Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Lundi 01/01/2018 à 12:00
Découverte d'un anneau autour de la planète naine Hauméa
De par leur éloignement et leur petite taille, les planètes naines situées au-delà de l'orbite de Neptune restent relativement mystérieuses. Des chercheurs soutenus par le projet LUCKY STAR, financé par l'UE, ont récemment indiqué avoir réalisé des découvertes inattendues, en localisant notamment le premier objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois...) du Système solaire au-delà de Neptune à posséder un anneau.


Haumea. Illustration: NASA/Caltech/M. Brown

Située au-delà de Neptune, Hauméa est l'une des cinq planètes naines, une nouvelle catégorie adoptée par l' International Astronomical Union en 2006 pour classifier les nouveaux objets planétaires découverts. Reconnue pour la première fois en 2008, Hauméa reste par rapport à Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus...), Cérès, Éris et Makémaké, celle des planètes naines que l'on connaît le moins.

Soutenus par les travaux réalisés dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) LUCKY STAR, financé par l'UE, des chercheurs ont annoncé récemment être parvenus pour la première fois à mesurer avec précision la taille, la forme et l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie...) de la planète naine, grâce à l'utilisation de modèles de prévision associés à des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête...) réalisées en janvier 2017 par 12 télescopes de 10 observatoires européens.

Une mesure basée sur l'occultation stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la famille des Caryophyllaceae. Il comprend près de 90 espèces réparties à...)

On savait jusqu'à présent qu'Hauméa mettait 285 années pour faire le tour du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et...) et qu'elle avait la forme d'un ballon de rugby. Toutefois, les chercheurs ont révélé dans la revue Nature, avoir découvert, en explorant la zone située au-delà de l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) de Neptune, appelée Ceinture de Kuiper (La ceinture de Kuiper (parfois appelée ceinture d'Edgeworth-Kuiper, ['kœj.pər] en néerlandais), est une zone du système...), qu'Hauméa est aussi entourée d'un anneau d (L'anneau D est un anneau planétaire situé autour de Saturne, le plus interne des anneaux de cette planète.)'environ 290 Km de rayon, 70 Km de largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des deux...) et présentant une opacité de 50 %. On pensait jusqu'alors que les anneaux se trouvaient principalement autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) des quatre planètes extérieures: Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

L'anneau d'Hauméa tourne autour de la planète trois fois plus lentement que la planète ne tourne autour de son propre axe. D'après le Dr José Ortiz, un des auteurs de l'article, l'anneau de 70 km de large est probablement constitué de roches et de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.). Ces particules gelées pourraient être le résultat des débris générés par les impacts de roches égarées.

On a également suggéré qu'Hauméa aurait pu créer l'anneau elle-même, sa rotation inhabituellement rapide (une rotation toutes les 3,9 heures) ayant pu projeter des particules en orbite. Par ailleurs, les chercheurs se sont rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets...) compte que l'anneau était relativement éloigné de la planète (environ 1 000 km), peut-être en raison de la forme ellipsoïde de celle-ci.

Le diamètre d'Hauméa est égal à environ un tiers de la taille de lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 400 km (soit...) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...), et son axe le plus long est presque aussi long que le diamètre de Pluton. La planète possède en outre une grande lune dans le même plan que l'anneau, ainsi qu'une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde...) lune plus petite.

Percer les secrets des confins du Système solaire pour revoir nos positions

Jusqu'à cette dernière découverte, les échecs répétés pour découvrir des anneaux autour de Pluton ont donné à penser qu'aucun objet situé au-delà de Neptune ne pouvait avoir d'anneaux. On pensait également que les anneaux étaient l'apanage des planètes géantes jusqu'à ce qu'en 2014, les mêmes chercheurs découvrent des anneaux autour de Centaures, des objets comparables à des astéroïdes, en orbite entre Jupiter et Neptune.

L'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) des limites extérieures du Système solaire au-delà de Neptune est riche en enseignements puisque cette zone pourrait contenir des preuves de l'origine et de l'évolution du système planétaire dans son entier. Elle renferme encore des matières primordiales préservées et donc une mémoire des premières migrations planétaires.

Le projet LUCKY STAR, financé par l'UE, a pour objectif d'étudier les objets transneptuniens (TNO) et innove en utilisant la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) d'«occultation stellaire» qui permet de révéler les formes, l'atmosphère et les anneaux des entités lorsqu'elles passent devant la lumière émise par les étoiles.

Référence publication:
Nature: The size, shape, density and ring of the dwarf planet (Un Planet est un site Web dynamique qui agrège le plus souvent sur une seule page, le contenu de notes, d'articles ou de billets publiés sur des blogs ou sites Web afin d'accentuer leur visibilité et de faire...) Haumea from a stellar occultation

Pour plus d'informations, voir:
- page web (Une page Web est une ressource du World Wide Web conçue pour être consultée par des visiteurs à l'aide d'un navigateur Web. Elle a une adresse Web. Techniquement, une page Web est...) du projet sur CORDIS
- http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5811

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CORDIS-Europa
 
Mercredi 17 Janvier 2018 à 00:00:04 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Cumul d'activités pour l'exosome