Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Samedi 30/12/2017 à 12:00
Climat: une avancée majeure pour la simulation des évènements extrêmes
L’étude quantitative des évènements climatiques extrêmes comme les canicules ou les ouragans, est l’un des défis contemporains les plus importants à relever. Sur ces questions, les modèles climatiques demandent un temps de calcul considérable ne permettant pas la quantification des évènements les plus extrêmes, qui sont aussi ceux qui présentent les risques et les impacts socio-économiques les plus importants. Des chercheurs du Laboratoire de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la...) de l’ENS de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard (Claude Bernard, né le 12 juillet 1813 à Saint-Julien (Rhône) et mort le 10 février 1878 à Paris, est un médecin et physiologiste...) Lyon 1/ENS de Lyon) proposent un nouvel algorithme dont le but est de réduire d’un facteur cent à mille, les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de calculs associés à la modélisation de ces phénomènes.

Avec cet algorithme, les chercheurs sont parvenus à évaluer la probabilité d’évènements qui n’auraient pas pu être observés par les méthodes déjà existantes. Ils montrent notamment que les canicules extrêmes en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...) sont corrélées avec les périodes chaudes en Amérique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres...) et les périodes froides en Russie et au Groenland (Le Groenland (prononcez /gʁɔɛn.lɑ̃d/, écrit Groënland dans la graphie française d'avant 1850, Grønland en danois (« terre verte »), Kalaallit Nunaat en groenlandais) est...). Cette avancée méthodologique ouvre la voie à des études impossibles auparavant, pour quantifier les dynamiques d’évènements extrêmes dans les climats présents et futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.).


Légende: anomalies de température de surface (couleurs) et courbes de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) constante dans l’hémisphère nord, pour les canicules européennes. Cette figure montre des téléconnections entre les canicules extrêmes en Europe et des périodes chaudes en Amérique du Nord et en Asie et des périodes froides en Russie et au Groenland. © F. Bouchet

Ces résultats sont publiés le 19 décembre 2017 dans la revue PNAS.

Lire le texte détaillé rédigé par le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont...).

Référence publication:
Computation of extreme heat waves in climate models using a large deviation algorithm
F. Ragone, J. Wouters et F. Bouchet
PNAS, le 19 décembre 2017, doi:10.1073/pnas.1712645115
Consulter l’article sur la base d’archives ouvertes ArXiv

Contacts chercheur:
Chercheur CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) | Freddy Bouchet |
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
 
Mercredi 17 Janvier 2018 à 00:00:04 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Cumul d'activités pour l'exosome