons. Ainsi s'achève la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) d'installation de l'expérience AWAKE (accélération par champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de sillage plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma...) entraînée par des protons) dont l'objectif est de développer une nouvelle technique d'accélération des particules.


Les derniers éléments de l'expérience AWAKE, à savoir sa source d'électrons, sa ligne de faisceaux d'électrons et son spectromètre à électrons, viennent d'être installés. (Image: Maximilien Brice, Julien Ordan/CERN)

Les accélérateurs actuels utilisent des champs électriques générés par des cavités radiofréquence pour accélérer les particules chargées. L'expérience AWAKE consiste à faire « surfer » un faisceau d'électrons sur des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle...) de charges électriques, également appelées champs de sillage. Ces ondes se créent au moment de l'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) d'un faisceau de protons au coeur de l'expérience AWAKE, une cellule de plasma de 10 mètres remplie de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper...) ionisé. Quand les protons traversent le plasma, ils attirent des électrons libres, ce qui génère des champs de sillage. Un deuxième faisceau de particules, des électrons cette fois, est injecté pendant la phase appropriée, derrière le faisceau de protons. Alors, à la manière d'un surfeur glissant sur une vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les vagues sont générées par le vent et ont une amplitude...), les électrons sont ensuite accélérés par le champ de sillage des protons.

Une fois sortis de la cellule de plasma, les électrons passent au travers d'un aimant (Un aimant est un objet fabriqué dans un matériau magnétique dur, c’est-à-dire dont le champ rémanent et l'excitation coercitive...) dipolaire qui incurve leur trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.). Un scintillateur (Un scintillateur, est un matériau qui émet de la lumière suite à l'absorption d'un rayonnement.), autre élément nouvellement installé, attend les électrons à la sortie de l'aimant dipolaire et montre si ces derniers ont été accélérés ou non. Il s'agit en fait d'un écran qui s'éclaire à chaque fois qu'une particule chargée le traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de la voie, sous les rails,...). La trajectoire des électrons qui auront été accélérés est moins déviée par le champ magnétique, et ceux-ci apparaissent par conséquent d'un côté du scintillateur.

Ans Pardons, coordinatrice de l'intégration et de l'installation d'AWAKE, à côté du scintillateur, d'un mètre de large. (Image : Maximilien Brice, Julien Ordan/CERN)

Jusqu'à fin 2017, l'expérience AWAKE dans son ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...), y compris la source d'électrons et la ligne de faisceaux d'électrons, sera mise en service et préparée pour une année qui s'annonce capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel, économique ou sportif, dans ce cas on parle aussi de...). « Il est essentiel de créer d'abord un faisceau d'électrons de grande qualité, c'est-à-dire d'une énergie et d'une intensité appropriées, pour ensuite pouvoir l'injecter dans la ligne de faisceaux d'électrons et la cellule de plasma », explique Ans Pardons, coordinatrice de l'intégration et de l'installation d'AWAKE.

La première étape cruciale a été franchie en décembre 2016, puis au cours de l'année 2017, quand les premières données ont prouvé que des champs de sillage avaient effectivement été générés. Aujourd'hui, AWAKE se prépare à franchir un nouveau cap. L'objectif poursuivi l'année prochaine sera de prouver que l'accélération d'électrons dans le sillage de paquets de protons est possible.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Corinne Pralavorio - Copyright CERN
 
Samedi 13 Janvier 2018 à 12:00:17 - Physique - 0 commentaire
» Structures organométalliques et zéolithes